L’interview décalée de…Fabien Reynes (Saint-Sulpice-sur-Tarn)

1

Grand, roux, deuxième ligne, irlandais (ou presque), Munsterman dans l’âme et fan de Guiness. Non, nous n’avons pas proposé l’interview décalée de la semaine à Paul O’Connell, mais presque, puisque Fabien O’Reynes a bien voulu se prêter au jeu de nos questions réponses, et avec brio. Pas question pour lui de s’échapper ! On s’en réjouit encore…ses copains de Saint-Sulpice-sur-Tarn aussi ! (par Jonah Lomu)

1904165_10202652104137460_3817855462392746765_n
Avec Bastien, le cousin, adeptes du déguisement pour défendre les couleurs du Munster. Mais pas que, vous le découvrirez plus bas…

Côté privé 

Ton Surnom ? O’Connell ou l’Irlandais, en référence à ma belle chevelure rousse qui fait tant de jaloux.

maria sharapova
Fabien ferait bien quelques vocalises avec la grande Maria

Avec quelle femme partirais-tu sur une île déserte ?

Maria Sharapova, même si ce serait difficile de communiquer.

On te confond avec qui ? Ma cabine ne court pas les rues, donc…

Fromage ou dessert ? Digestif

image8395Un alcool ? La Guinness !

Un plat ? Des pâtes avec beaucoup de fromage râpé, crème fraîche et du ketchup. Un délice pour les papilles.

Ta musique du moment ? “Les yeux d’Emilie” de Joe Dassin. Elle fait fureur au club house le dimanche soir !

Ta série ou film préféré ? How I met your mother.

L’endroit que tu aimerais faire connaitre ? L’Irlande avec ses paysages splendides, ses moutons qui traversent la route et la Guinness qui coule à flot du matin au soir dans tous les pubs. Un coin de paradis.

Ton passe-temps favori ? La coinche d’avant match le dimanche, avec mon frère et mon cousin, fou rire garanti.

Ta plus grosse honte ? Qu’est-ce donc que cet horrible mot ?

Ta première cuite ? À l’occasion des 20 ans de mon frère, j’en avais 16. Mes chaussures s’en souviennent encore.

Ta dernière grosse colère ? La semaine dernière au travail, la pause de 10h arrive et plus une goutte de café !

Es tu superstitieux ? À la maison nous avons des dessous de plat de Lourdes. Mais à part ça pas grand chose.

Ta devise ? Qui ne tente rien n’a rien

Côté terrain :

1899553_10204898853816622_8627363129062362474_o
Toujours au soutien Fabien !

Le joueur avec qui tu rêverais de jouer ? J’ai déjà réalisé ce rêve, jouer avec Jérémie Combes et Stéphane Marty (anciens de Saint-Sulpice). Malheureusement ils ont mis un terme à leur carrière respective…après avoir joué avec moi.

Celui que tu aimerais plaquer ? Delon Armitage, je ne supporte pas ce joueur.

Ton club préféré ? Le Munster Rugby, seul club où la totalité des joueurs présents sur le terrain sont capables d’enchaîner des pick and go pendant 80 minutes.

1934968_1135889638668_2617659_n
Fabien n’en a jamais trop fait…

Ton meilleur souvenir rugby ? En minimes avec Lavaur, au ‘Super Challenge’ de Clermont-Ferrand. À 15 ans, tu te changes dans les vestiaires des pros de l’ASM et tu joues à Marcel Michelin. Un grand moment.

Le pire ? Encore avec Lavaur, cette fois-ci en Reichel B. Défaite contre Lannemezan en 1/8e du championnat grand sud, et Dieu sait qu’on avait une sacrée équipe.

Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ?

Dominique Host, mon premier entraîneur à Verfeil. Alsacien avec un coeur énorme, un grand amateur de bière. Et il chante ‘Antisocial’ à la perfection.

Moulés ou vissés ? Vissés. Les moulés c’est pour les 3/4 !

Côté vestiaires :

Que fais tu la veille d’un match important ?

J’essaie de me passer des actions positives en tête. Je fais toujours ce rêve d’interception sur 80m mais ça n’arrive jamais.

david ducos
David Ducos est considéré comme un des plus grands fêtards du club. Quelle poche !

Le(s) comique(s) de l’équipe ?

Mon frère aîné Benoit Reynes, parfois à la limite du supportable, mais apprécié de tous. Avec son compère Victor Fuzies qui excelle aussi dans la matière. Ils forment un beau duo de clowns.

Le plus fêtard ?

Damien Auriac dit ‘Poivrot’ et David Ducos dit ‘Le Dave’. A eux deux ils peuvent te faire chavirer une soirée.

Le plus râleur ?

Alexandre Vincent, quand il fait une faute il ne peut pas s’empêcher de crier cette fameuse phrase “Va falloir qu’on m’explique le règlement parce que là je comprends plus rien.”

Le plus fashion ?

Maxime Culié qui fait bouger ses pectoraux devant la glace du vestiaire.

Celui qui fait peur sous la douche ?

Anthony D. Je préserve son anonymat, mais bon, il n’y a qu’un seul Anthony dans l’équipe…

benoit guillochon
Benoît Guillochon a la classe de James Bond et le phrasé qui va avec…

Une anecdote mémorable ?

