Lombez-Samatan : quel scénario !

0

Un autre scénario incroyable a eu lieu, à Lombez cette fois, ce dimanche. Après une défaite 17-9 à Morlaas au match aller des 16ème de finale de fédérale 2, il fallait que le Lombez-Samatan sorte un gros match pour se qualifier, et avoir les nerfs solides…

lombez
Johan Bensalla vient de passer la pénalité au bout du suspense. (photo José Cruz)

Morlaas est une équipe qui a largement prouvé sa valeur cette saison encore. Lors de cette double confrontation aussi, puisqu’ils ont mené 3-9, et ont compté jusqu’à 14 points d’avance sur l’ensemble des deux matchs. Mais les joueurs de la Save ont réussi à revenir au score, puis prendre l’avantage. Ils mènent 19-12 alors que le temps réglementaire est écoulé. Ils sont alors éliminés pour un point. Dans les arrêts de jeu, les Gersois jettent leurs dernières forces dans la bataille, enclenchent un ballon porté, écroulé illicitement. Pénalité à trente mètres de face. Johan Bensalla s’approche et a la qualif au bout de son pied, qui ne tremble pas. Le demi de mêlée propulse Lombez en 8ème de finale, vers un derby haut en couleurs contre le voisin, L’Isle-Jourdain.  La réaction du buteur au sang froid : “Le match est resté indécis jusqu’à la fin. C’est vraiment énorme surtout qu’on était mené 9 à 3 à un moment. C’est vraiment la victoire d’une équipe qui n’a rien lâchée et qui y a cru jusqu’au bout”.

Un happy-end qui vient s’ajouter à ceux de l’équipe réserve et des Belascain, eux aussi, toujours en course en championnat de France.

 Réaction 

xavier sic lombez deuxième ligneXavier Sicard (deuxième ligne Lombez-Samatan) : Je pense que c’était le match le plus dur de la saison. On s’attendait à une équipe de Morlaas revancharde devant. Ils avaient 8 points d’avance et nous ont empêché de mettre notre jeu en place en début de match. Ce qui était très bien joué de leur part. Beaucoup de combat dans les phases de ruck, il était nécessaire que nous assurions la conservation et la conquête devant pour permette aux 3/4 de pouvoir jouer leur rugby. On s’est mis un peu le feu tout seuls en fin de match avec quelques fautes que nous aurions pu éviter. Quant à cette dernière pénalité de Johan, je savais qu’il allait la mettre, j’ai une entière confiance en lui, c’est un très bon buteur comme il a pu le prouver au match aller et même sur la phase régulière du championnat. Mais c’est surtout grâce à notre poussée collective des avants, et des 3/4, sur un maul à la toute fin du match que l’arbitre a sifflé cette pénalité (rires).

lombez selfies
Scènes de joie partagées (photos José Cruz)

DSC_3655

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here