PH – Le TEC-Montech, à une seconde près

0

Dans une poule 2 de Promotion Honneur très disputée, chaque point compte, tant dans l’optique de la qualification que dans celle du maintien. Ce sont deux équipes aux objectifs diamétralement opposés qui s’affrontaient ce dimanche sur le terrain du Bazacle à Toulouse. En effet, le TEC (9è, 18 points, avec certes un match en retard) se devait de faire le plein sur ses terres où il avait déjà concédé trois défaites et un match nul. Pour sa part, Montech, malgré une série plutôt intéressante (deux victoires à domicile, deux défaites assorties de bonus défensifs à Verfeil et au TLA), restait sur un revers à domicile face à Montredon et souhaitait se relancer pour renforcer son rang parmi les qualifiables. Si le résultat du match aller pouvait servir d’indicateur (courte victoire de Montech, 20 à 17), on devait s’attendre à une partie accrochée et indécise, en plus de conditions de jeu pas vraiment favorables… (par Marco Matabiau).

SAM_6442
Sur un terrain très difficile, les deux paquets d’avants se sont livrés un gros combat (Photo RugbyAmateur).

Adossé au vent violent en première période, le TEC investissait le camp tarn-et-garonnais d’entrée de jeu et Guérard manquait une pénalité lointaine (2è). Dans la foulée, le pack montechois perdait Monie, touché au genou lors de l’échauffement. Les locaux concrétisaient leur bon début de match, Guérard réglant enfin la mire suite à un plaquage à l’épaule d’un défenseur visiteur (3 – 0, 7è). Montech revenait immédiatement au score grâce à la botte de son ouvreur Crespo (3 – 3, 10è). Les débats s’équilibraient: le TEC s’appuyait plutôt sur son jeu d’avants et le pied d’Ayude alors que Montech essayait, face au vent, de conserver le ballon et de lancer le jeu autour de Bristot et Rey. A la 16è, le centre des Coquelicots Lacaze écopait d’un carton jaune.

Les jaune et noir en profitaient pour inscrire, quelques minutes plus tard, le premier essai de la rencontre. Suite à une relance du très véloce ailier gauche Boyer, Guérard inversait le jeu et trouvait son centre Jacques. Ce dernier crochetait son vis-à-vis et finissait derrière la ligne. La transformation de Guérard heurtait néanmoins le poteau (8 – 3, 23è). Les gaziers toulousains essayaient bien d’enfoncer le clou, l’arrière et capitaine Delsout venant se proposer à maintes reprises pour essayer de décaler ses coéquipiers, mais rien n’y faisait. Le score restait inchangé jusqu’à la pause.

SAM_6427
Le buteur toulousain Guérard avait ouvert le score dès la 7è minute (Photo RugbyAmateur).

Le TEC éteint par le finish de Montech

Dès la reprise, à leur tour face au vent, les Toulousains essayaient de donner du rythme mais les imprécisions succédaient aux maladresses. C’est au contraire Montech qui ratait le coche à deux reprises, le seconde ligne Bottarelli échappant le ballon sur la ligne de but (52è) et Crespo ratant la cible sur une tentative lointaine (58è). Le TEC s’en remettait désormais quasi exclusivement à sa défense et au pied d’Ayude pour se sortir de situations délicates alors  que les rouge et bleu maintenanient une pression constante sans toutefois réussir à prendre l’avantage. En effet, une nouvelle maladresse sur une pénalité jouée à 5 mètres les empêchait de passer devant. Le travail de sape allait pourtant payer, le seconde ligne toulousain Cherron recevant un carton blanc pour avoir effondré un maul (73ème).

En supériorité numérique, le pack montechois, bien emmené par son capitaine (oui c’était du grand Mendes ce dimanche!), enfonçait son adversaire pour terminer derrière la ligne mais M. Ogrodowczyk n’accordait pas l’essai. On pensait alors que le TEC se dirigeait vers un succès certes étriqué mais vital quand, dans les arrêts de jeu, l’ailier visiteur Aurel, entré quelques minutes auparavant, sortait de sa boîte. Après une énième relance de l’arrière Benac, il jouait un petit coup de pied pour lui-même et déposait ses adversaires avant de négocier à la perfection un deux contre un d’école et envoyer Grosset entre les barres. L’ouvreur Crespo transformait et donnait la victoire finale aux siens (10 – 8, 80è + 2).

SAM_6439
Le capitaine montechois Mendes demande quelques explications à M. Ogrodowczyk, l’arbitre de la rencontre (Photo RugbyAmateur).

