PH – Et à la fin, c’est Saint-Sulpice qui gagne

0

Saint-Sulpice retrouvait les joueurs Saint-Jory après les avoir battus deux fois en saison régulière. Mais sur terrain neutre, à l’Union, et en quart de finale, les compteurs étaient remis à zéro. Du public, du beau temps, les klaxons, oui ce match fleurait bon les phases finales… (par Jonah Lomu)

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (38)
Des deux côtés, la conquête n’a pas toujours été assurée (photo JLomu)

Dès l’entame, on comprend vite que les deux équipes sont tendues. En avant, touche pas droite ou mal ajustée, mauvais choix, replacement tardif, bref, malgré de bonnes intentions évidentes, les deux formations se craignent autant qu’elles se jaugent. Il faudra attendre la 8ème minute et la charge du puissant deuxième ligne tarnais Fernandes, dans l’axe, pour mettre à la faute Saint-Jory et offrir les trois premiers points à son équipe. Saint-Jory qui a l’occasion d’égaliser dans la foulée, mais la tentative de pénalité de Gonzalez frôle le poteau. Ses copains ont des fourmis dans les jambes, incontestablement, mais se montrent maladroits ou se débarrassent trop vite du ballon. Delmas, le demi de mêlée tarnais, en profite, s’échappe, trouve une brèche qui met à la faute l’adversaire. Malheureusement pour lui, sur l’action, il se blesse à l’épaule, contraint de laisser ses coéquipiers. Carayon enquille trois points de plus de près de 50m, avec aisance (6-0, 29ème). Sur le renvoi, reprise d’en avant  et pénalité pour Saint-Jory, que Gonzalez passe (6-3, 32ème). Saint-Sul mettra bien un dernier coup de pression, mais ponctué encore de maladresses diverses. Mi-temps 9-3.

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (69)
Benoît Ramade rameute ses troupes

Dès la reprise, Saint-Sulpice a l’occasion d’accroître son avantage mais Carayon rate la cible. Saint-Jory en fait de même, et ne recolle pas. Au bal des maladresses vient s’ajouter celui des remplacements, nombreux, pour apporter du sang frais…et l’enlever de quelques visages, preuves de points de rencontre piquants. Certains joueurs restent au sol. Ceux de Saint-Jory sans doute pour profiter des soins de la charmante kiné Fanny. Benoit Reynes (Saint-Sulpice) fera lui, une entrée remarquée, puisqu’il ressort quelques instants plus tard sur carton jaune. Il n’est pas le seul, l’arbitre équilibrera les débats au niveau des cartons, assez régulièrement. L’entrée la plus impactante sera celle de Roumagnac, très incisif, qui apportera à Saint-Jory du peps, dans le sillage du pilier Pentolini en grande forme.  C’est le moment choisi par les hommes de Benoît Ramade d’enclencher quelques cocottes bien structurées que l’on voyait aller à dame. Une d’entre elles s’écroule d’ailleurs dans l’en but mais l’arbitre ordonnera une mêlée à cinq. Cette domination restera stérile, pire elle va déboucher sur une interception au centre du terrain de Nico Despaux. Le troisième ligne Tarnais finira sa course sous les perches. Le score aurait pu être de 9-10, il venait de passer à 16-3, incontestablement, le tournant du match, à dix minutes du terme Malgré la vaillance des Hauts-Garonnais, la défense Tarnaise restera inviolée, et Saint-Sulpice ira parachever son succès par une dernière pénalité. Score final 19-3. Saint-Jory a donné l’impression de pouvoir renverser le premier de poule, sans y parvenir. Saint-Sulpice à défaut d’être impeccable, a démontré sa solidité défensive et sa solidarité. Les hommes de Benoît Guillochon en auront besoin pour aller au bout.

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (6)
“Saint Soul” est en demi

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (75)Benoit Guillochon (entraîneur Saint-Sulpice) : Très heureux, très fier des gars, même si c’est le point noir reste la blessure de Guillaume Delmas. Je ne m’attendais pas à un match aussi difficile, Saint-Jory nous a fait mal sur des ballons portés, on a eu chaud à deux ou trois reprises. S’ils marquent, le match peut vite changer de physionomie. Beaucoup de respect à cette équipe donc. En ce qui nous concerne, on espère aller au bout maintenant.

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (68)Ichem Ghanmi (capitaine Saint-Sulpice) : Très content de la victoire, on savait que ce serait difficile, le match n’a pas été simple à gérer, mais on a été sérieux, même quand Saint-Jory nous a poussé dans nos derniers retranchements. On a réussi à contenir tant bien que mal leurs groupés pénétrants, ce qui était la clé du match. Ensuite, on marque un essai qui nous permet de mieux respirer. Maintenant, il ne faut oublier les bonnes choses montrées aussi, il faudra s’appuyer dessus pour continuer et aller le plus loin possible.

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (59)Benoît Ramade (entraîneur Saint-Jory) : Je ressens de la frustration car il y avait la place de mieux faire je pense. On passe complètement à côté, on a commis toutes les erreurs pour se faire battre, des maladresses répétées, des mauvais choix, des ballons jetés, une interception,…Avec un minimum de maîtrise on aurait pu y arriver. Peut être aussi que le manque d’expérience a pesé, mais c’est sûr que je ressors de ce match frustré.

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (8)Nicolas Roumagnac (joueur Saint-Jory) : Je suis certain d’aplatir sur le ballon porté qui finit sous les poteaux. Mais quand l’arbitre arrive, un joueur adverse a mis son bras sous le ballon. C’est comme ça. ensuite, on manque de réflexion sur certains coups, c’est vraiment dommage car on pouvait espérer mieux. Mais il faut bien reconnaître que cette équipe de Saint-Sulpice a des arguments.

Fabien Reynes (deuxième ligne Saint-Sulpice) : On avait gagné de cinq points chez eux en phase de poule, on savait que ce serait un gros combat devant, il l’a été. On a été solide en défense, sans rien laisser passer, et puis cet essai nous libère.

Benoît Reynes (deuxième ligne Saint-Sulpice) : En effet, je prends un carton jaune rapidement après mon entrée, mais il faisait très chaud. Trop pour moi (rires)

Quelques photos du combat

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (54)

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (65)
Fanny Rougé Thomas a eu du travail pendant la partie

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (40)

 

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (73)
Benoit Ramade et Mathieu Lo (avec la casquette) grimacent, les joueurs aussi. La chance de Saint-Jory vient de passer
saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (78)
Benoît Reynes (n°19) drivé par son coach pour apporter sa fraîcheur
saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (109)
Benoit Ramade perdu dans ses pensées, qui rumine quelques mauvais choix de ses joueurs
saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (88)
L’ouvreur Marin félicité par son staff a pris l’ascendant sur son vis-à-vis

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (111) saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (107) saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (15) saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (91)

saint sulpice saint jory quart de finale 04 15 (105)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here