PH – Saint-Orens accroché par le TEC

0
Après la victoire de son équipe B (21-10), St-Orens ne visait rien d’autre qu’un doublé pour sa première à la maison. Il faut dire que les rouge et noir étaient en confiance après leur belle victoire en Andorre (15-18) et un bonus défensif méritoire ramené de Lézat (5-3). Le TEC, renversé à Cazères (30-5) puis à domicile (0-26) contre Lézat, semblait être une proie facile et idéale pour remporter un premier succès à domicile. Et pourtant…(par Meyrélie)
saint-orens-tec-10-16-meyrelie-3
Saint-Orens est tombé sur un os (photo RugbyAmateur.fr)
Le TEC ouvre le score dès la deuxième minute sur pénalité. St-Orens a une première occasion d’égaliser à la 9ème, ratée, puis au quart d’heure, réussie (3-3), avant de prendre l’avantage deux minutes plus tard. Le duel des buteurs prend fin à la vingtième, sur une pénalité ratée du TEC. Les Toulousains se retrouvent à 14 pour un jeu dangereux suite à une cuillère. Mais les débats restent équilibrés malgré tout, sans qu’il n’ y ait grand chose à signaler. Et puis, Saint-Orens décide d’appuyer, devant notamment. Après une séance de pick and go, Garbin écarte le ballon, Orrière file à l’essai, transformé. 13-6 à la 33ème. Un déclic ? Pas forcément puisque ce sera le score à la pause.
La seconde période, comme la précédente, est rythmée par énormément de jeu au pied, et quelques pénalités.

Rizzi en passe une dès la 42ème pour les gaziers (13-9, 42ème). Les rouge et noir ont des occasions de reprendre le large, mais enchaînent les échecs en moins de cinq minutes (55ème, 57ème et 59ème). Il faudra une quatrième tentative pour reprendre 6 points d’avance (16-9, 65ème). Les Toulousains ne sont qu’à sept points malgré tout, et tentent le tout pour le tout. Ils envoient du jeu, se font des passes, sans déstabiliser de trop la défense locale, avant un judicieux coup de pied décroisé de Rizzi pour Boyer qui aplatit quasiment aux pieds des poteaux. La transformation est une formalité. les deux équipes se retrouvent à égalité et repartiront de cette rencontre marquée par de nombreuses fautes de mains, dos à dos, 16-16.

saint-orens-tec-10-16-meyrelie-2
Les ballons n’ont que trop rarement vu les les ailiers, et pourtant, le salut semblait s’y trouver (photo RugbyAmateur.fr)
Les réactions
saint-orens-tec-10-16-meyrelie-6Kader Bentaiba, entraîneur du TEC : “On a fait que la moitié du résultat qu’on voulait faire ici. Mais on a essayé de jouer au rugby comme on savait le faire avant, et c’est déjà une bonne chose. Il faut persévérer dans ce sens.
Vincent Alcrudo, capitaine du TEC : “Bon match. On s’est un peu plus retrouvé dans le combat. Je suis content de ce que l’équipe a montré, tout le monde est à féliciter.

saint-orens-tec-10-16-meyrelie-4Francis Jean, entraîneur du ST ORENS : “Grosse déception car le match nul n’est pas, à notre sens, mérité. Ceci dit, il y a trop d’occasions qui avortent par précipitation ou manque de concentration. On a  aussi malheureusement perdu des points précieux au pied.”

Benoit Jullie, capitaine du ST ORENS : “Beaucoup de déception oui, car o mène quasiment tout le match. On doit le tuer à la fin de la première mi-temps, et on ne le fait pas. Ils reviennent bien en seconde mi-temps ensuite. On dit vouloir faire un bon quart d’heure et puis on ne le fait pas. L’arbitre favorisant l’attaque, a avantagé le TEC, on a essayé de relancer la machine mais c’était un peu trop tard.”

Les compositions d’équipes

ST-ORENS XV
Titulaires : Chaumet, Sisquet, De Larquier, Delrieu, Escassut, Rolland, Ricard, Jullie (C), Garbin, Cazaux, Grison, Cauquil, Orriere, Authie, Messin
Remplaçants : Duquesne, Gonzalez, Bescos, Dupont, Descamps, Brion, Petton

Entraîneurs : Francis Jean et Christophe Basset

TEC
Titulaires : Cheron, Perrin, Moncombe, Valadier, Alcrudo (C), Dumoulin, Bengnes, Mazet, Dusseau, Rizzi, Mazini, Comptour, Mamin,Boyer, Duffourg
Remplaçants : Landes, Tubia, Belloc, Berenger, Carron, Poux, Chaumette
Entraîneurs : Kader Bentaiba, Olivier Forgue, Stéphane Mouton

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here