Promotion Honneur – Occitanie, le debrief

0

Par WilDon et David Campese…

Poule 1

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il s’en est fallu d’un rien pour que Mauguio se fasse prendre par la patrouille et paie l’aMende face aux gars de la Lozère. Pour un tout petit point, le leader reste roi et Mende reste sixième au général.

On retiendra également que le succès de Fleury-Salles-Coursan sur Poussan, leur permet de maintenir la pression sur Mauguio pour trois petits points d’écart. Mais cette victoire est ternie par de nombreux accrochages, ponctués de six cartons rouges ! (3 de chaque côté !). M. l’arbitre a vu rouge donc, et a mis un terme à cette “rencontre” dix minutes avant son terme.. ponctuée à nouveau par une bagarre sur et en dehors du rectangle vert… de rage. L’entraîneur de l’EFSC s’est ainsi exprimé dans la presse locale : “Nous étions prêts à envoyer du jeu, mais certains joueurs de Poussan étaient venus pour nous provoquer et nous agresser, il a bien fallu se défendre.” Chacun appréciera à se juste mesure ses propos qui n’appartiennent qu’au principal concerné.

Thibault Sauvagnac, 3ème ligne centre et capitaine de Poussan, tenait à donner une version, qui s’avère bien différente : “En tant que capitaine de l’équipe de Poussan, je me dois de réagir lorsque j’entends que nous sommes les seuls coupables de la tournure du match contre Fleury le week-end dernier. Ayant un ami en commun avec certains joueurs de chez eux, je sais qu’il était annoncé que notre réception serait un peu “spéciale”. Effectivement, à notre arrivée au stade, il n’y avait personne pour nous accueillir, les premiers dirigeants ne sont arrivés qu’à 14h, soit 1h avant le match ! Cela nous a mis dans le bain et me prouve que mon ami n’avait pas tort. Le match commence, sous les multiples insultes d’un public venu en nombre. Nous dominons les 20 premières minutes, ce qui visiblement ne plaît pas aux locaux qui ne se privent pas de nous “châtier” par des coups de pieds et coups de poings dans chaque regroupement. Le tout, devant un arbitre qui semble-t-il, ne voit rien. Suite à un ruck, le centre de Fleury fait une course de 20m pour venir “arroser” mon pilier au sol et s’ensuit une bagarre générale où le talon et le numéro 8 de Fleury arrivent dans la bagarre en sautant à pieds joints sur des joueurs de Poussan au sol, je précise que nous avons une vidéo qui le prouve. Un carton rouge de chaque côté est donné, au hasard, par l’arbitre, mais toujours rien pour les coups de pieds. Cela ne les a pas empêchés de continuer dans les regroupements tout au long du match. Une seconde bagarre générale éclate à la 70ème minute, juste après que l’on ait marqué l’essai qui les prive du bonus. Même leur entraîneur adjoint y a pris part. En bref, les 2 bagarres ont bizarrement éclaté à chaque fois que nous les mettions en danger. De plus, je ne vois pas pourquoi on serait venu “en découdre” comme ils le disent puisqu’à l’aller, qui se déroulait à Poussan, le match s’était bien passé, sous le thème du jeu, même si le score fût très serré. Nous n’avions aucune rancœur contre ce club… avant ce week-end. Pour finir, j’ajouterai que nous n’avons pas pour habitude de venir pleurer mais à « m’en donné », il faut remettre les choses dans leurs contextes et ne pas se laisser accuser à tord.”

Dans tous les cas, le rugby ne sort pas grandi de ce match. Et ces cartons rouges suivis de suspensions pourraient même être préjudiciables pour les deux formations en vue de la fin de saison.

sans transition, on retiendra enfin la très courte victoire de l’ESC-BAC-ASP devant Bagnols-Marcoule, ce qui permet aux premiers de rester encore en vie dans la perspective du maintien.

