Mercatovale : retour vers le futur pour Thomas Mignonat

0

Après quatre ans passés sous les couleurs blagnacaises, en Fédérale 1, Thomas Mignonat avait, lors de la dernière intersaison, rejoint « son » club de Villefranche de Lauragais. Néanmoins, suite à la suspension actuelle des compétitions fédérales, le deuxième ligne a effectué, il y a quelques semaines, le chemin inverse. Explications… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur)

144827764_1685862761615726_6878140576193755143_n
Avec le FCV en début de saison (photo club)

D’aucuns auront sans doute été surpris à la lecture de la feuille de match de la dernière rencontre face à Cognac Saint Jean d’Angely. La deuxième ligne du BSCR était composée de l’inamovible Mutel et de… Thomas Mignonat. En effet, ce dernier effectuait son retour avec le groupe caouec, huit mois après l’avoir quitté pour rejoindre les Rouge et Blanc du « FéCéVé ». Nicolas Fauré, le président villefranchois, nous en dit plus : « Benoit Trey, le président de Blagnac, nous a appelé, en expliquant que le club avait de nombreux joueurs blessés, notamment en deuxième ligne. Au départ, on songeait à un prêt, et Thomas reviendrait quand le championnat de Fédérale 2 reprendrait. A présent, comme on est quasiment sûrs que notre championnat ne devrait pas reprendre, on a officialisé le prêt jusqu’à fin juin« .

Thomas
Thomas Mignonat a effectué son retour sur la pelouse d’Ernest-Argelès, avec une victoire bonifiée contre l’UCS (26 – 3) à la clé.

Même son de cloche pour le président Trey : « On a effectivement passé un accord entre les deux clubs. Thomas est chez nous jusqu’au 30 juin 2021. On a fait la demande pour qu’il puisse nous rejoindre. On le connait bien, et il connait bien le club. C’était idéal pour nous comme pour lui. Il a tout de même fallu attendre que la Fédération assouplisse les règlements pour les joueurs souhaitant changer de club. Avec la situation actuelle au niveau des Fédérales, cela s’est accéléré, plusieurs clubs avaient fait des demandes. Au final, on a eu l’accord du Comité Directeur le vendredi 29 janvier, à savoir la veille du match contre l’UCS« .

Associé à Vincent Mutel en seconde ligne, Thomas Mignonat a apporté toute son expérience et son poids à la mêlée blagnacaise.
Associé à Vincent Mutel en seconde ligne, Thomas Mignonat a apporté toute son expérience et son poids à la mêlée blagnacaise.

Un accord tombé à point nommé, c’est le moins que l’on puisse dire. Titulaire au côté de Vincent Mutel à l’attelage pendant 60 minutes, le « nouveau venu » n’a pas déçu. Précieux tant dans le combat au près que dans la lutte en conquête directe, Thomas Mignonat a livré un match plein et a même marqué un essai. Il nous donne son point de vue sur son retour au club : « J’avais quitté Blagnac parce que je me disais que la Nationale, ça faisait des déplacements beaucoup plus lointains qu’en Fédérale 1, et puis, je rénovais ma maison. Avec Villefranche, on a joué deux matchs amicaux et trois matchs officiels, jusqu’en octobre. C’est peu. A Blagnac, j’avais gardé contact avec quelques joueurs, dont le pilier Jean-Baptiste Martin. Il m’a expliqué que l’équipe comptait de nombreux blessés, notamment dans le paquet d’avants, et que le club souhaitait me recontacter. J’ai ensuite eu Benoit Trey et Eric Escribano au téléphone et on est tombés d’accord. Je suis revenu m’entraîner à partir de la fin décembre avec le groupe.« 

Reste à savoir comment Thomas a vécu son retour sur les terrains, dans une compétition (la Nationale), qu’il ne connaissait pas: « Je me suis plutôt bien senti. Pour un match de reprise, il y avait du combat, mais le fait que le terrain soit aussi gras a fortement limité le nombre de courses à effectuer. » Le weekend de repos a sans aucun doute été apprécié comme il se doit, avant d’aller se frotter, ce dimanche à 15h, aux Franciliens du RC Suresnes, solides quatrièmes de la Nationale.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here