Louna Simioni (Castres) : “Si tout va bien, je reprendrai le rugby dans 6 mois !”

0

En juin dernier, Louna Simioni, joueuse du Castres Olympique Féminin, était victime d’une infection virale. Une inflammation du muscle cardiaque grave, appelée Myocardite, et très douloureuse. Au point de plonger Louna, 19 ans, dans un coma artificiel et sous assistance respiratoire (voir l’article). Nous vous donnons des nouvelles aujourd’hui, bien meilleures…

louna CO (2)
Louna en bonne compagnie avec les joueurs du CO

Après des moments d’angoisse pour sa famille et ses proches, la troisième (ou deuxième) ligne tarnaise est revenue parmi nous. L’émoi suscitée par son état avec interpellé la monde ovale. Les joueurs du CO s’étaient même fendu d’une visite surprise pour celle qui se remettait tout juste de cet angoissant épisode. Dans un fauteuil pendant un mois, Louna a peu à peu recouvré ses moyens.

En ce début d’année 2018, elle nous a même confié un secret médical : “J’ai eu l’accord du cardiologue et des médecins pour reprendre le sport, petit a petit certes, mais c’est déjà génial”. La joie de vivre naturelle et habituelle de la guerrière, fait plaisir à entendre. Au moment d’évoquer le retour sur les terrains de rugby, le discours se fait plus sérieux, mais l’envie plus que jamais présente : “Le rugby ? Il attendra encore quelques mois, normalement dans 6 mois, si tout va bien, je serai de retour oui. J’ai passé des examens, le test d’efforts est bon, l’échographie aussi, l’IRM a montré des traces de la myocardite, donc j’ai un rendez-vous dans 6 mois pour le feu vert j’espère”.

Soit pratiquement un an jour pour jour après avoir été dans le coma. Un moment pénible qui sera alors temps de ranger dans la catégorie des mauvais souvenirs. Le moment aussi pour Louna d’en profiter pour adresser un message personnel : “J’en profite ici pour remercier toutes mes amies, mes amis, ma famille, et l’hôpital de Rangueil. Tous les soutiens ont compté, je ne les oublierai jamais.” 

louna (2)
On devrait retrouver le joli sourire de Louna, tout comme ses plongeons, d’ici quelques mois, sur le pré.

louna (1)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here