L’interview décalée de…Frédéric Vidal (Laroque-Belesta)

1

La fidélité est devenue rare dans le monde du sport, même au niveau amateur. Rendons donc hommage à Fred Vidal, et ses 25 années de pratique dans le Pays d’Olmes. Le Lavelanétien de 36 ans, tantôt fûté, tantôt Baracuda, un peu Looping sur les bords, adore qu’un plan se déroule sans accroc. C’est pourquoi il a porté pendant plus de deux décennies le maillot rouge de l’ESL, de quoi nous régaler de belles anecdotes dans cette nouvelle interview décalée. Merci Monsieur Hannividal Smith ! (par Jean-Marc Désesset)

10679539_10206946704856232_6661089338905162472_o
Allô ? RugbyAmateur ? Ca va chambrer je crois !

Côté privé

pierre rabadan
Fred porterait plutôt bien le rose…non ?

Ton surnom ? J’en ai eu plusieurs suivant les périodes, il y a eu “Dalvi”, puis “Capitaine”
On te confond avec qui ? Il parait que je ressemble à Pierre Rabadan
Ta musique du moment ? J’aime écouter DropKick Murphys et Queen
Ta série préférée ? Actuellement, c’est Walking Dead et Game of Thrones, mais je reste un inconditionnel de « L’Agence tous risques » de mon enfance
Ton film préféré ? Pas évident car j’en ai vu plein et je les apprécie pour différentes raisons, mais je vais dire : Les Goonies, Terminator 2, Braveheart, American History X, Fight Club, Will Hunting…
Ton Acteur préféré ? Vincent Cassel
Ton Actrice préférée ? Natalie Portman
En dehors du rugby, ton sportif préféré ? Il n’y a que des ex sportifs qui me viennent : Eric Cantona, Mickael Jordan et Jonny Wilkinson.
Ton héros dans la vie réelle ou dans la fiction ? Je n’ai pas vraiment d’héros au sens propre du terme, mais des personnages comme Hannibal Smith (Agence tous risques) ou Rick Grimes (Walking Dead) me font kiffer.
L’émission télé que tu regardes régulièrement ? Les nouveaux explorateurs
Paul BarthezL’endroit que tu aimerais faire connaître ? Le Club House de Laroque avec la lumière rouge allumée. Dépaysant, mais ce n’est que pour les initiés.
Ton passe-temps favori en dehors du rugby ? Voyager en famille.
Ta plus grosse honte ? Difficile, j’en ai eu quelques unes quand même dans ma vie. Si on le demandait à mon entourage, on se ferait un plaisir de rappeler une certaine histoire de salopette jaune…
Ta première cuite ? C’est loin ça maintenant, je ne suis pas certain, mais je pense que c’est lors d’un tournoi en Andorre en Minimes. On dormait sur place et on s’était couché très fatigués.
Si tu étais un animal ? Un chien, tout simplement.chien rugby - fondationuncoeur
Si tu gagnes des millions au Loto, ton premier achat ? Un voyage autour du monde.
Ton plat préféré ? Une côte de bœuf avec des bonnes frites maison, une valeur sûre.
Ton dessert préféré ? Le macaron à la Framboise de chez Diant à Mirepoix, c’est juste abusé tellement que c’est bon.
Tu peux partager un repas avec trois personnalités, qui choisis-tu ? Franchement, j’ai déjà du mal à trouver du temps pour manger avec les personnes qui comptent pour moi, alors manger avec trois personnalités qui n’en auraient rien à cirer de moi…je pense que je peux largement m’en passer.
Quel est le petit nom que tu donnes à ta chère et tendre ? Je n’utilise pas souvent de petit nom, mais sinon c’est « ma chérie » tout simplement.

