Insolite : 3 bonnes soeurs pour un miracle

2

En partance pour Lourdes pour y disputer le match retour de leur championnat, les cadets du FCTT ont pris le bus tôt le samedi matin. Après une bonne heure de route, le chauffeur s’est arrêté sur la fameuse aire du Comminges (bien connue de tous les sportifs du sud ouest). Histoire de s’octroyer une petite pause et de laisser les jeunes se dégourdir les jambes. Le hasard allait faire le reste, à moins que ce ne soit le destin, voire plus…

Le groupe de jeunes rugbymen profitait de la pause quand Patrick Milhavet, le coach toulousain a aperçu des auto-stoppeuses… particulières : “Trois nonnes sont descendues d’une voiture. Je me doutais bien de leur destination, mais elles semblaient en attente que quelqu’un veuille bien les amener à Lourdes. Nous leur avons dit que nous nous y rendions et leur avons proposé de monter dans le bus.” Les jeunes joueurs, visiblement intimidés par cette triple présence religieuse, se sont montrés bien plus sages qu’à l’accoutumée. Curieux de connaître l’histoire et le périple de leurs invitées.  “On a parlé de notre voyage de fin d’année que l’on prévoit en… Italie ! On a parlé de rugby aussi, et puis on a évoqué leurs origines. L’une d’elles était espagnole, les deux autres françaises. Elles nous ont expliqué leur parcours de vie, et celui qui les menait jusqu’à Lourdes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles avaient du mérite. L’expression “chemin de croix” a pris tout son sens. On les a aidées du mieux que l’on a pu. Et elles y ont été très sensibles” soulignait avec émotion Patrick Milhavet.

Après une heure de route supplémentaire, les bonnes soeurs sont descendues du bus, devant le stade bigourdan, visiblement ravies d’avoir partagé ce moment avec une équipe de rugby. Au moment de se dire au revoir, elles ont salué tout le monde, accompagné d’un geste de croix, souhaitant une bonne continuation à tous, et un bon match aussi bien sûr. “Elles ont dû faire une très belle prière pour nous, puisque nous avons gagné 10-69”, sourit le coach toulousain, ravit que son équipe soit allée si souvent en terre promise.

nones à lourdes
Une photo de famille, tout sourire, avec des jeunes anormalement calmes

Un vrai miracle de plus dès le lendemain…

Cette divine rencontre a même poussé les dirigeants toulousains à emmener leurs protégés visiter la grotte mondialement connue, après le match. Une sorte de reconnaissance et de juste retour des choses, allez savoir. A 19h, il était temps de quitter le lieu sacré et de rentrer au bercail. “Les jeunes étaient très calmes à l’aller, peut être étaient-ils gênés, ou impressionnés par la présence de ces nones. C’était une belle journée, le beau temps était de la partie, il y a eu beaucoup de bons moments, entre rigolades et émotion. Nous garderons tous, de bons souvenirs de ce déplacement, liés à cette rencontre assez improbable. Nos jeunes étaient fatigués au retour, mais bon, ils sont redevenus agités, de véritables petits diables de leur âge (rires).”

L’esprit tranquille, l’impression du devoir bien fait, le cœur léger et les jambes…lourdes. La volonté de tous était… “fête”.


Dernière minute :  Et que croyez-vous qu’il soit advenu au lendemain de ce match et de cette bonne action ? Le 70ème miracle de Lourdes était reconnu officiellement ! Oui, celui d’une certaine Bernadette, le jour de la… Sainte Bernadette (la preuve sur l’article de Libération). Incroyable, mais vrai !

fctt à lourdes
Ils nous saluent , mais rient, les cadets du FCTT, depuis Lourdes

2 Commentaires

  1. Je lis avec beaucoup de joie cet article. La sœur à droite de la photo s’appelle Petite sœur Maylis Tilhet Elle est de Saint Sever dans les Landes et notre fille
    Nous avons deux petits fils qui jouent aussi au SASS dont l’aîné en cadets
    Bonne continuation dans votre sport ! Et merci pour ce que vous avez fait et temoigné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here