Mercatovale – Yannick Idrac s’engage à Saverdun

0

Décidément, pendant ce printemps de confinement, les semaines se suivent et les changements d’entraîneurs aussi. En Fédérale 3, c’est maintenant l’Union Athlétique Saverdun qui remodèle son staff, mais pas que. Coup d’œil sur les nouveautés au sein du club ariégeois… (Par Chris Farmer et Marco Matabiau).

Il y a deux saisons, l’UA Saverdun jouait le match de la (re)montée en Fédérale 2 face au voisin saint-gironnais mais devait s’incliner sur l’ensemble des deux matchs. Cette année, la perte de certains cadres, les blessures et autres aléas privaient l’équipe de certains meneurs comme Sentenac et Caunes pour plusieurs semaines. Conséquemment, un début d’exercice compliqué et une fin de championnat dans le ventre mou (7è, 44 points) de la redoutable poule 11 (dominée par Servian Boujan, suivi d’Elne, Palavas, La Salanque, Thuir et Pézénas notamment).

Une saison au terme de laquelle le trio composé de Jerôme Soucarre, Sébastien Descons (qui devrait s’occuper de la labellisation des écoles de rugby) et Thierry Barbières (qui devrait prendre en mains la sélection camerounaise) a décidé de transmettre le témoin.

UAS
Malgré un effectif rajeuni et une politique de club plus tournée vers la formation, les Rouge et Noir comptent bien retrouver le goût des phases finales, comme ici face à Saint-Girons en 2018 (Photo Pascal Villalba).

Au club depuis toujours en tant que joueur et dirigeant, Stéphane Vallès, un des 6 futurs co-présidents de l’UAS, explique les choix du club: “Pour derrière, nous avons choisi d’enrôler Jimmy Marchandise. C’est un ancien joueur du SC Appaméen qui entraînait depuis quelques années le club de Mazères. Pour devant, Thierry Barbières nous a dit que Yannick Idrac, qu’il connaissait, quittait le FCTT. Yannick correspondait bien au profil d’entraîneur que nous recherchions, un gars avec une solide expérience, notamment au niveau de la Fédérale 2. On l’a contacté et on est tombés d’accord“.

Et donc, après avoir passé, avec son acolyte Laurent Jalabert, quatre saisons à L’Isle Jourdain et deux au FCTT (qu’ils auront, au final, bien mené jusqu’à la Fédérale 1), Yannick Idrac prend la direction de Paul Finès. Il n’a pas mis longtemps à prendre sa décision: “J’ai signé à Saverdun car le le projet sportif et humain était le plus intéressant des 3 clubs avec qui j’aurais pu travailler. Toutes les personnes à qui j’ai parlé de l’UAS ne m’en ont dit que du bien. Retrouver aussi un club très familial et convivial me tenait vraiment à cœur et je ne pense pas m’être trompé en signant ici“.

L’enthousiasme du Gersois ne faiblit pas quand il aborde la partie purement sportive : “Malgré la période difficile que l’on traverse, on s’atèle à garder tout notre effectif et à le renforcer par touches chirurgicales, afin d’essayer d’être encore plus compétitif. Côté terrain, je compte amener de la rigueur et construire un solide projet de jeu avec Jimmy. L’objectif est de proposer du beau jeu, de retrouver les phases finales et de faire plaisir au nombreux et fidèle public ariégeois. Je sais qu’il est bouillonnant… Un peu comme moi “. Il y aura encore de l’ambiance à Paul Finès, qu’on se le dise. On a déjà hâte de voir ça…

FB_IMG_1587745088739
Le célèbrissime sweatshirt tricolore et les bracelets “chamaniques” de Yannick Idrac ont désormais élu domicile à Saverdun (Photo Chris Farmer).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here