Incidents : une jeune arbitre molestée à la sortie du terrain

14

Samedi dernier, à Aucamville (31), sur les installations du club du TLA, avait lieu une demi-finale réserve de 1ère série de la ligue Occitanie, opposant l’entente Villemur-Fronton à Rabastens-Couffouleux. Une rencontre émaillée de plusieurs incidents, dont un, plus grave encore que tous les autres…

Le match est resté tendu, de par son score, serré de bout en bout. Alors que Villemur-Fronton menait 13-10 contre le SARC, une bagarre a éclaté sur le terrain entre plusieurs joueurs. Une bagarre qui s’est propagée ensuite dans les tribunes. Des incidents majeurs, qui ont poussé le corps arbitral à interrompre naturellement la rencontre. Mais ce qui semblait être un arrêt provisoire, s’est finalement conclu par une fin de match définitive, à la 78ème minute.

Le trio arbitral, Romain Castan au centre, Manuel Gauzic et Léa Shaurli à la touche, s’est donc dirigé vers les vestiaires. La suite, c’est Léa, la jeune arbitre de 20 ans (dont nous avions fait le portrait il y a quelques semaines) qui la raconte : “J’étais juge de touche, le match était tendu car le score serré, mais rien de bien choquant. Et puis à la 78ème, il y a une bagarre sur le terrain, puis une autre qui démarre en bas des tribunes, entre supporters. Des personnes de la sécurité étaient au sol, je n’avais jamais vu ça, vraiment. Que ce soit sur un terrain ou autour. Avec mes collègues, nous regardions la scène depuis le terrain et nous attendions que ça se calme. Quand les esprits se sont apaisés, nous avons appelé les capitaines pour leur expliquer les sanctions : 1 rouge de chaque côté, puis nous leur avons dit que nous arrêtions le match. Nous avons attendu que la sécurité ferme le couloir, puis nous sommes rentrés, moi la première. Mais à ce moment-là, un supporter de Rabastens a forcé le passage et m’a percuté violemment. Je suis tombée, ma tête a frôlé la main courante. Je ne me souviens plus trop de la suite tellement j’étais choquée de ce qu’il venait de se passer. Je suis rentrée aux vestiaires avec mes collègues en tout cas.”

shaurli léa

Christel S., dirigeante au club de TLA, était présente sur les lieux, en tant que membre de l’organisation et de la sécurité, nous l’avons également interrogé : “Tout se passait assez bien jusqu’à la fin du match. Une bagarre a éclaté sur le terrain. Le problème est que des supporters, pour certains, vraiment énervés, se sont battus aussi, ce qui a eu pour effet de stopper la bagarre sur le terrain. Je précise qu’il n’y pas eu d’envahissement. Une fois que tout s’est arrêté, l’arbitre a mis un carton rouge de chaque côté, et signalé que le match était fini. Quand le trio des arbitres a pris la direction des vestiaires, les grilles étaient tirées. Et malgré l’accompagnement de personnes de la sécurité, un “supporter” de Rabastens a réussi à mettre un coup à l’arbitre de touche. On a demandé l’intervention des gendarmes, qui ont pris les dépositions d’usage, et ont même accompagné les arbitres à la réception.”

Léa Shaurli n’est pas prête d’oublier ces instants douloureux, et nous expliquait justement quelle suite elle comptait donner à cet acte isolé : “Les gendarmes sont venus récolter les témoignages, et les vidéos que le public avaient prises. Puis ils nous ont interrogé pour avoir notre version. Nous leur avons fait notre rapport ainsi qu’à nos supérieurs, puis nous avons pu partir du stade, mais à 21h seulement. Je ne voulais rien précipiter, mais les gendarmes m’ont dit que je devais porter plainte, ce que j’irai faire très prochainement.” 
Les excuses du président…
Si les blessures physiques ne se limitent “qu’à” des douleurs à l’épaule et dans le dos, la jeune demoiselle est visiblement marquée psychologiquement, et on peut le comprendre. Léa a malgré tout tenu à préciser que “le président de Rabastens est venu me voir, il s’est excusé au nom de tout le club, il était réellement et sincèrement dépité de l’attitude de ses supporters.”
Un acte qui jette le discrédit sur tout un club en effet, et dont imagine aisément le désarroi du président tarnais, Christophe Vialar : “Je suis évidemment atterré par le comportement stupide de cette personne, visiblement ivrogne, venue pour je ne sais trop quelle raison, agir de la sorte. C’est la deuxième fois qu’on le voit, on ne le connaît pas, et sûrement qu’on ne le reverra pas de sitôt je pense. Mais en tant que président, je sais qu’on va être sanctionnés, c’est logique, il faut assumer. J’en suis vraiment désolé. La bagarre sur le terrain ? Il faut être deux, et malheureusement, ça arrive. Les insultes aussi, même si à mon petit niveau, je les combats fermement. Mais concernant ce type, je le redis, c’est un acte isolé. A l’image de notre société actuelle, avec des gens qui peuvent vriller à tout moment, des gens énervés, au comportement imprévisible… Je suis allé voir Léa pour lui présenter mes excuses, en mon nom et celui du club. Je vais l’appeler très rapidement pour lui dire qu’elle continue à arbitrer, car elle m’a dit qu’elle pensait à arrêter. Mais je vais lui dire que sans arbitre, il n’y a pas de jeu, et qu’il est très important que des jeunes comme elle, s’investissent dans l’arbitrage. C’est pour cela que je suis vraiment attristé de qu’il s’est passé. Et j’en profite ici pour réitérer publiquement mes excuses, et apporter tout le soutien possible à Léa.” 
Aux dernières nouvelles, l’individu coupable de ce geste, n’a toujours pas été identifié. Mais que Léa sache que tout le rugby amateur pense bien fort à elle.

