Mercatovale : des anciens pros en fédérale 1

0

A l’heure où l’on parle énormément d’un niveau “National”, intermédiaire avant la Pro D2, la Fédérale 1 n’attend pas pour préparer la prochaine saison nouvelle version. Et les promus plus que les autres visiblement, avec des arrivées clinquantes provenant de l’étranger, de la Pro D2 et même du Top 14. La course à l’armement ne connaît pas la crise à ce niveau…

Fraîchement promu en fédérale 1, le CO Berre se montre actif pour recruter du lourd. Au sens propre déjà avec l’arrivée d’Addison Lockley, deuxième ligne de 110kg pour un bon double mètre. Après avoir débuté à Exeter, l’Anglais de 28 ans (3 sélections avec les U20 de la Rose) est en France depuis 7 ans, où il a porté successivement les couleurs de Biarritz, Tarbes et Provence Rugby. Autre arrivée du club provençal, Sonny Cecot, demi de mêlée de 27 ans, qui dirigeait le redoutable pack de Cognac-Saint-Jean d’Angely cette année. La liaison avec Provence Rugby est plutôt bonne puisque l’ouvreur Evan Albert, qui y a été formé, vient de s’engager avec Berre, après avoir démontré sa fiabilité au pied avec Hyères-Carqueirannes. Théodore Cazabonne ex-provençal également, et montalbanais, s’est fait remarquer sur les terrains de fédérale 1 à Lavaur, où il a imposé son physique (1.90m pour 105kg) au centre ou à l’aile. Il va revêtir la tunique rouge et noire à partir de la prochaine saison. Enfin, Roméo Ponge, passé par Brive et le Racing en jeunes, vient également de s’engager avec le COB. Ce troisième ligne de 25 ans a joué en Pro D2 avec Soyaux Angoulême il y a deux ans, avant de rejoindre Mâcon l’an dernier. Une troisième ligne qui pourra compter sur son capitaine David Garreau (34 ans) puisque “Nantais” vient de prolonger son bail avec son club de coeur. Le club des Bouches du Rhône, 4ème de sa poule en fédérale 2, fait partie des équipes sollicitées par la FFR pour évoluer à l’étage supérieur. Avec son million d’euros de budget, et de telles recrues, plus un effectif stable, le président Jean-Christophe Bouisset a annoncé que son club était prêt pour la fédérale 1, puisqu’il s’y projetait sous deux ans.

96652943_2857081747857070_7853517128605892608_o

96250271_2856953561203222_9036760586926424064_o

97043254_2856753797889865_7339145286821871616_o

La Seyne et le réseau Fickou

Dans le VAR, La Seyne a réalisé un superbe saison et retrouve la fédérale 1. Le recrutement va de pair avec les ambitions de l’USS, et plusieurs arrivées de choix. A commencer par le sud-africain Johan Peacock (1.95m, 107kg), en provenance de Périgueux, passé par Strasbourg, Orthez, Lille et Chalon sur Saône. Autre belle prise, celle de Thibault de Freitas. Le 3ème ligne portugais de 28 ans (1.88, 107kg) a quitté Blagnac pour rejoindre le projet des frères Fickou. Un autre troisième ligne de grande classe débarque à l’USS : Léon Loppy ! L’ancienne gloire toulonnaise ne rechaussera pas les crampons pour son club d’origine, mais occupera le poste de Directeur des projets de développement. Est-il étranger à l’arrivée d’un des gros coups de ce mercatovale de fédérale 1 ? Peut-être, mais nul doute que Marc Andreu sera la tête d’affiche de l’équipe et du niveau. Formé au RCT, rappelons que l’ailier de poche aux appuis dévastateurs est double champion de France (avec le Racing et Castres) et présente sur son CV un grand chelem 2010 avec le XV de France ! Enfin, le deuxième ligne de Brive, Régis Fourcade se serait également engagé pour rejoindre la Seyne. Chaud devant donc !

95879471_10157436994973020_3787551995565441024_n
Marc se fera-t-il couper ANDREU en fédrale 1 ?

