L’interview décalée de…Benjamin Cabrié (Villefranche-de-Rouergue)

0

Il a commencé par le XIII, pour dévier vers le XV, mais a toujours porté les couleurs de sa ville natale. Cette saison, avec ses copains, il a porté haut les couleurs de l’Avenir Villefranche XV, jusqu’en finale de la 2ème série. Le jeune demi de mêlée et capitaine est le symbole de ce club en plein renouveau, d’une génération joyeuse et prometteuse, suivie par de nombreux supporters. Il se dévoile à travers cette interview décalée au délicat parfum d’un bon aligot maison (par Jonah Lomu)

benjamin cabrié villefranche de rouergue (17)
The Six feet under…water

Côté privé

benjamin cabrié villefranche de rouergue (9)
Avec Coco
benjamin cabrié villefranche de rouergue (12)
Le sourire en toute circonstance

Ton surnom ? Benjam, Ben, Benouille, et même Gueule de c….. parfois
Avec quelle femme partirais-tu sur une île déserte ? Mon amoureuse Coco
On te confond avec qui ? Plusieurs fois comparé à Matt Pokora (la loose)
Fromage ou dessert ? Dessert, mais…fromage avant.
Un alcool ? Le rhum
Un plat ? Magret aligot, je ne suis pas Aveyronnais pour rien
Ta musique du moment ? Alunageorge – You know you like it. Mais dans un mois, elle m’aura gonflée.
Ta série préférée ? Je suis pas très série. En revanche je regarde beaucoup LA INK .
L’endroit que tu aimerais faire connaître ? Le calvaire dans Villefranche. Un super point de vue
Ton passe-temps favori ? Le bon temps avec ma chérie, les copains, la famille il n’y a que ça de vrai
Ta plus grosse honte ? Il y a 3 jours j’ai voulu me lâcher discrètement dans la salle d’attente de mon dentiste. Gros moment de solitude pour moi quand j’ai vu la seule personne présente avec moi dans la salle, se réveiller de sa sieste improvisée.
Ta première cuite ? Un soir chez la famille Palazy,  on avait 16 ans environ, les parents étaient absents. C’est parti en fond de placard et nous avons fini en cul sec à l’eau de vie et autres mélanges bizarre. Oui, une sale histoire !

Ta dernière grosse colère ? Entre colère et tristesse sûrement, la défaite en finale du championnat.
Es-tu superstitieux ? Pas vraiment.
Ta devise ? Donnes le meilleur de toi, peu importe le résultat. C’est ce que je me dis pour ne pas avoir de regrets…
Si tu avais un pouvoir ? Remonter le temps pour retrouver les personnes parties trop rapidement.

Côté terrain

benjamin cabrié villefranche de rouergue (1)

benjamin cabrié villefranche de rouergue (14)
Une année riche en émotions pour les jaune et bleu

Le joueur avec qui tu rêverais de jouer ? Ceux de de mon équipe me comblent déjà
Celui que tu aimerais plaquer ?  J’aimerais bien coller une cartouche à Florian Puech (mon zibou) mais il est trop vif et a un pas de l’oie redoutable en plus
Ton club préféré ? Villefranche de Rouergue bien sûr !
Ton meilleur souvenir rugby ? Sans aucun doute cette saison, avec une parfaite remontée et des phases finales intenses
Ton pire ? Toujours cette saison en fait, avec la finale perdue, très difficile à digérer.
Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ? Il y en a plusieurs en fait. Wilfried Bastid mon premier, qui nous appris les bases du rugby à 13 quant ont était plus jeune. Jacques Hugonenc avec sa poigne de fer et son franc parlé, qui nous a parfaitement accueilli à 15 et nous a aussi appris les bases du rugby à 15, toujours avec Wilfried.Sans oublier Thierry Robert et Philippe Bouchaud nos coachs actuels, qui pour moi, ont fait un superbe travail avec le groupe.

Tu es plutôt Bastaraud ou Fickou ? Fickou. Plus élégant et plus vif.

Côté vestiaires

benjamin cabrié villefranche de rouergue (2)
Les belles soirées Aveyronnaises ont repris de leur lustre à Villefranche

Que fais-tu la veille d’un match important ? Tout dépend, soit je passe la soirée calmement avec ma chérie, soit je vais boire une bière avec les gars.

Le(s) comique(s) de l’équipe ? Lucas Bouchaud (ma révélation) qui cache bien son jeu au premier abord

raphael ferral raleur
Raphaël Ferral…eur ?

Le plus fêtard ? Romain Boutonnet alias Cricket. Mon binôme de bringue depuis le départ de notre…trinôme en Australie Rokus.

Le plus râleur ? Notre grand numéro 8 Raphael Féral.

Le plus fashion ? Etienne Pouilly le beau gosse, incontestablement

etienne pouilly
Etienne Pouilly, la classe, même en débardeur

Celui qui fait peur sous la douche ? Il n’y en a pas.

Une anecdote mémorable ? En cadets, je me débarrasse du ballon à la fin du match avec un grand coup de pompe en touche, je lève les bras pour célébrer la victoire. Tous mes potes m’ont pourri, on venait de perdre d’un point !

La phrase préférée d’un coach ? « Les gars vous m’avez fait bander aujourd’hui ! » Thierry Robert, sûrement un ancien membre du club des poètes disparus

benjamin cabrié villefranche de rouergue (18)Fiche d’identité

Né le 14/06/1992 à Villefranche de Rouergue
Profession : Educateur/Coach sportif
Parcours en club : 3 ans de rugby à 13 puis 7 ans de rugby à 15
Poste : Demi de mêlée
Poids :74 kilos
Taille : 178 cm

benjamin cabrié villefranche de rouergue (13)
Veille de match
benjamin cabrié villefranche de rouergue (6)
L’Avenir marche vers son …présent
benjamin cabrié villefranche de rouergue (19)
Benjamin est Hottement fier de jouer avec ses copains
benjamin cabrié villefranche de rouergue (16)
Tout roule oui
benjamin cabrié villefranche de rouergue (15)
Pendant que d’autres se sacrifient, notre demi de mêlée profite
benjamin cabrié villefranche de rouergue (8)
De véritables liens se sont crées entre les joueurs, on le voit bien (photos de terrain de Soso )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here