Promotion Honneur – Un an après le « showergate », le TEC douche Saint-Jory Bruguières

0

Souvenez-vous : les images des joueurs du TEC, que nous avions diffusé prenant leur douche en extérieur à l’aide d’un tuyau d’arrosage, avaient fait le tour de France, voire du monde. C’était le 18 octobre 2020, en déplacement à Saint-Jory Bruguières. Un an quasiment jour pour jour après cette rencontre devenue historique, les deux clubs haut-garonnais se retrouvaient dans le cadre de la troisième journée du championnat de Promotion Honneur Occitanie. Auteurs d’un bon match nul en ouverture à Montech (18 – 18), puis larges vainqueurs de Foix la semaine suivante (42-3, cinq essais à la clé), les banlieusards se présentaient avec le plein de confiance en centre ville toulousain, au Stade du Bazacle. Battus en ouverture chez ces mêmes Fuxéens (13-14), puis exempts lors de la deuxième journée, les Técistes souhaitaient quant à eux lancer leur saison à domicile, et de la plus belle des manières… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur).

C’est le TEC qui réalisait la la meilleure entame et prenait les devants d’entrée quand, par deux fois, l’arrière buteur Guerard ajustait la mire (6-0, 7è). Pendant ce temps, les visiteurs subissaient et se voyaient souvent pénalisés (7 fois sur les dix minutes initiales). Ils obtenaient pourtant une pénalité mais l’ouvreur Margarit (l’ancien Loup du Girou) ne trouvait pas la cible (5è). Leur première offensive au large ne connaissait pas un meilleur sort quand l’ailier Ruiz se faisait reprendre en bout de ligne par le capitaine gazier Aussel et que Lestrade grattait le ballon dans le ruck provoqué (10è). La trop grande indiscipline du RCSJB poussait M. Termat à sanctionner le trois-quart centre Moreno d’un carton blanc pour fautes répétées (15è).

IMG_9669
Chassé par Garet, Truchot-Prat sert son talonneur Ragot.

C’est pourtant le moment que choisissaient les Rouge et Bleu pour mettre le nez à la fenêtre. Margarit réglait la mire et ramenait les siens à trois points (6-3, 18è). Il se voyait offrir une nouvelle occasion quelques instants plus tard, mais sa frappe fuyait les barres (23è). A l’approche de la demi-heure, Valadier (TEC) et Ayude (un ancien de la maison du Bazacle) s’accrochaient et écopaient tous deux d’un carton jaune (27è). Les diverses infériorités numériques libéraient quelques espaces, ce dont profitait Saint Jory Bruguières. Suite à une pénalité jouée rapidement, Moreno (revenu en jeu) réalisait un petit festival sur le côté droit avant de décaler son ailier Ruiz qui filait marquer en coin (8-6, 31è).

IMG_9674
Margarit s’apprête à alerter sa ligne de trois-quarts.

Néanmoins, les banlieusards ne gardaient pas le vent en poupe très longtemps. Après une nouvelle pénalité, dynamisée par le TEC cette fois, le capitaine Cheron se mettait à la faute et sortait à son tour se reposer dix minutes (33è). Guerard ne se faisait pas prier pour redonner l’avantage à sa formation (9-8, 34è). Dans les ultimes secondes de la première période, Margarit passait trois nouveaux points (11-9, 40è), mais Guerard, peu après, redonnait un point d’avance aux Toulousains (12-11, 40è + 1). Une dernière offensive visiteuse au large résultait en une pénal touche. Toutefois, cette dernière ne donnait rien, les locaux récupérant un nouveau ballon au sol. C’était l’heure des citrons.

IMG_9671
Bien soutenu (notamment par le droitier Vejux), Valadier (8) prend le dessus dans l’alignement.

Les buteurs à la fête dans un chassé-croisé indécis

D’entrée de second acte, le TEC perdait son deuxième ligne Filloux, visiblement groggy. Il était suppléé par Sisco. Suite à un hors-jeu de ligne, Margarit redonnait l’avantage aux siens (14-12, 45è) mais Guerard lui répondait dans la foulée (15-14, 47è) avant de creuser un petit écart deux minutes plus tard (18-14, 49è). Ayude cédait sa place. Entrait en jeu le jeune Barbero qui se mettait immédiatement en évidence. Il convertissait deux pénalités (la seconde d’un splendide coup de botte des 50 mètres) pour redonner l’avantage au RCSJB (20-18, 57è).

IMG_9694
Lestrade (balle en mains) va défier Cabrol mais devra, quelques secondes plus tard, quitter prématurément le terrain.

Les débats se tendaient, chacune des équipes ayant bien conscience que la moindre faute pourrait lui coûter le gain du match. Guerard, jusque-là en réussite, ratait deux occasions largement dans ses cordes (59è, 68è), la deuxième frappe heurtant même le poteau. Cependant, les visiteurs se tiraient une balle dans le pied quand le pilier Abeilhou recevait à son tour un carton jaune (71è). La pénalité obtenue était cette fois réussie par l’arrière des locaux (21-20, 72è). Il fallait attendre les dernières minutes pour voir le TEC enfin lacher les chevaux et donner du volume au jeu. Servi en bout de ligne par Valadier, Dauriac se faisait reprendre (79è), puis sur son aile droite, Barbier poussait au pied mais ne pouvait aplatir. Jouée sur l’avantage, cette action donnait tout de même l’occasion à Neville, fraichement entré, de rajouter trois points pour le TEC (24-20, 80è + 1). Saint-Jory Bruguières avait bien le dernier ballon d’attaque, mais une nouvelle imprécision entre Barbero et Moreno mettait fin aux espoirs de succès.