Bédarrides Chateauneuf du Pape n’est pas en reste avec la signature d’un joueur à plus de 62 matchs en top 14 (avec le LOU), 14 en challenge européen, 98 en Pro D2 (Rouen et Lyon), et 67 en fédérale 1 (Massy, Chambéry) : il s’agit du centre fidjien Morese Ratuvou ! A 36 ans, ses 102 kg pèseront autant que son expérience pour maintenir l’ASBC en fédérale 1. Il formera une paire virevoltante et puissante avec Thierry Brana (ex Montpellier, Toulon, Carcassonne) qui a prolongé avec Bédarrides.

95977387_1545879425572605_8113518926693924864_n

Côté Atlantique, c’est le Bassin d’Arcachon qui vient de se faire remarquer avec l’arrivée de l’ouvreur Pierre Bernard (passé par Toulon, Bordeaux et Castres notamment). Le Toulousain de naissance âgé de 31 ans seulement n’avait pas été conservé par Biarritz. Vincent Manta, manager du club girondin avait entraîné le toulousain de naissance en jeunes. Visiblement, les deux hommes étaient restés en contact.

12642944_433413170198506_5358807271931615999_n 800x450
Pierre Bernard (ici de retour sur ses terres natales lors d’un match d’Occitanie) était accompagné de Benjamin Fall, en recherche d’un club depuis que Montpellier ne l’a pas prolongé… De quoi alimenter les conversations en Gironde… ou ailleurs ! (photo RugbyAmateur)

De son côté, Mazamet, qui a vécu une première saison en fédérale 1 particulièrement pénible, profite de cette fin d’exercice écourtée et de ce maintien imprévu pour préparer au mieux sa deuxième année à ce niveau. Les arrivées de Carol Raynaud (27 ans, demi de mêlé, Carcassonne) et Tahar Rahou (24 ans, pilier de Tarbes, en attestent. Ces deux joueurs apporteront toute leur expérience de la PRO D2 à un groupe qui aura gagné en maturité. Brandon Bellavia (22 ans, centre ou arrière) passé par Grenoble et Narbonne apportera sa vélocité (1.84m pour 94kg), tout comme Vivien Fesser (ouvreur de 22 ans aussi, 1.85, 86kg, ouvreur passé par Bourgoin et Nevers).

96534369_2960326297354542_3865743279643426816_n
(Crédit photo : Christophe Plautin)

Valence d’Agen qui vient de remonter en fédérale 1 après une année de “purgatoire” à l’étage inférieur, n’a visiblement pas l’intention de revivre sa désillusion de mai 2019. Le recrutement de l’Avenir Valencien témoigne en tout cas d’efforts considérables pour s’y maintenir. Avec des joueurs qui se sont frottés à la Pro D2, mais aussi des étrangers au CV plus que solide. A noter les arrivées des Columérins Alexis Renou et Léopold Dupas.

valence dagen

Pamiers, pour sa seconde année en fédérale 1, a changé son staff et cassé la tirelire pour enrôler Salem Khanfous, international tunisien passé par Agen et Colomiers, Mathieu Basque, capitaine des Espoirs de Carcassonne et trois apparitions en Pro D2, tout comme ses compères audois Hugo Bach, Maxime Sidobre et Romain Guyot. Le SCA a néanmoins misé sur des jeunes en devenir plutôt que des joueurs plus expérimentés, qu’il compte déjà dans ses rangs.

94392673_2869541543124549_7229548093773971456_o
Salem Khanfous, talonneur international tunisien et appaméen désormais

Enfin, et parce que le rugby n’est pas qu’une affaire de suprématie dans le sud de la France, rappelons que Jérémy Bojadjis a signé à Toulon. Vous ne voyez pas de qui il s’agit ? Et bien il s’agit du pilier droit (espèce en voie de disparition en France) de 130kg pour 1.90m qui évoluait à Rennes jusqu’alors (passé par Pau, Auch et Chambéry). La preuve donc que la passerelle existe dans les deux sens entre la fédérale 1 et le Top 14. La preuve aussi que la Bretagne est un terre de rugby, Rennes affichant clairement ses ambitions pour la prochaine saison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here