L’interview décalée de…Fabien Goutines (Vabre)

0

Pour cette première interview décalée de l’année 2016, il fallait faire appel à un joueur hors normes. Nous ne faisons pas référence ici à son rapport poids-taille (1.74m pour 95kg) mais au fait qu’il joue demi de mêlée. Ou arrière. Ou centre aussi. Voire ailier quand il le faut. En fait Fabien Goutines ne sait pas vraiment à quel poste il joue, ses coéquipiers non plus, et plus problématique, ses coachs ne semblent pas être fixés. Un talent rare donc, qui pourrait être utilisé avec les gros, “mais je suis trop technique” dit-il. Alors histoire de nous déculpabiliser tous de quelques excès commis durant les fêtes, voici le plus bel exemple d’une hygiène de vie pas toujours parfaite, mais récompensée par un sport qui lui rend hommage chaque dimanche . Encore faut-il qu’il en connaisse le poste un jour ?

Fabien Goutines vabre (4)
Ailier, centre, arrière ou à la charnière, Fabien se pose bien des questions

Côté privé 

Ton surnom ? Botas, un surnom qui vient de mon père, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs.

On te confond avec qui ?  Léonardo Di Caprio ou Johnny Depp… Non je déconne

Ta musique du moment ? “Sapés comme jamais” de Maître Gims.

Ta série préférée ? Je vais être sincère, j’ai un peu honte, mais c’est ”Plus Belle La Vie”. Je me suis accroché

Ton film préféré ? Sans hésitation, « La Reine des Neiges »…bon ok, Fast and Furious

Ton acteur préféré ? Johnny Depp.

Ton actrice préférée ? Virginie Efira.

En dehors du rugby, ton sportif préféré ? Lionel Messi, un très grand joueur de foot.

Ton héros dans la vie réelle ou dans la fiction ? Stephen Mialhe, centre du CAV. Un Don Juan des temps modernes, un homme aux 10 000 conquêtes.

L’émission télé que tu regardes régulièrement ? «N’oubliez pas les paroles » sur France 2 de 18h45 à 19h45, ça détend de chanter.

Fabien Goutines vabre (1)L’endroit que tu aimerais faire connaître ? Un endroit paradisiaque situé à côté d’Anglès (autre commune proche dans le 81), l’endroit parfait où amener une poule qu’on veut draguer.

Ton passe temps favori en dehors du rugby ?  Passer l’après-midi au café sur la place de Brassac à observer les gens passer.

Ta plus grosse honte ?  L’an dernier, je me souviens dormir au jardin public et puis je me réveille un vendredi matin à…l’hôpital, avec mes parents à coté. La veille le Pop Art (boîte à Castres) fut sacrément rude apparemment.

Ta première cuite ? A l’âge de 13-14 ans, j’ai vomi dans la voiture de mes parents au retour de la soirée.

Si tu étais un animal ?  Un chat, la vie parfaite !

Si tu gagnes des millions au loto, ton premier achat ? Allez faire un tour à la Jonquières avec tous mes copains par exemple

Fabien Goutines vabre (10)Ton plat préféré ?  La côte de Bœuf.

Ton dessert préféré ? Le tiramissu.

Tu peux partager un repas avec trois personnalités qui choisis tu ?  Jamel Debbouze pour la déconne, Moscato pour la touche “ terroir ”, et Isabelle, juste pour le plaisir des yeux.

Quel est le petit nom que tu donnes à ta chère et tendre ?  Ma petite fraise des bois.

Côté terrain 

Fabien Goutines vabre (9)
Le neuvième avant surveille son pack de près (photo Emilie Marquès)

Comment as-tu découvert le rugby ? Mon père était entraîneur des seniors de Brassac, je les suivais tous les dimanches. A l’âge de cinq ans, je me suis mis au rugby.

Ton joueur préféré ? Jean Baptiste Elissalde.

Fabien Goutines vabre (11)Ton club préféré ? Stade Toulousain.