Le coup du cassoulet avec Nicolas Navarro, Benoît Guillochon et David Ducos. Après un match gagné à domicile, grosse soirée qui allait se finir très tard. Sur les coups de 3h du matin il ne restait que quatre mecs qui commençaient à avoir sérieusement faim. On a essayé d’ouvrir des boîtes de cassoulet avec tout ce qui nous passait par la main (couteaux, ciseaux, louches). Une fois les boîtes ouvertes c’était la guerre, le club house rempli de cassoulet à grands coups de louche. Il a fallu nettoyer le mardi suivant, on s’est amusé…

La phrase préférée du coach ?

Romain Carbou : “Il va falloir les cabosser devant.”
Benoît Guillochon : “Préparez vous, ça va être connard.”

La question qu’on ne t’a pas posée ?

As-tu du respect envers ton capitaine ? Evidemment.

540604_3690485274412_92055665_n
Même si un inconnu l’aborde en Irlande, Fabien garde le sourire

Fiche d’identité :

Né le 3 juin 1991 à Saint-Jean.

Profession : Employé municipal à Montastruc-la-Conseillère (31)

Parcours en club : Verfeil, Lavaur, Gaillac, Lavaur, Saint-Sulpice.

Poste : 2ème ligne

Poids : 93kg.  Taille : 1m91

10662110_1544828132414577_6165903270382259566_o
Tout un groupe qui revit cette année

Exclusif : les  révélat…commentaires de certains “cités”

Benoît Guillochon (coach 3/4) : La soirée cassoulet ? Ah oui, grand souvenir. Surtout quand Fabien a voulu nettoyer avec…un balai ! Il est plus propre quand il boit de la Guiness. Oui, il adore la Guiness, quelqu’un vous l’a dit déjà ? C’est un gars sur qui on peut compter en toutes circonstances.

Bastien Massat (le cousin) : Son rêve le plus cher serait de devenir irlandais, et de séjourner là-bas pour pratiquer le rugby au club du Munster. Et de siroter de la Guiness bien sûr.

David Ducos (le plus fêtard) : Avec ces grosses chaleurs, en septembre et en octobre, il a dû protéger son visage avec de la crème solaire. Il a la peau fragile l’irlandais.

team montvalen boules carrées
La ‘Team Montvalen’ (avec Benoît, le grand frère et David Ducos) au grand complet, fin prête pour le championnat du monde de boules carrées..

Benoît Reynes (27 ans, le frère aîné et comique) : Des anecdotes ? Pour le geste technique, c’était en cadets, il jouait à Balma. A quelques minutes de la fin, il se retrouve dans les 22m, et tente de dégager avec un pauvre coup de pied tout mou. Contré bien sûr et essai derrière. Pour son comportement sur le terrain…En fédérale 3, j’étais capitaine de la B à Saint-Sul, on perd de 20 points. Fabien dégouté, gueule sur l’arbitre qui lui sort logiquement un jaune. Là, il lui répond “Vous êtes une pipe”. Carton rouge. Hors rugby, il va voir le Munster en Irlande, et son déguisement est récompensé, il gagne 4 places pour la finale de Hcup. Un grand moment. En troisième mi-temps, c’est un serveur attentionné, avec le torchon sur le bras ou sur l’épaule, c’est selon. Il sert du vin dégueulasse, mais avec la manière. Voilà c’est mon frère, on s’entend bien, mais on s’entend mieux sur le terrain quand ça gagne. L’an dernier on s’engueulait souvent, cette année, pas encore. Ah oui, une dernière, il nous a sorti une grande phrase récemment : “Au soleil, je suis roux, peut-être, mais à l’ombre je suis…blond vénitien”. On était mort de rire.

Victor Fuziès (l’autre grand comique) : J’ai pas mal de dossiers sur lui, mais que je ne peux dévoiler publiquement. Mais je peux dire qu’il est catastrophique à la coinche, notre rituel chaque dimanche avant le match. Il se prend une piquette de ma part et de son frère ! Et puis à chaque fois qu’on dépasse 20 degrés avec un rayon de soleil, il crame totalement. 

Maxime Culié (le fashion) : Je suis en admiration devant ses bras, si gros. Et sur sa faculté à courir autant sous la chaleur, étonnant pour un irlandais. Respect Monsieur Reynes !

Damien Auriac (l’autre plus fêtard) : Après un week-end de cohésion, on s’appelait Tic et Tac parce qu’on aime bien l’apéro, surtout le rhum avec un aprem piscine à plusieurs. Avec les sauts de la mouette , la truite, etc… Sinon en 3ème mi-temps ça envoie sévère. Avec toujours une connerie à faire, genre des grands tatouages à l’indélébile ou des montées sur le bar héroïques. Sur le terrain, c’est le genre de mec, qui alors qu’on fait un touch, pourrit tout en mettant des grandes chandelles. Mais à part ça, ce type  à un cœur énorme, est gentil, serviable et très motivant quand il faut être sérieux…même s’il est un peu râleur !
jeremie combes saint sulp sur tarn
Stéphane Marty (ici sur la photo) et Jérémie Combes, les idoles de Fabien. Oui, ça laisse des traces quand même
4174_1106209309128_3714506_n
Nous laissons à chacun le droit de légender cette photo…Nous, c’est au-dessus de nos forces !
benoit reynes à gauche
En famille avec le grand frère, on prend souvent le large
1934860_1146269270602_7244917_n
Dernier dossier, mais un réel encouragement pour toutes celles et ceux qui prennent un mauvais chemin dans leur jeunesse. PS : saurez-vous retrouver Fabien sur cette photo ?

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here