Matchs délocalisés : la belle entraide des clubs

0

Si les mairies ouvrent, à juste titre, leurs parapluies pour protéger leurs installations sportives, certains clubs ont décidé d’ouvrir les leurs pour accueillir des voisins privés de terrain de jeu. Une entraide que l’on peut saluer…

bohn
Avec Jérôme Viviès, Stéphane Bohn peut préparer la réception de Vendres avec la certitude que le match aura bien lieu (photo club)

A l’annonce de l’arrêté municipal imposé hier matin à tous les terrains en herbe de la région toulousaine, le Toulouse Rugby Club a cherché une solution de repli. Et ce n’est, ni plus ni moins, que le voisin et adversaire de la même poule, le TAC, qui a accepté d’accueillir les hommes de Gaël Arrandiga. Un bel exemple de solidarité. Tout comme celui de Colomiers, qui sera l’hôte du choc entre Rieumes et Vendres (sur le terrain synthétique du Stade André Roux, à côté du stade Bendichou). Les toujours très bonnes relations avec le club à la colombe de Stéphane Bohn ont sûrement aidé la concrétisation de cette décision. En guise de remerciement, les dirigeants Rieumois ont décidé d’organiser leur réception d’après match au First, l’incontournable brasserie columérine. Les supporters sont les bienvenus. Deux exemples d’entraide, parmi d’autres, que nous souhaitions saluer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here