Honneur – Verfeil, le maintien à un point près face à Maubourguet

0

Pression maximale lors de cette 18è et ultime journée du Championnat Honneur. A domicile, même si elle n’avait pas toutes les cartes en mains, l’US Verfeil Rugby, lanterne rouge de la poule 4 (21 points) devait s’imposer et espérer, dans un même temps, les faux pas conjugués du TUC et du Canton Saint Lys, ses deux concurrents directs au maintien, encore à portée de fusil (23 points chacun). Il y avait matière à y croire puisqu’après un début de saison poussif, les Rouge et Vert venaient de signer quelques belles performances (victoire au Canton justement et face au RC Saudrune, leader de la poule). Pour sa part, l’adversaire du jour, le SO Maubourguetois Rugby (7è, 34 points) avait très tôt assuré son maintien et restait depuis sur une série de 4 revers. Nul doute que les Haut-Pyrénéens souhaitaient néanmoins terminer l’exercice sur une note plus positive… (Par Marco Matabiau/ Photos Laure Ségur).

Adossé au vent, Maubourguet réalisait la meilleure entame, investissait le camp verfeillois et récoltait une pénalité. Loin d’être un cadeau, elle était pourtant réussie par l’arrière Nadal des 40 mètres (3 – 0, 2è). Les locaux réagissaient immédiatement dans le sillage de leur capitaine Plautard, auteur d’une belle trouée dans la défense adverse au sortir d’une mêlée. Le centre Guallar venait au soutien et provoquait la faute des Haut-Pyrénéens. Des 15 mètres en face, Labat (visiblement plus à l’aise dans l’exercice que son père Pierre à son époque) remettait les deux équipes à égalité (3 – 3, 5è). Quelques minutes plus tard, le demi de mêlée doublait la mise après un bon travail préparatoire de ses avants (6 – 3, 12è). Après une faute au sol, Nadal avait l’opportunité de ramener les siens à hauteur mais ratait la cible des 45 mètres (14è).

dav
La mêlée fermée a donné lieu à une belle empoignade.

Les avants rouge et vert faisaient le forcing, Bergé et Vergely (qui disputaient tous deux leur dernier match pour leur club de cœur) s’employant à fixer le pack maubourguetois au près. Pour leur part, les visiteurs tiraient avantage de l’appui du vent grâce au long jeu au pied de leur ouvreur gaucher Galbardi. Ce dernier se faisait néanmoins contrer par Desangles, lequel orchestrait le contre avec les relais de Plautard et de Faye. Cependant, l’action avortait tout près de la ligne (20è). Peu avant la demi-heure, Verfeil exploitait un nouveau ballon de contre par ses centres Guallar et Foret et progressait sur plus de 50 mètres (28è). Le match tombait alors dans un faux rythme et les approximations se succédaient de part et d’autre. De fait, plus aucun point n’était inscrit jusqu’à la pause.

USV 1
Bien soutenu par Possamai et Vergely, Verdalle s’impose en touche face à Herman et Lalaque.

Verfeil domine, Maubourguet baisse peu à peu pavillon

Désormais face au vent, Maubourguet essayait de davantage porter le ballon et utilisait le véloce et puissant centre Peilhet en fixation. Les débats se tendaient quelque peu, ce qui valait aux deux secondes lignes Verdalle (Verfeil) et Capdevielle d’aller se reposer dix minutes suite à un accrochage (48è). Le match se décantait quelques instants plus tard: suite à un jeu au pied approximatif des Haut-Pyrénéens, le troisième ligne verfeillois Chinette récupérait de volée et partait dans une folle cavalcade. Repris à quelques mètres de la ligne, il libérait et ses collègues du pack se mettaient au travail. La “cocotte” terminait sa progression dans l’en-but mais personne ne pouvait aplatir. Partie remise: sur la mêlée qui suivait, Labat optait pour le petit côté et servait Faye. L’ouvreur, bien lancé, tirait profit de son physique pour marquer en force. Pourtant en position délicate, Labat transformait (13 – 3, 55è).

USV 2
Labat éjecte le ballon pour ses trois-quarts. Le jeune demi de mêlée verfeillois a réalisé un sans-faute dans ses tentatives au pied (3 sur 3, 8 points).

Maubourguet commençait à céder et Verfeil ne relâchait guère son emprise: l’enchainement entre Vicente, Guallar et Chinette apportait à nouveau le danger, mais une faute au sol venait annihiler le bon travail collectif (60è). Les rouge et blanc, pris à la gorge, essayaient bien de réagir en contre-attaquant depuis leurs 22 mètres, mais après avoir balayé deux fois le terrain sur la largeur, ils perdaient le ballon (67è). Les locaux continuaient de dominer, enchainant le plus souvent par leurs avants, mais le pilier Tachousin grattait un ballon au sol et lançait le contre des Maubourguetois. Pedemanaud, le très actif demi de mêlée, grillait la politesse à la défense des rouge et vert sur plus de trente mètres et obtenait une pénalité pour une faute au sol, mais cela ne donnait rien (70è). A quelques instants du terme, les visiteurs se retrouvaient une nouvelle fois à 14, le pilier Lamothe écopant d’un carton blanc pour une faute sur le relayeur adverse (78è). Verfeil choisissait la pénal touche et butait sur la bonne défense adverse, ni Plautard ni Mimaud ne parvenant à aplatir.

