On avait quitté le Balma Olympique au soir du 21 avril, soulagé. Grâce à un match épique à Coarraze Nay, le BORC avait gagné le droit de rester en fédérale 2. Loin des objectifs de début de saison (la qualification était annoncée), cette lutte pour le maintien aurait pu avoir un tout autre visage. Ce que les chiffres confirmaient : 11 défaites avec bonus défensifs, soit avec un peu de réussite ou de discipline, une victoire qui aurait pu sourire. Depuis, des rumeurs ont circulé sur l’état du club et de son effectif pour le prochain exercice. Pour couper court à celles-ci, nous avons demandé au président Serge Pratmarty et au nouvel entraîneur, Jean Guy Pichoustre, des informations et des confirmations…
Carcano prend l'intervalle
Le colosse Carcano permettra-til au BORC de reprendre ses appuis vers les sommets des classements ? (photo GR Vin)
Serge Pratmarty est connu pour ne pas pratiquer la langue de bois. Il évoque la saison dernière et la future sans détour : “Depuis quatre ans, date de la montée en fédérale 2, nous sommes une équipe à réaction. Nous sommes capables d’exploits, suivi de défaites incompréhensibles. La saison 2017/2018 en est le résumé parfait : bon dernier à la fin des matchs aller, nous effectuons une « remontada » extraordinaire. Ce groupe a du talent mais manque de maturité et de confiance. Avec Francis LAVAURE pour le sportif et avec Jean-Claude Tisnes, notre secrétaire général, nous avons choisi un entraîneur habitué à gérer des groupes, un préparateur mental reconnu dans le monde du sport.”

Aussi, nous avons donné la parole à Jean-Guy Pichoustre : “Je suis professionnellement préparateur physique et mental pour des sportifs  de haut niveau, je coache des joueurs de rugby professionnels. Je reviens dans mon  club de coeur où j’ai entraîné à la fin des années 90. Le projet m’a vraiment séduit parce que j’ai senti une grosse envie de réussir avec des dirigeants ambitieux et des joueurs revanchards. Les infrastructures sont dignes du haut niveau. Tout cela doit nous permettre de jeter les bases d’un avenir radieux.”

“Nous gardons 75% de notre effectif…”
Encore faut-il avoir un groupe solide pour envisager le meilleur. On a parlé de vague de départs, Serge Pratmarty, aborde le sujet avec sa franchise habituelle : “En région toulousaine, les effectifs bougent beaucoup, le travail, le lieu d’habitation, la copine, etc.. en sont des raisons. L’argent aussi avec cette année, une inflation déraisonnable, y compris de la part des clubs territoriaux. Nous avons eu notre lot de départs oui : PiC Gonnord et MESTIVIER pour le travail, DEMASI pour jouer en Fédérale 1, SANDA, PERES, VOGEL, ESTEVEZ parce qu’ils ne se retrouvaient pas dans le projet proposé par Jean-Guy. Nous leur souhaitons bonne chance dans leur nouveau club. Mais nous gardons 75% de notre effectif. Des gars qui étaient su la feuille de match à Coarraze Nay.”
Le nouveau coach de la banlieue toulousaine appuie : “Ces départs sont logiques pour un club qui se maintient avec difficulté depuis 3 ans. L’essentiel est de recruter des joueurs qui adhèrent pleinement au projet, que j’ai proposé à Serge Pratmarty. À cela s’ajoutent quelques jeunes joueurs comme Jules Lavieille, qui ont joué en 2, mais qui n’ont pu avoir leur chance l’an dernier.”
20012019 DSCF2118_001
Clément Vernezoul à la manoeuvr
L’entraîneur ne cache pas pour autant être à la recherche d’un joueur devant et un derrière, capables de le convaincre tant sur le plan sportif que sur le plan humain. Dans l’attente de ces deux oiseaux rares, voilà les noms des premiers recrues : Ludovic QUEZEL (Castelsarrasin), Issam Kouda (FCTT), Vincent PEREZ ((Blagnac), Corentin Le Reu (Carcassonne), ou encore Paul GUILLET (La Vallée du Girou)
Qu’on se le dise, le Balma Olympique n’est pas mort, bien au contraire. Avec en plus la création d’une section féminine (une équipe en Fédérale 2 et une en loisirs) et la mise en place d’un centre d’entraînement labellisé, il se pourrait bien que l’on parle du BORC pour ses victoires plus que pour ses défaites bonifiées, dès septembre prochain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here