Saint-Gaudens : du changement avec les Belascain à l’Honneur

0

Il n’y aura pas de révolution de palais cet été à Saint-Gaudens puisque il s’agit plus d’une réorganisation en interne que de changements radicaux. En effet, les hommes qui vont prendre en main les destinées du SSGXV et de son équipe fanion sont issus du club. Ils auront la lourde tâche d’insuffler une nouvelle dynamique à un club historique qui a montré, malheureusement de façon trop sporadique, qu’il avait largement le niveau de la Fédérale 3 et qui pourra s’appuyer sur sa formation.

Ainsi, les entraîneurs actuels Thierry Germa et Christian Rougé quittent leur poste pour laisser place à Sylvain Alary, entraîneur-joueur de l’équipe 2 qui s’occupera des arrières et Jean-François Morteyrol, entraîneur des avants des Belascain.
Tout cela sous la férule de Christophe Laurent, promu entraîneur en chef. L’ancien talonneur professionnel passé notamment par Colomiers et Bayonne était en charge cette saison de la génération prometteuse des Belascain qui a également, pour la plupart d’entre eux, fourbi ses armes en Fédérale 3 dès cette saison.
Découvrez ci-dessous les premiers mots du futur entraîneur pour Rugby31. Christophe, cette relégation reste une surprise pour les observateurs, quel est ton sentiment ?
C’est dommage. Tout avait été mis en œuvre en début de saison et le bon départ en championnat incitait à l’optimisme. Malheureusement on n’a pas su le reproduire dans la durée, on a manqué de régularité.

Avec tes deux adjoints, quels vont être vos chantiers pour la saison prochaine ?
La priorité est de conserver l’effectif actuel. Il y a énormément de joueurs très intéressants. L’arrivée de nouveaux entraîneurs va forcément amener une nouvelle donne. Nous voulons axer notre rugby sur le jeu de mouvement, le jeu debout et faire vivre le ballon. Le jeu au sol comme on peut voir dans certains matchs en pro ne m’intéresse pas. D’autant plus que les joueurs sont demandeurs de cette philosophie. Nous allons aussi travailler sur les lacunes techniques entrevues cette saison, reprendre les fondamentaux. Nous aimerions surtout arriver à faire l’amalgame entre les jeunes, les anciens et quelques recrues de poids.

On peut supposer que tu vas t’appuyer sur la formidable génération actuelle qui évolue en Belascain et dont tu t’occupes cette saison ?
C’est une des raisons pour lesquelles j’ai accepté le poste. Même si ma situation professionnelle ne me permettra pas d’être toujours présent aux entraînements, je sais que Sylvain et Jeff seront là et feront du bon boulot. Je ne voulais pas que cette génération s’éparpille. Je les suis depuis 3 ans, c’est une bande de copains prête à mourir sur le terrain. La preuve, la saison dernière l’équipe n’était pas la plus forte mais avait frôlé le titre de champion de France (NDLR : défaite en finale aux tirs aux buts). Ce serait vraiment dommage que le club passe à côté de ce vivier, un bel éclairage sur notre formation et les jeunes d’ici.

Quelles sont les ambitions du club pour le prochain exercice ?
C’est clair, c’est la remontée immédiate, on ne va pas se cacher. Le potentiel est important, si on arrive à ce que la mayonnaise prenne, les joueurs ont largement le niveau même au-dessus. L’idée est de retrouver un esprit club en bâtissant un effectif seniors compétitif bien en place. On a trop souvent cette saison bricolé entre les blessés, les Belascain qui faisaient l’ascenseur, difficile de bien travailler dans ces conditions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here