Reichel Espoirs Elite – Bordeaux Bègles, l’Union fait la forte contre Colomiers

0

Dans la catégorie Reichel Espoirs Elite, la poule 1 proposait samedi dernier une rencontre de haut de tableau. A domicile, l’US Colomiers (4ème, 32 points) souhaitait se relancer après une belle série de quatre succès stoppée à Grenoble (15-22). Face aux Columérins se dressait nul autre que l’Union Bordeaux Bègles, certes premier de poule (avec 46 points) mais qui alternait, depuis quelques semaines, le très bon (larges succès face à Narbonne et Grenoble) et le moins bon (défaites face à Castres et Aurillac). Un duel très intéressant à suivre… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur)

Face au vent, l’UBB débutait par une longue séquence de conservation, balayant le terrain et progressant dangereusement vers l’en-but des locaux (notamment grâce à une belle percée du trois-quarts centre Delbecq), mais la défense grattait un premier ballon au sol sur ses 5 mètres (3è). Colomiers répliquait quand Serrano trouait à son tour le rideau défensif. A son intérieur, le centre servait Diaz, mais la passe du demi de mêlée était interceptée (5è). Les joueurs à la colombe maintenaient la pression grâce à leurs avants, enchainant sur du jeu de défi autour des rucks, mais la mêlée girondine gagnait dans la foulée une pénalité (sur un bon travail du gaucher Baggiani).

IMG_0024
Serrano tente de prendre l’intervalle

Les visiteurs faisaient toujours bonne garde et remettaient la main sur le ballon. Suite à un bel enchainement, le capitaine Coularis passait même la ligne mais ne pouvait aplatir (20è). Sur la mêlée qui suivait, c’est son compère de troisième ligne Permal qui s’y essayait, sans plus de réussite: plaquage de Tostain, grattage de Béchu, et pénalité pour les Bleu et Blanc. Colomiers avait ensuite l’occasion d’ouvrir le score, mais l’arrière Deleuze, pourtant en bonne position, ratait la cible (25è). Ce sont au contraire les Bordelo-Béglais qui allaient inaugurer le planchot: une « 89 » d’école parfaitement négociée par Permal et son demi de mêlée Compagnon mettait Triscos dans l’intervalle. L’arrière, arrivé à pleine vitesse, n’avait plus qu’à manœuvrer son vis-à-vis Deleuze pour filer sous les perches. Exshaw transformait (7 – 0, 28è).

IMG_0060
Triscos (15) s’infiltre entre Tostain et Cordier. Il terminera sa course dans l’en-but columérin.

Les locaux essayaient de répondre par leurs trois-quarts mais des maladresses venaient contrarier leurs velléités. Les avants prenaient alors le relais sur une pénal touche, et de quelle manière: le maul porté parfaitement organisé terminait sa course derrière la ligne. Deleuze transformait et ramenait les deux formations à égalité (7 – 7, 35è). Colomiers terminait mieux ce premier acte: la mêlée se montrait plus souveraine, ce qui donnait des idées aux attaquants, à commencer par Serrano et Zaitri. Pourtant, l’action qu’ils avaient initiée avortait à quelques encablures de l’en-but. M. Bordat (à qui certains supporters le long de la main courante trouvaient une ressemblance à Laurent Ournac dans Camping Paradis) sifflait alors la pause.

IMG_0052
L’affrontement en mêlée fermée a été des plus intenses.

Colomiers s’essouffle face au  vent, Bordeaux-Bègles se montre pragmatique

Les Girondins attaquaient la seconde période pied au plancher. Sur une mêlée obtenue à 5 mètres, Exshaw optait pour le petit côté et servait son ailier Hulleu pour l’envoyer inscrire, sans opposition, le second essai de sa formation (12-7, 42è). Quelques secondes plus tard, Colomiers obtenait une touche à 5 mètres. Déviation de Zaitri, service pour Rousset. Le deuxième ligne passait la ligne mais ne parvenait pas à aplatir (45è). L’USC effectuait ensuite du changement aux fauteuils d’orchestre: Kolokilagi et Fricou étaient remplacés par Bellemand (tout juste rentré de sélection) et Pacheco. Les deux se mettaient immédiatement en évidence: plaquage de Pacheco sur Sa (le talonneur des U20 français), grattage de Bellemand, et une pénalité gagnée (47è).

IMG_0103
Rousset à la charge sur Baggiani (1) et Sa.

Même face au vent, ce sont bien les locataires du « Bendichou » qui avaient le vent en poupe. Après une série de « pick and go », le deuxième ligne Descoux (lui aussi capé, face à l’Écosse) ramassait et marquait en puissance. Deleuze passait la transformation et donnait l’avantage à sa formation pour la première fois de la partie (58è). Un avantage qui allait pourtant n’être que de très courte durée. Pénalité pour l’UBB dans ses 40: Compagnon jouait vite, faussait… compagnie à la défense et, avant d’être repris, servait Exshaw venu se proposer à hauteur. L’ouvreur marquait le troisième essai de sa formation, puis le transformait (19-14, 60è). Le contre rondement mené mettait un coup sur la tête des Haut-Garonnais. Un quatrième essai venait ensuite sanctionner la mainmise des Girondins: longue séquence à une passe devant la ligne d’en-but, puis le ballon était écarté pour Delbecq, qui passait les bras au contact pour envoyer Depoortere, fraichement entré, en dame. Exshaw transformait à nouveau (26-14, 68è).

IMG_0104
Depoortere, auteur du quatrième essai de l’UBB.