Les Toulousains peuvent nourrir des regrets d’avoir laissé échapper une rencontre qui leur tendait les bras. Auteurs d’une bonne première période, ils ont cependant, face au vent, progressivement baissé de pied et globalement subi la seconde. Leur courage et leur abnégation n’ont pas suffi pour l’emporter et ne leur rapportent qu’un maigre point de bonus défensif, sans doute décevant au vu des nombreux efforts fournis. A noter tout de même les prestations du capitaine Delsout et de l’ailier Boyer, auteurs de belles relances qui ont souvent mis leurs coéquipiers dans le bon sens. Pour leur part, bien organisés autour du troisième ligne Rey et de l’ouvreur Crespo, les Coquelicots n’ont jamais baissé les bras malgré les nombreuses imprécisions dont ils ont fait preuve dans leurs lancements de jeu. Ils sont allés, au courage et de façon collective, chercher une victoire précieuse dans leur quête de qualification.


Réactions

Sébastien Turon (Entraîneur, Montech): “Deux mi-temps qui se ressemblent. C’est souvent comme cela quand on joue avec un tel vent. Un match assez équilibré. Je trouve qu’on a montré un joli visage en seconde période. On a dominé, on est restés chez eux même si on a tombé les ballons et fait de petites erreurs. On s’est accrochés jusqu’au bout pour empocher la victoire. Je me mets aussi à leur place: ça doit être difficile à accepter (…) Par le passé, on a perdu des matchs où on se créait des occasions. J’avais demandé aux joueurs de continuer ainsi, de ne rien lâcher. Aujourd’hui, ça a payé.”

Kader Bentaïba (Entraîneur, TEC): “Difficile et frustrant de perdre dans les derniers instants. On a fait des efforts pour lesquels on n’est pas récompensés. Quelques fautes d’inattention sur la fin. C’est comme ça, c’est la loi du sport. On a manqué un peu de clairvoyance, on aurait dû garder un peu plus la ballon. Cela nous aurait peut-être permis de conserver le gain du match. On joue sans doute un peu trop. On n’a pourtant pas démérité et on a fait un match sérieux. Je tiens vraiment à souligner le courage et l’implication des gars, avec un tel état d’esprit, on peut encore accrocher la qualification “

Marc Mendes (Pilier et capitaine, Montech): “Un match compliqué sur un terrain très gras. Beaucoup d’en-avants. Une victoire qu’on est allés chercher avec le coeur au tout dernier moment. Le principal, c’est que la victoire est là. Le contenu, on en parlera plus tard entre nous. C’est sûr qu’il n’y a pas eu de grandes envolées, mais on est devant au tableau d’affichage. On en avait besoin (…) Notre gros défaut cette année, c’est qu’on a du mal à concrétiser. Malgré le travail à l’entraînement, on a du mal à effacer ces petits défauts, ces approximations qui font commettre des maladresses. On va essayer de jouer de façon plus juste au prochain match et de progresser là-dessus.”

SAM_6456
Le troisième ligne Rey, toute barbe dehors, a été l’un des grands artisans du succès tarn-et-garonnais (Photo RugbyAmateur).

Feuille de match

A Toulouse (Stade du Bazacle): Coquelicots Montechois Rugby bat Toulouse Electrogaz Club 10 à 8 (mi-temps: 8 à 3 pour le TEC)

Arbitrage: M. Jean-Marc Ogrodowczyk (Comité Midi-Pyrénées)

Pour le TEC: 1 essai Jacques (23è), 1 pénalité (7è) Guérard

Pour Montech: 1 essai Grosset (80è + 2), 1 pénalité (10è) et 1 transformation Crespo

Cartons blancs: au TEC, Cherron (73è).

Cartons jaunes: à Montech, Lacaze (16è).

Composition TEC: Delsout (cap); Duffourg, Minuzzo, Jacques, Boyer; Ayude (o), Guérard (m); Aillet, André, Delpeyrou; Piazza, Cherron; Pena, Tubia, Dauriac.

Sur le banc: Cohen, Teisseire, Elbriak, Verzeni, Mamin, Chartier, Furet.

Entraîneurs: Kader Bentaïba et Nicolas Barthes.

Composition Montech: Benac Jéremy; Foraste, Lacaze, Dowis, Plewa; Crespo (o), Benac Jérôme (m); Rey, Galli L., Grosset; Bottarelli, Monie; Mendes (cap), Bristot, Emboulas.

Sur le banc: Lespinasse, Peitbon, Galli C., Albano, Belmas, Vales, Aurel.

Entraîneurs: Sébastien Turon et Laurent Riaudo.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here