Mercatovale : Tarascon, l’énorme recrutement

0

Selon nos informations, Tarascon, équipe jeune et prometteuse, qui a effectuée une deuxième partie de saison superbe en promotion honneur a réalisé un recrutement 5 étoiles. En provenance de clubs “voisins”, les renforts sont de taille. Avec notamment des retours au club qui risquent de donner encore plus de caractère à l’UST…

Tarascon andorre 03 15 c (1)
Le visage de Tarascon va changer quelque peu, mais le club se donne assurément les moyens de jouer les premiers rôles (photo club)

Nul doute qu’il faudra regarder Tarascon de près en septembre pour voir si la mayonnaise prend. Car si tel est le cas, il se pourrait bien que cette équipe en reconstruction devienne un petit épouvantail. Au vu des recrues, composées entre autres de retour au bercail après des passages dans des clubs d’étage supérieur, tout est réunit pour y parvenir. En effet, voici la liste des recrues qui se sont engagées ou en passe de le faire : Teddy Coisnard ailier et Thibaut Dupuy 3ème ligne aile formés tous deux à Tarascon et viennent de Lavelanet. Pascal Audabram demi d’ouverture formé à Mazamet, passé par le FCTT, Castelnaudary, Auterive et vient de Saverdun, Bertrand Audabram fait le même chemin. Le centre formé à Tarascon passé par les espoirs de Colomiers sera un atout de choix dans l’attaque ariégeoise. Sylvain Delmas pilier débarque de Daumazan, Georges de Oliveira talonneur, et Maxime Sicre (2ème ligne) formés à Tarascon, arrivent de Foix.  Julien Huguet, 2ème ligne ou 8 passé par Andorre, part de Saverdun, tout comme l’ailier Mathieu Alberich et se rajoutent à la liste des recrues. Ajoutez-y deux reprises à venir avec  Pascal Lacassin 2ème ligne et Momo El Bacouri pilier, et vous aurez compris que Tarascon peut nourrir de grandes et légitimes ambitions légitimes pour la prochaine saison.

Pascal Audabram, le désormais ex-ouvreur de Saverdun, rompu aux joutes de fédérale 2, explique son choix : “J’avais envie de retrouver du plaisir à jouer, loin des contraintes qu’impose le rugby en fédérale, que je pratique depuis 15 ans. Je pense avoir fait le tour. Tourner la page de Saverdun n’est pas facile, car j’y ai passé de belles années, avec deux montées et des amis laissés en route, une génération prend fin et la page se tourne. A Tarascon, je vais retrouver d’autres amis ou connaissances, tels que Julien Huguet, et peut être Ludovic Brunet, avec qui j’étais associé en charnière à Lavelanet.  Cette équipe aura du potentiel, il faudra que la mayonnaise prenne.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here