Mercatovale : passage de témoin à l’Isle-en-Dodon

0

L’Isle-en-Dodon a vécu de grandes et belles émotions ces cinq dernières années, entre montées successives et titres glanés depuis la première série. Le “petit village perdu dans le Comminges” promu en fédérale 3 il y a un an, était aux portes des phases finales avant la crise sanitaire. L’USL entend donc bien s’installer durablement à ce niveau. Pour y parvenir, la recette reste inchangée, à deux différences près…

230523573749547799
Bruno Cot (à gauche) et Rémi Rezzagui, les deux “nouveaux” entraîneurs en équipe fanion et réserve

“C’est un bon club avec un esprit famille, comme j’aime. Tout le monde y vit bien ensemble, entraîneurs, joueurs, dirigeants, supporters, sponsors. Le club est en train de se structurer, que ce soit au niveau sportif ou au niveau infrastructure”. Ces propos appartiennent à Jérôme Suderie, qui aura passé quatre ans comme co-entraîneur de l’Isle en Dodon, aux côtés de l’inamovible Olivier Charlas. Mais si ce dernier a décidé de poursuivre l’aventure en bleu, le coach des arrières, lui, a préféré ne pas rempiler. Il sera remplacé par un autre ancien glorieux de Lombez-Samatan, Bruno Cot, qui avait porté les couleurs ciel et blanches il y a deux ans pour une dernière pige comme joueur, s’occupait des juniors du LSC cette année. L’ancien arrière nous donne son sentiment sur cette nouvelle aventure : “Avec Jérôme, on a joué dix ans ensemble à Lombez, je l’ai appelé pour échanger sur ce projet, c’est un véritable passage de témoin à l’image du club. La fin d’un cycle pour lui qui aura vécu de grandes choses pendant quatre ans avec le club, et je suis ravi de lui succéder. Je ne pensais pas revenir si vite dans le club que j’avais quitté après la montée d’honneur à fédérale 3. Je connais bien tout le monde. Je suis en confiance, et je marche autant à la confiance qu’à l’affect. Le groupe est de qualité, le club monte en puissance. Le fait qu’Olivier Charlas poursuive est important pour moi, car lui qui a fait monter 4 fois l’équipe en 5 ans, connaît tous les rouages. Je le respecte énormément, je l’apprécie et suis honoré d’être à ses côtés pour cette nouvelle expérience.”

Du changement à dos homéopathique donc, pour préserver une certaine continuité. Tout comme en équipe réserve, où un autre ancien de la maison, Rémi REZZAGUI, qui s’occupait des jeunes, remplace Philippe Soulet au poste d’entraîneur des avants. Il formera lui aussi un nouveau duo avec Mathieu Grindes, qui, de on côté, continue l’aventure. Guillaume Arcidet et Vincent Despis, les deux présidents, parlent d’une seule et même voix pour évoquer cette transition : “Nous tenons à remercier très sincèrement Jérôme et Philippe pour leur investissement et la qualité de leur travail. Ils sont remplacés par des hommes qui ont les mêmes qualités humaines et qui vont apporter à leur tour leur savoir et leur dynamisme. Notre objectif est simple : faire mieux que l’année précédente et prendre du plaisir. Donc si on peut aller chercher la qualif pour les deux équipes, ce sera déjà très bien. Mais nous savons très bien que chaque année est différente, alors restons humbles.”

L’Isle-en-Dodon a construit sa réussite de ces dernières années sur des hommes investis sur et en dehors du pré. Nul doute que l’avenir devrait démontrer que cette philosophie a encore de beaux jours devant elle…

 

“>

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here