Ent. Fleury Salles Coursan 27-8 Poussan
Mende 17-18 Mauguio Carnon
Plages d’Orb 0-0 Cabestany (forfait)
ESC BAC ASP 19-17 Bagnols Marcoule

Le prochain match à suivre : Poussan – ESC-BAC-ASP

PH P1

PH P1 26 01

83565360_166513941364181_3892648810211442688_o
L’ESC BAC ASP peut encore croire au maintien (photo club)

Poule 2

Ce qu’il faut retenir, c’est que Cazères-Le Fousseret a maîtrisé son sujet dans le choc de la journée face aux Rives d’Orb. Les protégés de Thierry Raufast et Christophe Séguéla confortent ainsi leur place de leader. Derrière, le rival direct, Ouveillan-Cuxac, s’est offert une balade victorieuse à Mirepoix. Et même si rien n’a pas été facile pour les champions de France sortant de 1e Série, il faut bien reconnaître que ce promu-là, a une bonne tête de vainqueur. Et qu’avec quatre points de retard sur le premier, ils pourraient bien prendre leurs désirs pour des réalités. Surtout avec un face à face direct ce dimanche. Mirepoix de son côté, glane un point de bonus défensif bienvenu dans l’optique d’un toujours possible maintien.

83347449_2988469684497947_220528853909504000_n
L’Union Cazères le Fousseret, même avec de nouvelles couleurs, continue à mener la danse de cette poule 3 (photo UCF)

On retiendra aussi que la défaite des Rives d’Orb fait les affaires de Lavelanet (4e), vainqueur du TEC. Un succès analysé à la fraîche chez Tonton, lieu incontournable des soirées toulousaines. A noter que Verfeil (5e), vainqueur sur la pelouse de L’Arize, réalise une belle perf. Même avec cinq et six points de retard, les écarts se resserrent pour la lutte au podium. Mais l’US Arize a laissé passer une bonne occasion de rentrer dans les six.

On retiendra encore que Foix n’a pas trop tremblé face à Saint-Orens, ce qui permet aux Fuxéens de rester bien au chaud dans le ventre mou du classement. On retiendra enfin que la situation reste bien délicate pour le trio TEC-Mirepoix-Saint-Orens dont les destinés se tiennent en trois point seulement pour une bouée de sauvetage. Qui aura le meilleur réflexe de survie ? Premiers éléments de réponse avec un St Orens-TEC, qui vaudra cher.

Mirepoix 22-27 Ouveillan Cuxac
Foix 25-6 St Orens
Cazeres Le Fousseret 23-17 Rives d’Orb
Arize 16-23 Verfeil
TEC 15-18 Lavelanet

Le prochain match à suivre : Ouveillan-Cuxac – Cazères-Le Fousseret ou Saint-Orens – TEC, les matches à enjeu extrêmes…

PH P2

PH P2 26 01

83242878_2972257482787050_7511613753041879040_o
Ouveillan-Cuxac a bataillé ferme à Mirepoix mais maintient son rythme de croisière (photo Magali Pascal)
82447084_2703223326424456_4233093735140818944_o
Verfeil a fini par renverser Arize (photo club)

Poule 3

Ce qu’il faut retenir, c’est le carton du jour signé Saint-Jory-Bruguières devant Saint-Lary et un 65-7 qui risque de piquer comme une baffe sur la joue un matin d’hiver. Ce large succès permet de rester en embuscade pour la deuxième place, à un point derrière le FC Trie qui n’a rien lâché devant Lézat. Un duel pour la seconde place suivie de haut par Les Coteaux de l’Arrêt qui ont encore fait le job devant Canton Saint-Lys et restent bien à l’abri de leurs quatorze points d’avance au général. 13 victoires en 13 matchs, on tient là un sérieux candidat au titre régional non ?

On retiendra encore que Marciac a fait un sort à Portet-sr-Garonne pendant que Masseube a bataillé sec pour battre Louey-Marquisat et resté patron en sa maison.

On retiendra enfin qu’à cinq journées de la fin de la saison régulière (et la mise à jour des matches en retard), la situation au classement devient cependant particulièrement sensible pour Lézat et Saint-Lys. Et quand on sait que Lézat va recevoir le leader…

St Jory Bruguières 65-7 St Lary Soulan
Marciac 39-8 US Portet
FC Triais 32-10 Lézat
Coteaux de l’Arret 26-3 Canton St. Lys
Avenir Massylvain 21-20 Louey Marquisat

Le prochain match à suivre : Saint-Lary – Masseube

PH P3

PH P3 26 01

Victoire des coteaux de l'arrêt 26 à 03 face canton saint lys 13 comme 13 victoire d'affilée
Combien de victoires d’affilée pour les Coteaux de l’Arrêt ?

