Promotion Honneur – Vinassan… peur et sans reproches contre Marciac

4

Vinassan et Marciac avaient rendez-vous à Auterive pour se disputer un billet en finale de promotion Honneur Occitanie. Marciac, tombeur de Montredon Labessonnié au tour précédent, grâce à un drop en toute fin de partie, présentait de solides arguments devant. Les All Blacks Vinassanais, victorieux du TEC et de Lisle sur Tarn, au forcep aussi, voulaient eux aussi continuer à rêver d’une finale historique. L’issue du match est connue aujourd’hui, mais les comportements en match et après le coup de sifflet final, sont eux, indignes d’un match de rugby…

56997491_2067881626843678_2418960649515171840_o
Steve Acacio ajuste un de ses trois coups de pied du jour

Les Audois ouvraient le score grâce à leur buteur maison, Acacio, Cesca pour Marciac, lui répondait (3-3). Grâce à une belle combinaison, Vinassan concrétisait sa domination à la demi heure de jeu. Un essai transformé par Steve Acacio, qui analysait ce temps fort :“On a joué tous les ballons, Marciac a essayé de jouer plutôt devant, mais on a très bien défendu. On marque un bel essai suite à une “combine” en touche avec Escriva et Bes. La seconde mi-temps en revanche, je ne m’en souviens pas trop…”

Une absence qui s’explique par une fin de première période pour le moins houleuse. Le buteur audois, maître à jouer de l’Etoile, en voyait soudainement tourner autour de sa tête, ciblée par un coup de poing volontaire venu de derrière, qui déclenchait “logiquement” une générale, obligeant l’arbitre expérimenté Jérôme Passemar, à sévir. Et plutôt deux fois qu’une, puisqu’il sortait quatre cartons rouges (!) : deux de chaque côté. D’un rugby à 15, on passerait donc à un rugby à 13.

57083433_2067886963509811_6486010652639887360_o
Accrochages en séries lors de ce premier acte, que quittera Acacio, groggy.

56957766_2067890410176133_3103833196777701376_o

57123439_2067891823509325_3544991930817445888_o

Un fin de match détestable…

La seconde période, malgré des espaces plus grands, ne sera pas à l’avantage des attaquants, ni d’un côté, ni de l’autre. Les Gersois, plus gaillards, insistaient pour faire parler leur puissance, en vain. Moins massifs, mais plus mobiles, les joueurs de la Clape défendaient à tout va. Et se mettront à l’abri par une dernière pénalité de Coussignoux. Mais pas à l’abri de débordements plus que regrettables, voire détestables même, en fin de partie. Envahissement de terrain, des coups qui pleuvent, mêlant joueurs, “supporters”, parents de joueurs et même l’arbitre, pris dans ce tourbillon de violence. “Je n’ai jamais vu ça en 30 ans de rugby” nous confiera un autre acteur de la rencontre. Dans la confusion la plus totale, et sous la protection de la gendarmerie, venue en renfort, Vinassan accède donc à la finale.

57410719_2067893530175821_5021812836364451840_o
Jérôme Passemar, arbitre du jour, aura eu beaucoup (trop) de travail

Si l’essentiel est là pour les Audois, le plaisir a été forcément gâché pour Andy Soetens, entraîneur Vinassanais qui était pour le moins amer : “C’était un match très rude, Marciac a un gros pack, mais qu’on a bien contré, et derrière on a pris le dessus. On marque un bel essai de Dorian Bes sur une combinaison en touche, et puis il y a eu cette bagarre suite à un coup de de poing sur notre 10, qui a dû sortir sur saignement… A la fin du match, au moment de serrer les mains, les joueurs de Marciac sont venus se battre, donc nouvelle grosse bagarre… on a dû attendre la gendarmerie dans les vestiaires. C’est vraiment regrettable, mais bon, on est en finale, c’est le principal.”

A défaut d’avoir pu obtenir une réaction côté marciacais, chacun se fera son opinion. Sans jugement aucun, ce qui semble évident aujourd’hui, c’est qu’il il y a donc différentes façons de frapper un grand coup dans une saison.

(©photos club ESV)

4 Commentaires

  1. Bonjour, je suis natif de Marciac et j’étais au match, je pense qu’il faut aussi demander au directeur de match ( qui venait d’Andorre, et qui a dit avant le match qu’il il y aura 4 cartons rouges) et aux arbitres leur neutralité. Pour le match je suis d’accord que vinassan méritait de gagner. Et pour la fin du match, on
    parle des propos racismes envers des joueurs de Marciac. Et l’envahissement du terrain en fin de match par les supporters de vinassan pour ce battre contre Marciac. Pour en finir, pour une bagarre générale, il faut être 2. Alors je pense que tous les tords ne sont pas pour Marciac. ( le match à été filmé).

  2. Bonjour,
    J’étais présent au match en tant que spectateur totalement neutre et je peux dire que l’équipe qui a produit le plus de jeu a gagné et mérité sa victoire. Quand à ce qui s’est passé sur le terrain, le corps arbitral a une certaine responsabilité dans les dérives par manque de constance dans les sanctions. Il fallait sévir c’est certain , ensuite pour se battre il faut être deux et la fin comme elle est raconté est très exagérée. Vinassan a pu rentré aux vestiaires sans être menacé et les forces de l’ordre averti par on ne sait qui ne sont pas intervenu pour séparer les belligérants. Tout s’est éteint naturellement et le débordement a eu lieu après le coup de sifflet final et il est du comme toujours à des personnes qui n’ont riejn à faire autour d’un terrain. Il n’y avait pas de quoi alerté les forces de l’ordre et les meilleurs ont gagné et méritent amplement d’être en finale. ce que l’on peut dire c’est que pour le niveau de la promotion le spectacle a été de faible qualité voir très pauvre.

    • Bonjour Loic. Nous en avons fait la demande oui, mais sans retour malheureusement. Ensuite, et comme indiqué en fin d’article, nous laissons à chacun d’en tirer les conclusions qu’il souhaite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here