La messe semblait dite pour la victoire finale, mais les Columérins pouvaient toujours aller chercher le point de bonus défensif, ce qu’ils s’escrimaient à faire au cours des dix dernières minutes. Ils perdaient toutefois leur ouvreur Ducos sur blessure. Satto le remplaçait, et Deleuze glissait en 10. A quelques secondes de la fin du temps réglementaire, Béchu captait le ballon en touche. Le maul porté avançait. Ce même Béchu s’extrayait mais se faisait plaquer. Libération pour Bellemand, qui butait à nouveau sur la défense bordelaise avant que… Béchu ne ramasse et marque. Deleuze transformait (26 – 19, 80è). L’USC lançait même une dernière offensive dans les arrêts de jeu, dans le sillage de Cordier et de Pacheco. A dix mètres de l’en-but, Descoux démarrait mais se faisait coffrer par le pilier Dinu. Maul. Coup de sifflet de M. Bordat. Fin du match.

IMG_0079
Avec son… Compagnon de charnière, Exshaw (ballon sous le bras) a parfaitement orchestré le jeu de sa formation.

Joué par un fort vent, favorable aux locaux en première période, ce match n’aura pas déçu. Colomiers aura beaucoup tenté mais souvent péché par manque de précision (maladresses, deux touches non trouvées sur pénalité) dans les moments clés et les zones de marque. Les joueurs du trio Pigotto – Mémain – Béco n’auront au final que peu utilisé le vent dans le premier acte. Ils auront toutefois su, même largement menés à dix minutes du terme, relever la tête pour aller chercher un point de bonus défensif, dans le sillage de Pacheco, auteur d’une entrée en jeu très convaincante. Après ce revers, Colomiers recule à la cinquième place (devancé par le Castres Olympique, vainqueur 18-11 à Mont-de-Marsan) et devra relever la tête pour la réception d’Aurillac, solide deuxième et vainqueur dans le même temps de Toulon (23-8).

IMG_0054
Le troisième ligne Zaitri a réalisé une belle moisson dans l’alignement.

Pour sa part, l’Union Bordeaux Bègles a parfaitement géré la première période face au vent avant de se montrer d’une redoutable efficacité lors de la seconde. L’équipe de Richard Darrambide et Frédéric Garcia a su tenir le ballon sur de longues séquences et ainsi mettre à mal la défense columérine. Les plus en vue ont été Baggiani (solide en mêlée fermée), Compagnon (redoutable animateur), Delbecq (toujours prompt à proposer une solution de jeu à ses coéquipiers) et l’ailier Moustin (insaisissable en attaque, intraitable en défense). Avec ce succès, les Girondins confortent leur première place et peuvent désormais se préparer à accueillir le Stade Toulousain, champion de France en titre.

IMG_0047
Ici auteur d’un superbe « offload », Moustin a été l’un des grands artisans du succès girondin.

Réactions

Frédéric Garcia (Entraîneur, Bordeaux Bègles): « Des conditions un peu difficiles avec ce vent et ce terrain très dur. On est vraiment contents d’avoir gagné face à une belle équipe de Colomiers. Le toss a été important. On a le vent en seconde mi-temps, ce qui nous a permis de rester chez eux. A chaque fois qu’ils venaient chez nous, ils étaient très dangereux (…) On avait été plutôt bons en première mi-temps sans scorer. Ensuite, on a été un peu plus pragmatiques. Colomiers est néanmoins revenu très fort ».

IMG_0068
Frédéric Garcia, très satisfait du succès de ses protégés.

Romain Mémain (Entraîneur, Colomiers): « Très déçu. Cela reste des matchs de haut niveau qui se jouent sur des détails. On est encore en apprentissage. C’est un coup dur dans la course à la qualification. On va se remettre au travail. On a la chance de recevoir Aurillac la semaine prochaine. On a eu les occasions, l’efficacité un peu moins (…) On a des regrets sur les zones de marque. La finition nous fait défaut. Quand on n’est pas capable de scorer face à de telles équipes, ça se paie cash. A contrario, à chaque fois qu’ils sont venus chez nous, ils ont marqué. Aujourd’hui, je pense qu’ils étaient tout de même au-dessus ».

IMG_0042
Descoux se sera souvent employé pour faire avancer son équipe.

Feuille de match

A Colomiers (Stade Michel-Bendichou): Union Bordeaux Bègles bat Union Sportive Colomiers 26 à 19 (mi-temps: 7 à 7).

Arbitrage: M. Morgan Bordat assisté de MM. Cédric Py et Rémi Taillefer (Ligue Occitanie).

Pour Bordeaux Bègles: 4 essais Triscos (15è), Hulleu (42è), Exshaw (60è), Depoortere (68è), 3 transformations Exshaw.

Pour Colomiers: 3 essais collectif (35è), Descoux (58è), Béchu (80è), deux transformations Deleuze.

Composition Bordeaux Bègles: Triscos; Moustin, Delbecq, Barka, Hulleu; Exshaw (o), Compagnon (m); Permal, Coularis (cap), Lobjoit; Kenguel Kone, Dussutour; Brosse, Sa, Baggiani.

Sur le banc: Fonteille, Lagane, Caparroi, Gardrat, Peignon, Depoortere, Elissalde, Dinu.

Entraîneurs: Richard Darrambide et Frédéric Garcia.

Composition Colomiers: Deleuze; Carrère, Lere, Serrano, Cordier; Ducos (o), Diaz (m); Bechu, Zaitri, Tostain (cap); Rousset, Descoux; Kolokilagi, Murelo, Fricou.

Sur le banc: Pacheco, Sergues, Betton, Perrin, Viguier, Delas, Satto, Bellemand.

Entraîneurs: Romain Mémain, Christophe Pigotto et Aurélien Béco

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here