14 Commentaires

  1. Merci Marcon pour se portrait du président qui lui fera plaisir et lui donnera du baume au cœur pour rencontrer le comité. . Mes amitiés à labarthe sur lèze

  2. Bonjour cher président de rabastens , avec labarthe sur leze on se côtoie depuis 2 ans et sa fais 2 fois que sa se passe très bien en phase finale …. ayant discuter avec toi , j ai put voir la valeur de l homme que tu était et donc quand la valeur d un président est bonne , celle de son équipe en est à son image . J espère juste que le comité sera différencier un lâche connard , d un vrai supporter d équipe et que la sanction ne sera pas lourde pour vous . A bientôt Mr le président de rabastens , pour une bonne bière autour du manège carré, et à titre d encouragement pour le championnat de France, vive rabastens ! Simon

  3. Quel sombre m…. Vraiment pousser une jeune femme par surprise alors qu’il doit faire 2fois son poids. Quel courageux. Les mots du président sont rassurants. J’espère que ce pseudo supporter prendra le plus cher possible. On a besoin des arbitres. Courage à Mme l’arbitre

  4. Bonjour Léa .je ne te connais pas .mais sache tout d abord mon soutien.moi aussi j’ ai subis une agression.mai mais je suis toujours arbitre vers Grenoble . Ne lâche pas ne donne pas raison a ce connard .si tu veux parler contact moi je m appel Cereza Éric de la ligue aura alpes Auvergne . J’ ai eu le soutien de mes amis arbitre dirigeants etc . J’ ai de la famille du côté de Carcassonne. . l arbitrage est ma passion .ne laisse rien entaché cette passion . Bon courage .

  5. HONTEUX !!! Il est gaillard l’idiot pour frapper de la sorte. Il en reste encore à virer de nos stades. Chaque partie doit assumer les faits, on est responsable des victoires comme des défaites mais il faut ajouter les conneries. La priorité est pour l’arbitre et j’espère sincèrement qu’elle reviendra sur un terrain. HONTEUX !!!

  6. Moi qui vesais la securite sur le terrain cest inamisible que un suporter face sa a une gentil arbitre qui na rien demander je trouve sa onte de tappes les arbitre courage a toi léa

  7. Mr Doucet ,
    Pourquoi le club de rabastens doit il être sanctionné, c’est un individu qui ne représente pas le club .
    A ce compte la pour la sanction il en va de même pour le club qui reçoit non ?
    Cdlt thierry

  8. Les dirigeants de clubs sont à 99% des gens sérieux, responsables, courageux.. Christophe dirige parfaitement son club, un club sans histoire tout au long de la saison. Les phases finales, printanières offrent des pique nique festifs, arrosés, certes extrêmement sympathiques mais passablement dangereux quand les gens dépassent certaines limites……..les organisateurs font tourner la buvette à fond (ça se comprend) mais derrière ça peut se compliquer! Faisons ATTENTION!
    Le club sera bien entendu lourdement sanctionné, Léa continuera à arbitrer (nous le souhaitons tous de tout cœur et l’individu que la justice retrouvera, sera puni comme il se doit! Toucher un arbitre c’est aussi grave qu’attaquer un policier, c’est la loi. Il assumera son moment de folie et bien sûr la LOR s’associera à la plainte de sa courageuse jeune arbitre.

  9. A force de laisser les gens insulter les arbitres dans les gradins et sur les réseaux sociaux, on verra de plus en plus de tels agissements !

  10. Courage à Léa !! L’idiotie de ce genre d’individu ne doit pas te faire arrêter !! Nous avons besoin de vous arbitres et je te souhaite de reprendre le terrain rapidement.
    Amicalement
    Sandrine

  11. Désolant que même dans le sport il y ait de tels individus qui en plus s’attaquent à une femme.
    Il ne serai pas étonnant de le retrouver le samedi avec un gilet !! dans un rassemblement populaire ..
    J’espère que la sanction sera exemplaire et qu’il sera banni de tous le stades.

  12. Mention spéciale au président de Rabastens en chemise blanche qui ramène le fou furieux derrière les tribunes . …..
    c est dur de présider au milieu de certains optus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here