Mercatovale : Elian Conduché, d’un Sporting à un autre

0

Il aura fait le bonheur du Sporting Club Rieumois pendant 5 ans. Elian Conduché en a été le capitaine, un véritable guide pour mener ses coéquipiers en fédérale 2, et jouer le haut du tableau. A 29 ans, “Conduche” a voulu relever un nouveau défi, de taille, celui de jouer en fédérale 1, qu’il avait découvert avec Lavaur il y a 7 ans. Le centre avoue que la décision n’a pas été facile, mais c’était le bon moment. Il va rejoindre le Sporting Club Appaméen…

Conduché en bon capitaine
Conduché avec le maillot bleu de Rieumes sur les épaules, c’est fini… (photo ADSCR)

Elian, vous quittez Rieumes après cinq saisons riches en émotions…

Rieumes, c’est un grand club, par ses valeurs, et les personnes qui le font vivre, un club très particulier pour moi, dans lequel j’ai en effet passé cinq années incroyables. Je suis très attaché aux dirigeants, aux bénévoles, aux joueurs… Les quitter n’a pas été une décision facile, je peux même vous avouer que j’ai eu les larmes qui me sont montées en prenant la décision de partir. 

On vous sent encore ému…

Oui car la décision est très récente, et les joueurs m’ont envoyé de très beaux messages de soutien. J’en ai été très touché, vraiment. On se dit qu’on a compté pendant ce temps passé ensemble. J’ai sûrement apporté ma pierre à l’édifice, mais un joueur n’est que de passage dans un club et personne n’est irremplaçable. Le club va poursuivre sa route avec de nouvelles personnes, tout en s’appuyant sur une belle ossature déjà. Je penserai fort à eux. 

C’était le bon moment de tenter sa chance en fédérale 1 aussi ?

C’est sûr, j’ai 29 ans, je me sens mâture, je sais ce que je veux et ce que je vaux aussi, ceci dit sans prétention. Quand j’étais à Lavaur, j’avais 23 ans, je n’étais pas prêt à 100%, aujourd’hui, je le suis. Je sais qu’il y a un fossé entre la fédérale 1 et 2, mais je veux et je vais me donner les moyens de réussir. J’ai souvent pensé aux autres avant moi, cette fois, j’ai voulu pensé à moi avant tout. Je suis lucide, je sais dans quoi je m’embarque, avec plus de route, plus d’entraînements, plus de déplacements, une vie de famille moins simple, mais c’est l’histoire de quelques saisons. J’en ai l’envie et je sentais que c’était le moment ou jamais oui.

Pourquoi Pamiers ?

Quand j’ai appris que notre coach, Eric Mercadier, partait à Pamiers, je me suis senti le droit de lui demander s’il ne voulait pas m’emmener avec lui, car j’imagine que le club ne serait pas venu me chercher sinon. Je ne suis pas quelqu’un à aller frapper à la porte en plus, et les clubs qui m’ont sollicité jusqu’à présent, étaient tous en fédérale 2. Il était inconcevable de partir de Rieumes pour jouer au même niveau. Donc j’ai demandé au coach s’il pensait que je pouvais prétendre à la fédérale 1. Visiblement, il avait l’air optimiste. Pamiers est un club sain, en plein développement, tout était réuni pour y aller. 

Un dernier mot pour votre désormais, ex club…

Je voudrais remercier les petites personnes, celles que l’on appelle ainsi car ce sont celles qui restent dans l’ombre, et qui font vivre le club. Merci à tout le monde, vous avez été et vous êtes formidable, j’aurais aimé les voir, mais dans ce contexte si particulier, c’est impossible. Qu’ils sachent que je les remercie et que je penserai à eux quoiqu’il arrive. 


Fiche d’identité Elian Conduché

Né le 17 septembre 1990 à ISTRES 13800
Profession : Climatisien
Parcours en club : Istres / Stade Toulousain / Auch / Muret / Lavaur / Rieumes
Poste : 10 / 12 /13
Poids :  103kg
Taille : 1m89

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here