National : une autoroute pour 14 clubs

0

60 clubs consultés : 6 abstentions, 2 contre, 41 pour, 11 non votants. Voilà le résultat très clair des votes, vendredi soir dernier, des clubs de fédérale 1, à sens unique donc. Un vote pour créer un niveau intermédiaire avant une éventuelle accession en Pro D2. Une division nationale va donc voir le jour, comme nous vous l’évoquions ces dernières semaines. Et les clubs participants sont aussi connus désormais. Même si la FFR n’a pas encore confirmé officiellement…

L’accord financier entre la FFR et la LNR était une étape importante mercredi dernier, afin de valider ce dossier, monté en urgence certes, “grâce” aux conséquences directes et indirectes de la crise du Covid-19. Restait à obtenir l’aval des principaux concernés : les clubs. Ces derniers se sont donc exprimés vendredi soir, et de manière majoritaire, ils ont adoubé l’idée de Bernard Laporte. Restait à définir le nombre d’équipes qui participeraient à ce “nouveau” championnat. On évoquait la possibilité d’une poule de 12 à 18 formations. Finalement ce seront bien 14 qui inaugureront ce “National” : Albi, Aubenas, Blagnac, Bourg en Bresse, Bourgoin, Chambéry, Cognac-St Jean d’Angély, Dax, Dijon, Massy, Narbonne, et Nice sont certains d’en être. Suresnes et Tarbes aussi, mais reste à y voir plus clair au niveau des finances de chacun malgré tout.

102747843_2954146811288044_7091687663077001401_o
L’Union Cognac-St Jean d’Angély a annoncé dès vendredi dernier sa “promotion” en National

Les deux institutions françaises du rugby ont validé un accord de financement (on parle d’une somme d’1.3 million d’euros). Il faudra avoir les reins solides pour exister en effet, et prétendre à l’étage supérieur d’autre part. Mais après tout, ce nouveau niveau a justement pour but de préparer au mieux les futurs promus, dans l’univers impitoyable du rugby professionnel. Sans doute pourquoi Mauléon, Trélissac, Vienne et Saint-Jean de Luz ont décliné l’invitation. Nantes, un temps évoqué doit se sortir de sa relégation administrative en Fédérale 3 prononcée par la FFR (appel en cours).

Le championnat des Espoirs calé sur celui des équipes fanions…

La diffusion des matchs à la télé chaque weekend, donnera un coup de projecteur non négligeable sur des équipes en mal de visibilité parfois, qui pourront la “vendre” auprès de leurs partenaires, devenus plus exigeants à cause de la crise du coronavirus. Un plan d’accompagnement administratif, financier, technique et sportif sera conjointement mis en place par la LNR et la FFR. L’accompagnement de la LNR permettra au terme de la saison, pour chaque club, de disposer d’un centre de formation.

Côté purement sportif, après une phase de poules classique en aller-retour,  les deux premiers seront directement qualifiés pour les demi-finales. Les 3ème, 4ème, 5ème, 6ème  joueront des barrages pour les deux dernières places en demi-finales. Les deux finalistes monteront en Pro D2, les deux 2 derniers de la division à l’issue de la phase régulière. Par ailleurs et à titre de confirmation, les espoirs verront leur championnat calqué sur celui de la poule National.

La fédérale 1 devient de fait le quatrième échelon national. Il y aura des heureux, et comme toujours, des grincheux. Mais force est de reconnaître que la crise du Covid aura été un accélérateur de décisions…

*Le processus concernant la création de cette division National a été respecté à la lettre :  projet du comité de pilotage étudié par le bureau fédéral le 7 juin, invitations lancées aux clubs concernés, projet transmis au vote du comité directeur qui aura lieu le 15 juin avant approbation par le vote de l’assemblée générale du 4 juillet prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here