IMG_9733
Duel d’ailiers entre le tonique Astegno (21) et le solide Barbier.

Jusqu’ici invaincu, le RCSJB n’aura jamais vraiment été en mesure de mettre son jeu en place. Les nombreuses absences (notamment celle du vétéran Gasc, qui purgeait là son second match de suspension après son exclusion chez les Coquelicots Montéchois) auront au final pesé lourd. L’indiscipline (3 cartons jaunes, 1 blanc) aura également fait du tort aux hommes de Benoit « Pépite » Priéto et Olivier Jacques (qui suppléait sur le banc Benoit Blaquière, terrassé dès l’avant-match par une terrible gastro-entérite). Le capitaine Cheron aura à de nombreuses reprises perturbé les mauls portés des toulousains et l’ouvreur entrant Barbero aura montré de belles qualités de pied. Reste à panser ses plaies et à se préparer pour recevoir comme il se doit le Stade Lavelanétien le 31 octobre prochain.

IMG_9728
Barbero aura effectué une entrée en jeu plutôt convaincante.

Sans avoir totalement maitrisé son sujet, le Toulouse Electrogaz Club aura fourni une solide prestation ce dimanche. Appliqués sur les fondamentaux que sont le jeu au pied et la défense, les joueurs du trio Patrick Milhavet – Nicolas « Pica » Barthes – Jérôme Teisseire auront su se montrer pragmatiques, scorant dans leurs temps forts, notamment grâce à la botte de leur arrière Guerard, auteur de 21 points. Après une semaine de repos, les Jaune et Noir se rendront au Stade Paul Bergère pour y affronter, une semaine avant le RCSJB, le Stade Lavelanétien.

IMG_9773
Le groupe toulousain savoure ce premier succès de la saison. Avant de prendre une douche « normale »

Réactions

Patrick Milhavet (Entraîneur, TEC): « Super contents. On s’était bien préparés cette semaine aux entraînements en mettant beaucoup d’intensité. Le résultat est là aujourd’hui, avec un beau succès (…) On a su prendre les points, on n’a pas fait les mêmes erreurs qu’à Foix. Les buteurs ont fourni un gros boulot cette semaine. Devant, on a eu l’aide de Fabien Berneau ce mercredi. Cela a fait du bien au groupe ».

IMG_9727
Patrick Milhavet en profite pour relire la liste des courses… de ses trois quarts

Benoit Priéto (Entraîneur, Saint Jory Bruguières): « On est tombés sur une belle équipe du TEC, joueuse, qui a aussi beaucoup joué au pied et qui nous a pris en défaut. Beaucoup d’erreurs de notre part. On perd contre meilleur aujourd’hui (…) On a fait preuve de trop d’indiscipline, notamment dans le plan de jeu. Un travail qu’on devra effectuer à l’entraînement ».

IMG_9720
Coach Priéto avait bien conscience des manques de son équipe au terme de la rencontre.

Feuille de match

A Toulouse (Stade du Bazacle): Toulouse Electrogaz Club bat Rugby Club Saint Jory Bruguières XV 24 à 20 (mi-temps: 12 à 11).

Arbitrage: M. Jonathan Termat (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à Saint Jory Bruguières, Moreno Co. (15è).

Cartons jaunes: à Saint Jory Bruguières, Ayude (2è), Cheron (33è), Abeilhou (71è); au TEC, Valadier (27è).

Pour le TEC: 8 pénalités Guerard (3è, 7è, 34è, 40è + 1, 47è, 49è, 72è), Neville (80è + 1).

Pour Saint Jory Bruguières: 1 Auer (31è), 5 pénalités Margarit (18è, 40è, 45è), Barbero (54è, 57è).

Composition TEC : Guerard; Barbier,  Henry, Chartier, Roux; Duffourd Vedrenne (o), Truchot Prat (m); Valadier, Bedel, Aussel (cap); Lestrade, Filloux; Vejux, Ragot, Gandois.

Sur le banc: Dauriac, Hasler, Sisco, Donck, Serre, Faraguna, Neville.

Entraîneurs: Patrick Milhavet, Nicolas Barthes et Jérôme Teisseire.

Composition Saint Jory Bruguières : Moreno Cl.; Auer, Minuzzo, Moreno Co., Ruiz; Margarit (o), Ayude (m); Cabrol, Coralin, Pascotto; Cheron, Garet; Marty, Tubia, Abeilhou.

Sur le banc: Alaux, Thedie, Batigne, Martin, Barbero, Astegno, Gauchet.

Entraîneurs: Benoit Priéto et Olivier Jacques.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here