Nationale B – Auch prive Massy d’un doublé, et prépare l’avenir

0

Le stade Lamarsaude, où évolue habituellement la JA Isle en Fédérale 2, était, dimanche dernier, le théâtre de la finale de Nationale B entre Auch, dont les problèmes extra-sportifs étaient dans toutes les têtes, et Massy, tenant du titre. La tribune du terrain de cette banlieue de Limoges était comble, les supporters des deux camps voulant jouer leur rôle de 16ème homme. Résumé d’un match tendu entre deux équipes fières de leurs couleurs… (résumé et photos par Jérémy VdC)

auch massy finale réserve féd 1 (1)

Durant les premières minutes, les joueurs de Massy imposent leur physique et mettent à rude épreuve la défense gersoise, qui plie mais ne rompt pas. Sur leur première munition, les auscitains mettent même à la faute leurs adversaires, mais le buteur Graou voit sa pénalité passer à côté des perches. Massy multiplie les fautes dans les rucks, et un carton blanc est logiquement sorti à l’encontre d’Ekwah Elimby pour fautes répétées. Le FCAG en profite, et sur une relance depuis ses 22 mètres, remonte tout le terrain pour voir finalement Vandekerkof passer dans un trou de souris et aplatir entre les perches (7-0, 18’). Le RCME a la tête à l’envers, et son pack, dominateur durant les 20 premières minutes, prend la foudre et entrevoit les Pyrénées sur les mêlées disputées après la moitié de cette première période, deux pénalités étant ajoutées pour les rouges à la suite de nouvelles mêlées écroulées (13-0, 32’). Les esprits s’échauffent, les impacts étant plus rudes sur les plaquages et dans les rucks, et Massy réduit la marque juste avant la pause grâce à Mallet, suite à une faute gersoise dans un ruck (13-3, 39’).

auch massy finale réserve féd 1 (23)

Massy revient mais…

La pause oranges ne calme personne, et un carton jaune est reçu par l’auscitain Thierry pour plaquage haut. Même si les débats s’équilibrent, le FCAG reste le plus entreprenant face à une défense quasi-impeccable des essonniens. Cette dernière craque finalement à l’heure de jeu, lorsque Pimienta élimine son vis-à-vis le long de la touche pour inscrire un nouvel essai en coin, permettant à ses supporters de scander « Et ils sont là les auscitains » dans une tribune chauffée à blanc (18-3, 60’). Le RCME n’abdique pourtant pas. Après l’ajout d’une pénalité de chaque côté et la sortie du capitaine massicois sous les huées d’un public gersois euphorique,  un coup de pied millimétré du demi de mêlée remplaçant à l’entrée des 22 mètres auscitains accompagné d’une merveille de passe volleyée de son ailier permet à Yonkeu de récupérer l’ogive et d’aplatir, redonnant espoir aux siens (21-11,71’). Sur le renvoi, Auch a l’occasion de tuer le match, mais le buteur rouge voit sa pénalité passer à côté. Finalement, sur son dernier baroude d’honneur, alors que les 80 minutes sont inscrites au tableau d’affichage, Massy lance toutes ses forces dans l’ultime bataille. Sur une pénal touche à 5 mètres de l’en-but auscitain, Hameury récupère le ballon et perfore la défense, pour inscrire un essai trop tardif pour croire encore à la victoire, l’arbitre libérant les supporters et tout le club du FCAG après la transformation (21-18, 80’).

auch massy finale réserve féd 1 (19)

auch massy finale réserve féd 1 (7)

Par cette victoire, les Espoirs du FC Auch Gers ont montré que le club n’était pas mort, loin de là, qu’ils avaient du cœur, et qu’il faudrait compter sur eux dans le futur proche, malgré le départ de plusieurs cadres de l’équipe Espoirs vers les clubs de Top 14. Pour Massy, tenant du titre, pas de doublé, de quoi ternir le départ de leur entraîneur et la retraite de leur capitaine, mais soyons sûr qu’ils seront encore de sérieux candidats au titre la saison prochaine.

auch massy finale réserve féd 1 (15)
Gregory Menkarska, fort de son expérience, avait déclaré qu’une finale ça se gagne, point. C’est fait !

REACTIONS

Julien Maréchal (deuxième-ligne et capitaine du RC Massy Essonne) :« S’il y avait eu 5 minutes de plus, ça nous aurait peut-être avantagé, mais après je pense qu’Auch a fait une bonne entame de match, ils méritent largement leur titre de champion de France. Pour ce qui est de la saison prochaine, moi je me tourne surtout vers la retrait sportive après 12 ans de carrière, je change de rôle, puisque je vais entraîner les Espoirs désormais. Un autre challenge qui commence pour moi, et bravo à toute mon équipe pour ce beau parcours, ce n’était pas fait, et pourtant on est allé jusqu’en finale, donc bravo à eux. »

Morgan Champagne (co-entraineur du RC Massy Essonne) :« Le score est pas forcément révélateur, puisqu’on marque un essai à la fin du match. On a eu du mal à trouver la solution par rapport à leur défense qui nous attendait au large, qui était très efficace au sol. Ils nous ont gratté beaucoup de ballons, on avait identifié ce problème, mais ça n’a pas été mis en application. Pour l’avenir, normalement je devrais arrêter, pour m’occuper uniquement de la direction sportive, ou peut-être autre chose, en sachant que Julien va prendre ma place sur le banc des Espoirs. »

