Pierre Loeillet joue pour le club de Millas, club de 2ème série en Ligue Occitanie, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Perpignan. Le 3ème ligne habite et travaille à Vernet les Bains, au pied du Canigou, soit à 30kms de Millas. Ce dimanche matin, le jeune homme a été contraint de laisser son véhicule au dernier moment à sa chère et tendre Elisa qui devait effectuer une course importante dans la journée…

Une solution s’offrait à lui : se faire emmener. Mais en grand gentleman qu’il est, Pierre a refusé que sa douce fasse les 60 km aller-retour pour l’emmener à Millas et lui permettre  de prendre le bus avec son équipe à temps. Non, il a juste demandé à Elisa de l’emmener à la gare de Villefranche de Conflent (bien connue pour être le départ du Train jaune vers la Cerdagne). Le temps de prendre un billet, et de le poinçonner bien sûr, Pierre a donc pris le TER de 11h04, direction Millas. Il est arrivé à Millas à 11h35 très précisément. Soit dix minutes avant le départ du bus de son équipe pour Saint-Chinian.

Pour la petite histoire dans la grande, Millas s’est imposé en terre héraultaise 3-17. Le retour en bus a été joyeux, la troisième mi-temps au café Le Caliméro à Nefiach, aussi. Et si vous vous posez la question en lecteur averti que vous êtes, Pierre n’est pas resté à quai pour rentrer chez lui. Non, il a été ramené ensuite par un coéquipier à son domicile, mais sans crier gare.

Et pour la petite histoire dans la petite histoire, dame Elisa ne s’est finalement pas servie de la voiture de la journée. Mais nous tenions à saluer Pierrot, car avec un tel état d’esprit et surtout cette remarquable galanterie, il est incontestablement sur les bons rails des valeurs rugby et de la vie…

262038524_5129619030388058_6019724791530762213_n
La tenue presque parfait pour partir en terre inconnue

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here