Promotion Honneur (finale) – Lavelanet, retour vers le futur

0

Près de 2 500 personnes sont venus assister à la finale Promotion Honneur opposant Lauzerte à Lavelanet. Les Tarn-et-garonnais avaient créé la surprise en sortant Villeneuve-du-Paréage en quart, pourtant grand favori pour le titre, puis La Nicolaïte à la dernière minute dimanche dernier en demi. Pour les Ariégeois, avec une montée déjà acquise, et après une victoire à l’arrachée contre Bressols, il s’agissait de confirmer leur montée en puissance. (par Jérôme Gallion)

Dès le début du match, on pressent les bonnes dispositions des deux équipes. Lauzerte se montre conquérant, notamment devant. La récompense ne tarde pas à arriver, après une pénalité d’entrée réussie par Da Costa puis par Discazeaux. Le solide troisième ligne centre concluant en effet un beau groupé pénétrant (10-0, 10ème). Cette très bonne entame de Lauzerte inquiétait les nombreux supporters de Lavelanet. Mais ils allaient retrouver espoir progressivement. A la demi-heure de jeu, le deuxième ligne Boulbès file à l’essai, non transformé (10-5). Les Ariégeois imposent leur jeu grâce à des lancements propres et bien huilés par une troisième ligne très présente. Todesco file entre les pagelles après une interception bien sentie (10-12). Lavelanet prend l’avantage pour la première fois, et montre que sa ligne de 3/4 a de sacrés arguments à faire valoir. Coisnard, l’ailier ariégeois inscrit un nouvel essai qui permet aux siens de basculer en tête à la pause, 13-20, Da Costa ayant enquillé une pénalité entre-temps. 

Le début de la seconde mi-temps va confirmer la domination des hommes d’Olivier Carbonneau.Todesco, toujours dans les bons coups, AlberichCoisnard mais aussi Cailloux, le troisième ligne infatigable marquent trois essais en huit minutes, autant dire un véritable coup de massue pour des Lauzertins qui ne savent plus où donner de la tête. Mais leur présence en finale est tout sauf un hasard et leur fin de match rappelle à tous les belles valeurs de cette équipe, qui inscrira deux essais. Lavelanet, certes bousculé, maîtrisait néanmoins son sujet jusqu’au coup de sifflet final, et décrochait un titre indiscutable et indiscuté. Six essais inscrits lors d’une finale, ce n’est pas si souvent que cela. Il faut saluer le bel état d’esprit qui a régné sur cette partie. Le duo d’entraîneurs Olivier Carbonneau et Jérôme Boucheron peuvent savourer la résurrection des hommes du pays d’Olmes “On marque de beaux essais, en finale c’est encore plus fort. On voulait redonner des couleurs à ce club, cette famille, c’est fait.” 

 

La feuille de match 

Lavelanet 47-27 Lauzerte 

A Muret (stade Marcel Calmes) 

Arbitres : M. Pierre Brousset (Comité de Midi-Pyrénées) assisté de MM. Florian Capelle et Trillou. 

LAVELANET : Franzone, Alberich, Todesco, Munoz, Coisnard (o) Commenge, (m) Dumortier, Toreilles, Rieux, Cailloux, Jean Boulbès, Amiel, Bouali, Pouil, Mignot, Bendrell, Roman, Huguet, Eshon, Gardet, Borios, Galy. 

LAUZERTE : Sage, Baron J, Bonfanti, Donini, Herault, (o) Landou, (m) Da Costa, Discazeaux : Carles, Cqpelot, Baron M, Rodriguez, Melun- Cazes, Mauri, Dumas, Dugoujon, Rouillon, Flourens, Decogn, Davin 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here