Gregory Menkarska (co-entraineur du FC Auch Gers) : « Je crois que ça a été la saison, tant en dehors que sur le terrain, la plus difficile. Et pourtant, quand on voit ça, on envoie un signal fort à d’éventuels, je ne sais pas moi, les esprits ou quoi, mais ce club il n’est pas mort, il a une âme, et on l’a fait vivre encore avec ce qu’ils ont fait ! Ils vont tous prendre des chemins divers, mais c’est ce que je leur ai dit, celui-là de titre, on le leur volera jamais, celui-là on l’a ! Il ne faut pas vivre de regrets ou de remords, aujourd’hui, quand on a un groupe comme ça, même si une partie des meilleurs s’en vont, si certains veulent faire le nécessaire pour le FCA, qu’ils sachent qu’il y a de la relève et que leur pari sera gagné. »

Pierre Bourgarit (talonneur du FC Auch Gers, qui rejoint le Stade Rochelais la saison prochaine) :« C’est magnifique ! Vu la situation du club, c’est magnifique de finir comme ça ! Et puis voilà, on le voulait depuis un bout de temps ce titre, ça fait deux ans qu’on est ensemble, ce même groupe à 2-3 joueurs près, et on en rêve depuis deux ans. Finir avec ce titre, c’est énorme. On avait tous à cœur de bien finir cette saison, sachant qu’on a beaucoup de départs, pour le groupe, pour le staff, pour le club, pour tout le monde, on en rêvait, on l’a fait ! »

Larry Hueber (demi d’ouverture et capitaine du FC Auch Gers) :« C’est incroyable, parce que l’année dernière, on avait une équipe énorme et on se fait sortir par Massy à la dernière seconde, donc c’était dur. On s’était promis de revenir contre eux, et la boucle est bouclée. On a gagné, ça y est, c’est fait ! On se l’était promis il y a huit mois, c’est fait ! Franchement on était bien dans ce match, on était sûrs de nos forces, ça fait longtemps qu’on joue ensemble, on a des supers joueurs, de jeunes de très haute qualité. D’ailleurs il y en a qui partent à La Rochelle ou encore à Pau, c’est vraiment des supers jeunes ! Et du coup ils ne paniquent jamais, ils sont toujours au niveau, et là on le voit, on manque des occasions faciles alors que c’est une finale, dans le championnat on les auraient mises ! On aurait pu être loin devant, on s’est fait un peu peur au final. Auch n’est pas mort, là il y a la relève, on verra ce que va faire le club, il y a un projet qui est à faire. Franchement, les jeunes ils sont exemplaires, ils ne prennent rien comme argent comptant, ce qui est rare dans les clubs maintenant. On aimerait bien devenir les équipiers premiers de la prochaine équipe, mais on va voir le niveau où on sera, comment on pourra recadrer avec les jeunes. Vu que pas mal sont dans leurs études et que Auch n’est pas le plus gros centre pour faire des études ! Franchement, il y aura de quoi reformer, repartir de ce groupe, il y a les Belascains qui ont gagnés aussi, alors qu’ils sont partis à 19 mecs en phase finale, félicitations à eux aussi ! C’est un club incroyable, c’est tout. »

auch massy finale réserve féd 1 (28)

Au stade Lamarsaude d’Isle-sur-Vienne (87) : FC Auch Gers 21-18 RC Massy Essonne (mi-temps : 13-3)

Arbitres : Guillaume Birebent, assisté de Adeline Dumas et David Kerneis (Comité Bretagne)

Pour Auch : deux essais de Vandekerkof (18’) et Pimienta (60’), trois pénalités (25’, 32’, 67’) et une transformation (18’) de Graou
Carton jaune : Thierry (plaquage haut, 45’)

Pour Massy : deux essais de Yonkeu (71’) et Hameury (80’), deux pénalités (39’, 64’) et une transformation (80’) de Mallet
Carton blanc : Ekwah Elimby (fautes répétées, 13’)

Évolution du score : 7-0, 10-0, 13-0, 13-3 ; 18-3, 18-6, 21-6, 21-11,  21-18

auch massy finale réserve féd 1 (30)

COMPOSITIONS :

FC Auch Gers :

Ducom ; Cantaloup, Pimienta, Perrot, Vandekerkof ; Hueber (o) (cap), Graou (m) ; Baczkowski, Touton, Thierry ; Monferran, Bosque ; Mouches, Bourgarit, Corato

Remplaçants : Bimako, Maris, Darriet, Clauzade, Talbot, Lenet, Guerrero

Entraîneurs : Gregory Menkarska et Cyril Garnier

Buteur : Graou (pénalités : 3/6, transformations : 1/2)

RC Massy Essonne :

Rabut ; Rodrigues, Etien, Iraguha ; Mallet (o), Dauvergne (m) ; Danton, Yonkeu, Gueddouri ; Bekov, Marechal (cap) ; Ekwah Elimby, Denoyelle, Stragiotti

Remplaçants : Diabira, Grelleau, Hameury, Azagoh Kouadio, Balderachi, Chezeau, Stephani

Entraîneurs : Morgan Champagne et David Ashuetia

Buteur : Mallet (pénalités : 2/3, transformations : 1/2)

auch massy finale réserve féd 1 (17)
auch massy finale réserve féd 1 (17)
auch massy finale réserve féd 1 (21)
auch massy finale réserve féd 1 (21)
auch massy finale réserve féd 1 (20)
auch massy finale réserve féd 1 (20)
auch massy finale réserve féd 1 (12)
auch massy finale réserve féd 1 (12)
auch massy finale réserve féd 1 (25)
auch massy finale réserve féd 1 (25)
auch massy finale réserve féd 1 (24)
auch massy finale réserve féd 1 (24)
auch massy finale réserve féd 1 (4)
auch massy finale réserve féd 1 (4)
auch massy finale réserve féd 1 (5)
auch massy finale réserve féd 1 (5)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here