Promotion Honneur (1/32e de finale) : Lisle-sur-Tarn a les nerfs solides

0

Parmi tous les matchs qui ont connu de nombreux rebondissements, et un suspense total, celui de Lisle-sur-Tarn fait assurément partie des plus étonnants..

La région Midi-Pyrénées est sortie vainqueur de ce gros match
La région Midi-Pyrénées est sortie vainqueur de ce gros match

Sur le terrain de Montréjeau, les Tarnais affrontaient les champions du Béarn. L’entame est plutôt bonne avec 10 points marqués, et ce n’est pas le carton rouge reçu par Laruns en première mi-temps qui pouvait laisser présager pareil scénario. En effet, les Béarnais, fidèles à leurs valeurs, réussissaient à recoller au score et même à égaliser à la pause (10-10). La seconde mi-temps était intense, en oubliant parfois l’infériorité numérique de Laruns, tellement les débats étaient équilibrés. A cinq minutes du terme, les Béarnais trouvent même la faille et marquent un essai entre les perches et prennent une sérieuse option pour la qualification (20-13). Mais Lisle-sur-Tarn fait preuve d’une grande force morale et physique, revient dans le camp adverse et marque à son tour un essai…transformé. Qui envoie les deux équipes en prolongations. Aucun point n’est marqué en première mi-temps de celle-ci. Durant la seconde, les Tarnais obtiennent une pénalité, qu’ils convertissent (23-20). Laruns ne veut pas lâcher et provoque une faute, pénalité ! Le buteur s’élance, tape, et rate la cible. L’arbitre siffle la fin d’un match à suspense. Lisle-sur-Tarn se qualifie pour les 16èmes de finale et jouera contre Les Rives d’Orb, club héraultais. 

Lisle-sur-Tarn a dû cravacher en défense pour enrayer les attaques béarnaises
Lisle-sur-Tarn a dû cravacher en défense pour enrayer les attaques béarnaises

Mathieu Poujade (co-entraineur Lisle-sur-Tarn) 
Nous partions complètement dans l’inconnu, face à une formation championne du Béarn. On s’attendait donc à un profil d’équipe vaillante et rugueuse qui joue au rugby, à l’image d’Oloron, cador béarnais. Les fondamentaux sont respectés là-bas et nous avions demandé au groupe d’être le plus sérieux et appliqué possible. Il fallait aussi se lâcher et envoyer du jeu. L’entame est en notre faveur mais bizarrement après le carton rouge écopé par Laruns, nous ne concrétisons pas au score. Suite à deux erreurs individuelles, Laruns marque un essai. Le match est resté serré et équilibré. Ils marquent à cinq minutes de la fin mais on réagit tout de suite. On marque une pénalité, celle de la gagne en prolongations. La qualification est donc acquise de justesse. Il y a eu pas mal de déchet en conquête et en touche, ce qui est d’habitude notre point fort. Nous retenons avant tout la victoire après 4 semaines sans rugby et 2 matchs en 2 mois. Nous craignions la reprise de la compétition mais l’état d’esprit des joueurs a été irréprochable et gagner en prolongations démontre notre volonté de ne rien lâcher. Grâce à notre gros travail physique, les joueurs en ont bavé mais le match se joue sur cet aspect. Les mecs ont pris leurs responsabilités en étant un maximum présent aux entraînements. Maintenant, nous voulons faire le meilleur parcours possible, car je crois que tout est possible en phases finales du championnat de France. On le voit même en Top 14 et c’est encore plus le cas à notre niveau. Nous jouerons le coup à fond face aux Rives d’Orb, une formation héraultaise. Nous ne connaissons rien de cet adversaire. C’est intéressant de changer un peu de philosophie de jeu. Nous nous concentrerons sur notre jeu, notre conquête et nos lancements plutôt que de chercher à s’adapter à celui de notre adversaire.

Nouvelle charge de Laruns, les bleu et noir tarnais ont répondu présent dans le défi qui leur était proposé (photos Sportyves)
Nouvelle charge de Laruns, les bleu et noir tarnais ont répondu présent dans le défi qui leur était proposé (photos Sportyves)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here