Poule 4

Ce qu’il faut retenir, c’est que la perf’ du jour est signée Rodez qui s’est imposé à Lisle-sur-Tarn jusque-là invaincu en championnat ! Cette défaite reste un accident devant le parcours quasi parfait désormais, des Tarnais, mais aussi vu l’avance de ces derniers sur leurs poursuivants aveyronnais. Car on retiendra justement que si Rodez pointe le bout de son crampon à la 3e place, la seconde, quant à elle, étant occupée par Espalion, vainqueur de Rabastens-Couffouleux. Les riverains du bord du Tarn vont devoir batailler ferme pour le maintien.

De quoi faire oublier à Yannick Veron son gros coup de gueule du weekend dernier après la défaite de son équipe à Carmaux, qu’il tenait à communiquer :  “Ce qu’il s’est passé à Carmaux n’est pas admissible. Il est question ici de l’arbitrage de cette rencontre, car je n’ai rien à reprocher au club carmausin. J’ai déposé réclamation à l’issue du match, sans me faire trop d’illusions, car nous nous sentons assez démunis face à de telles situations. Mais je l’ai fait par principe, car je le dois à mes joueurs, à mon staff, eux qui donnent tout pour notre club et je ne veux pas qu’ils pensent que leur président cautionne de telles injustices et ne les soutienne pas. J’avais 22 jeunes hommes et leurs entraîneurs, désolés et démunis. Au fond, je n’en veux pas non plus personnellement à monsieur l’arbitre, je sais que sa tâche n’est pas facile. Notre Club n’a pas pour habitude de faire de telles sorties sur l’arbitrage que nous favorisons au mieux en ayant 4 jeunes arbitres. Mais cette fois ci, c’est trop. Nous perdons ce match 23 à 21 sur un essai de pénalité à la.. 91ème minute, une durée injustifiée, pas de blessures particulières, d’arrêts de jeu significatifs. Nous avons reçu 4 cartons blancs durant la partie contre aucun à notre adversaire. Nous n’avons pas été dominé à ce point, nous étions devant au score durant ces fameuses 90 minutes. En bon Nord Aveyronnais, nous sommes plutôt taiseux, et pas coutumiers des sorties médiatiques et des réclamations. Mais je le répète, je le devais à mes joueurs et entraîneurs. Que la saison continue sans que tout cela se reproduise, c est tout ce que je souhaite.”

Le message est semble-t-il, passé… à domicile. Qu’en sera-t-il à l’extérieur ? Car le derby de l’Aveyron à Rodez se profile, et devrait attirer la foule des grands jours. Bonne chance aux sangs et or… des deux camps, rendez-vous est pris le 9 février, et sur la pelouse de Paul Lignon, s’il vous plaît !

On retiendra également que parmi les poursuivants, Luzech, en déplacement sur la pelouse de l’Aviron Castrais a fait coup double. Les points de la victoire (grâce notamment à la botte d’Amat, 20 points à lui tout seul) mais aussi la 4e place au détriment des Castrais. Incontestablement un joli coup pour le boys de Quentin Rinié qui, en recevant la lanterne rouge ce dimanche à la Douve, pourraient bonifier le tout. L’Aviron se doit de réagir, mais il faudra aller à la mine du côté de Carmaux.

82993053_3386792261347478_8234574267853832192_o
La joie de Luzech au coup de sifflet final à Castres (photo USL)

On retiendra encore les succès de Souillac à Bagnac et de Gramat sur Carmaux, ce qui permet aux (autres) lotois de rester au coude à coude au cœur du classement général. On retiendra enfin si la cause est entendue pour Bagnac, tout reste ouvert pour ce qui est de la seconde place de relégation. Si Rabastens-Couffouleux reste en ballottage défavorable, Carmaux est loin d’être à l’abri. Souillac et Gramat vont devoir garder un oeil sur les rétroviseurs, si l’avant-dernier venait à signer une série positive. Surtout que ce dernier, pardon, cet avant dernier, reçoit justement Gramat. Chaud devant… et derrière donc !

Espalion 27-14 Rabastens Couffouleux
RC Bagnacois 17-34 Souillac
Lisle sur Tarn 26-34 Rodez 
Gramat 27-25 Carmaux
Aviron Castrais 27-30 Luzech

Le prochain match à suivre : Rodez – Espalion, le derby bien évidemment !

PH P4

PH P4 26 01

82449994_2816500658396290_5950314474324885504_o
Gramat a dû sortir les barbelés pour empêcher carmaux de ramener plus q’un bonus défensif (photo USC)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here