Côté terrain

finale2009 3
Le bouclier met bien en valeur les biceps de Fred…

Comment as-tu découvert le rugby ? Quand tu nais à Lavelanet dans les années 70, c’est difficile de ne pas savoir ce qu’est le rugby. Pourtant, l’histoire fera que ce n’est qu’en allant vivre à Laroque d’Olmes plus tard, que j’y ai fait mes premiers pas, suite à ma rencontre avec J-P Armengol. Il avait une manière de raconter ses week-ends rugbystiques qui rendait impossible de ne pas aller voir ce qu’il s’y passait réellement.
Ton joueur préféré ? Je n’en ai pas.
Ton club préféré ? L’ESL (Etoile Sportive Laroquaise), mais l’ESLB (avec Bélesta) me va bien aussi !
Celui que tu n’aimes vraiment pas ? Je ne crois pas l’avoir encore rencontré.
Ton meilleur souvenir rugby sur un terrain ? Mon titre Pyrénéen gagné contre St Affrique en 2009 au Stade Pierre Antoine de Castres. Une journée incroyable.
Ton pire ? C’était la défaite en demi-finale du Championnat de France, lors de ma première année chez les Juniors.
Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ? Je ne peux pas en citer qu’un seul. Ils ont tous été importants pour moi :Félix Picon qui est à l’origine de l’école de rugby de Laroque, il a initié des centaines et des centaines de gamins au rugby qui n’auraient sûrement jamais mis un pied dans ce sport. Dont moi bien sûr. Plus tard, en Juniors, Guy Pech a su donner une plus grande dimension à cette période.

Bijou Rouch
Bijou a bien transmis ses valeurs

Bijou Rouch en Juniors m’a apporté les ficelles d’un joueur de rugby et on a partagé de franches rigolades ensemble. Gérard Bascou, qui a pris le risque de donner les clés du camion de l’équipe Sénior à un gamin de 21 ans. Philippe Galey (Foix) qui m’a donné ma chance en Fédérale 3. Claude Rubio pour sa science du rugby et les deux titres des Pyrénées que l’on a partagés. Dédé Barthez, un grand monsieur qui me manque. Jean-Claude Bertrand qui mouille sa chemise pour le club depuis si longtemps.

Ton plus beau geste réussi sur un terrain ? Le simple fait d’attraper un ballon ailleurs qu’en touche est déjà un miracle chez moi, alors comme plus beau geste…J’ai réussi à placer un petit coup de pied rasant dans le dos de la défense un jour, juste après avoir réceptionné une chistéra de Juju Rivière. Il avait dû m’inspirer. Je me demande encore comment j’en suis venu à tenter ça.
Ton plus beau raté ? Ça c’est facile. Lors de notre seconde année en Fédérale 3, juste avant la refonte des fédérales, nous sommes allés jouer à Quillan, rien que ça. Sur une attaque au large, Jérôme Cathala cadre le dernier défenseur et me sert pour aller à l’essai. J’attrape le ballon, je cours 20 mètres seul vers l’enbut, et à cinq mètres de la ligne le ballon m’échappe. Le pire, c’est que les défenseurs étaient tellement loin, que j’ai même eu le temps de m’arrêter et de revenir en arrière pour récupérer le ballon avant que la défense ne revienne. Je n’ai évidemment pas marqué et nous avons perdu de 3 ou 4 points. On me le rappelle encore régulièrement. En fait, je l’entends à chaque fois que quelqu’un fait un en-avant à proximité de l’en-but !

Côté vestiaires

Que fais-tu la veille d’un match ? Je suis chez moi…en général

Le(s) comique(s) de l’équipe ? Paul Barthez et Hamid Bouhanik me font beaucoup rire. Mais ils ont un challenger : Fabrice Pech est très compétitif dans la catégorie “blagues à 2 balles”.

Barthez Razat Mico
Toujours les effets de cette lumière rouge sur Paul Barthez/ Thomas Razat et Pierre Mico

Le plus fêtard ? Pas évident, je pense que c’est Thomas Razat, il est inarrêtable quand il commence. Mais Thomas Chaubet ou encore Paul Barthez sont très bons aussi.

Le plus râleur ? Sans hésitation j’ai un podium: 1-Pierre Guénec ; 2-Rémi Guénec ; 3-Guillaume Biscay

Le plus bagarreur ? Rémi Rouch

Le plus fashion ? Il est passé entraîneur maintenant. C’est Pierre Mico. Sinon dans un autre style, il y a mon frère…

Celui qui fait peur sous la douche ? Thomas Razat, dit « le tube »

Une anecdote mémorable ? “IIIIInnnnnn…” L’imitation de corne de brume est très utilisée autour du stade et en 3ème mi-temps à Laroque. C’est presque devenu un nom commun !

La phrase préférée d’un coach ? “J’m’en bats les… !” de Stéphane Loze

Fiche d’identité

Né le : 22/07/19791888929_10206078988595911_980489567055856480_o à : Lavelanet
Profession : Chef de Projets
Parcours en club : Laroque d’Olmes (24 ans) et Foix (1 an)
Poste : 3ème ligne
Poids : 75kg
Taille : 1,80m

Mathieu Canal Paul Barthez
Mathieu Canal et Paul Barthez vous invitent à soutenir l’ESLB
finale 2009
Le discours de Fred a fait la différence lors de la finale 2009

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here