Celui que tu n’aimes vraiment ?  Le Stade Français.

Ton meilleur souvenir rugby sur un terrain ? Gagner une demi finale Midi-Pyrénées à l’extérieur.

Le coach qui t’as marqué ?  Jérome Pradies, un très bon entraîneur, qui gueule tout le temps.

Ton plus beau geste technique réussi ? Une chistéra pour mon frère en pleine course.

Ton plus beau raté ?  Pénalité pour nous à cinq mètres de la ligne adverse, je fais une feinte de jouer vite et sans faire exprès je touche le ballon. L’arbitre signale qu’elle est jouée, ce qui m’a valu le bouclier du Burnus à la fin du match d’ailleurs

.
Côté vestiaire 

Fabien Goutines vabre (7)
On se tient bien à table, et dans les vestiaires…ou presque

Que fais tu la veille d’un match ? Resto avec les copains.

Les comiques de l’équipe ? Stephen Mialhe alias Couillon pour des phrases mythiques, Sébastien Calas dit Carpote, pour ses danses endiablées quand le Ricard lui monte à la tête.

Le plus fêtard ? Karim Saint Martory, bringueur du jeudi soir au dimanche soir, avec match le dimanche inclus.

Le plus râleur ? Pierrick Girbas. Ja-mais content ! Il râle après tout le monde, rien à faire.

Le plus bagarreur ? Anthony Glattard et Gaylord Mialhe, la paire de seconde ligne. Il ne se passe jamais un match sans qu’ils essayent de claquer un type.

Le plus fashion ? Gaëtan Pujol. Toujours… ”sappé comme jamais ”

Fabien Goutines vabre (6)
Sappés comme jamais, pour chanteurs déchaînés

Celui qui fait peur sous la douche ? Encore Karim Saint Martory, vous lui demanderez pourquoi vous-même

Une anecdote mémorable ( terrain, vestiaire, 3ème…) ? Encore et encore Karim ! Qui se pointe à 16h15 pour jouer un match qui commence à 15h. Normal. pas ponctuel mais bon joueur

Une phrase préféré d’un coach ? ”Faut mettre le gouvernail dans l’axe”, Jean Claude Averous ancien marin donc, avant le match contre Viviez.

Une question que tu veux poser à un coach ou un coéquipier ? À Christophe Mur, mon entraîneur : ” Quel est mon poste cette saison ? ”

Fabien Goutines vabre (3)
Les mimes en action

Fiche d’identité 

Né le : 16 septembre 1994 à : Castres.
Profession : Intérimaire.
Parcours en club : École de rugby à l’entente Montagne (Brassac, Montredon Labessonié, Vabre), junior et senior a l’Union Sportive Brassac Sidobre XV, et en ce moment sénior au Club Athlétique Vabrais.
Poste : Couteau Suisse… Même moi, je ne connais pas mon poste.
Poid : 95kg.
Taille : 1m74.

Ils ont dit :

Gaetan Pujol : Fabien, c’est le seul rugbyman au monde qui ne connaît pas encore son poste. Depuis que je joue avec lui, je l’ai vu passer par tous les postes. C’est un mec imprévisible sur le terrain, il est capable de te sortir le geste technique du siècle et faire la pire bourde du siècle en moins de 2 minutes. En bringue aussi il est imprévisible, déjà le vendredi soir dans les vestiaires après l’entraînement tu sais que quand il sort la chemise à carreaux, c’est pas pour aller ramasser les cèpes ! Faut s’accrocher pour le suivre, quand il commence à enflammer le dancefloor du Pop art il est intenable, un vrai démon. Jusqu’à ce que l’alcool lui monte à la tête et que pour une raison encore inconnue, il décide d’aller finir sa nuit à l’hôpital.

Karim Saint-Martory : On est sûrement la seule équipe à jouer avec neuf avants !

Fabien Goutines vabre (8)
Quand la classe et l’élégance se rencontrent : what else ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here