Qu’à cela ne tienne, les Verfeillois trouvaient tout de même une dernière faille: après une belle série de “pick and go”, Plautard, omniprésent ce dimanche, démarrait derrière le maul et trouvait Faye à hauteur. L’ouvreur passait le rideau et servait à son tour Desangles, venu se proposer “main-main”. L’essai était imparable. Pour clôturer l’après-midi,  Romera, préposé à la transformation, laissait Verdalle, dont c’était le dernier match, s’y essayer. Le deuxième ligne ne tremblait pas et rajoutait deux points (20 – 3, 80è). M. Benitez mettait un terme définitif à la rencontre dans la foulée.

USV 4
A l’approche de sa ligne, le Maubourguetois Germa ne cède pas un pouce de terrain à Vicente.

Dans un match au cours duquel il n’avait rien à gagner, le SO Maubourgeutois Rugby n’a fait illusion que l’espace d’une mi-temps (la première). Les hommes de Patrick Pedemanaud et Roland Rexach se sont appuyés sur le jeu au pied de leur ouvreur Galbardi pour repousser tant les Verfeillois que l’échéance. En revanche, largement amoindris (seulement 19 joueurs sur la feuille de match), ils ont fortement subi tout au long du second acte malgré les performances intéressantes du trois-quart centre Peilhet et du demi de mêlée Pedemanaud, auteur de belles échappées solitaires. Quoi qu’il en soit, les Haut-Pyrénéens repartent de Gabriel-Dandrieu avec une cinquième défaite de rang, sans doute le signe qu’il est temps que la saison arrive à son terme.

De son côté, et sans avoir réalisé un grand match, l’US Verfeil Rugby a confirmé son regain de forme en cette fin de saison (3 victoires en cinq matchs). Empruntés dès l’entame face au vent, les hommes du président Véronèse ont d’abord accumulé les approximations avant de faire la décision.  Pourtant, ils regretteront d’une part de n’être pas allés chercher le point du bonus offensif, qui les aurait maintenus en Division Honneur (le TUC ayant fait match nul 22 – 22 face à Mauvezin et le Canton Saint Lys s’étant incliné à domicile face au RC Saudrune) et d’autre part d’avoir dû attendre la deuxième partie de la saison pour se mettre réellement en ordre de marche. Cependant, tant les entraîneurs (Bruno Bousse et Sébastien Baeza) que certains vieux grognards (notamment “Cigogne” Vergely ou “Beubeu” Bergé) terminent leurs carrières respectives au club sur une bonne note.

USV 5
Possamai sonne la charge, profitant notamment de l’écran de Plautard sur Lamothe.

Réactions

Bruno Bousse (Entraîneur, Verfeil): “Beaucoup d’émotion sur ce match. De nombreux joueurs arrêtaient aujourd’hui leur carrière. Cela a sans doute crispé pas mal les joueurs. On n’a pas réussi à entrer correctement dans cette rencontre. Contre le vent, on n’arrive pas à enchainer, malgré de bonnes intentions au départ (…) Avec le vent, en seconde période, il fallait aller chez eux. On a de mon avis largement dominé le second acte, mais on est très souvent sanctionnés par un arbitre qui, selon moi, ne sait pas arbitrer ce jeu d’avants. C’est dommage, parce que cela fait encore partie intégrante d’un match de rugby.”

Eric Dantin (Co-président, Maubourguet): “On a joué le match parce qu’il fallait qu’on le joue. L’équipe qui avait le plus envie a gagné. Un petit après-midi de rugby bien pauvre, bien triste. Pas grand-chose à retenir de notre part. Je félicite Verfeil qui a largement mérité sa victoire. Je ne sais pas s’il s’agit de notre dernier match de la saison, mais il est temps que ça s’arrête.”

Fabien Plautard (Troisième ligne et capitaine, Verfeil): “On devait à tout prix gagner ce match. On a eu du mal à entrer dans la rencontre.Beaucoup de fautes de mains de notre part. Un des regrets que l’on peut avoir, c’est de ne pas avoir assez insisté dans l’axe. Cependant, on a la victoire. C’était le minimum aujourd’hui pour continuer à espérer.”


Feuille de match

A Verfeil (Stade Gabriel-Dandrieu): Union Sportive Verfeil Rugby bat Stade Olympique Maubourguetois Rugby 20 à 3 (mi-temps:6 à 3).

Arbitrage: M. Marvin Benitez (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à Maubourguet, Lamothe (78è).

Cartons jaunes: à Maubourguet, Capdevielle (48è); à Verfeil, Verdalle (48è).

Pour Verfeil: 2 essais Faye (55è), Desangles (80è), 2 pénalités (5è, 12è) et 1 transformation Labat, 1 transformation Verdalle.

Pour Maubourguet: 1 pénalité Nadal (2è).

Composition USV: Barre; Durin, Guallar, Foret, Peyre; Faye (o), Labat (m); Plautard (cap), Desangles, Chinette; Verdalle, Vergely; Berge, Carrizosa, Possamai.

Sur le banc: Amouroux, Arnold, Malaviole, Vicente, Mimaud, Romera, Mariel.

Entraîneurs: Sébastien Baeza et Bruno Bousse.

FB_IMG_15521530730891
Malgré une saison plus que délicate, les bénévoles de l’US Verfeil sont restés fidèles au poste.

Composition SOM: Nadal; Latapi, Courtade, Peilhet, Rossat; Galbardi (o), Pedemanaud (m); Duthu, Lalaque, Herman (cap); Capdevielle, Capdegelle; Lamothe, Barbe, Tachousin.

Sur le banc: Germa, Delaine, Lalaque, Freschi.

Entraîneurs: Patrick Pedemanaud et Roland Rexach.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here