Honneur (1/4 de finale aller) – Saint-Sulpice assume son statut face à Léguevin

2

En ce week-end de Pâques, il y avait beaucoup de monde pour voir le Coq défier le favori Saint-Sulpice n quart de finale aller-retour dont les Tarnais étaient donnés favori pour leur parcours quasi sans faute en phase de poule. La défaite à domicile face à la Vallée lors du dernier match serait-elle de nature à semer le doute dans les têtes tarnaises ? Pas certain (par Beud Spencer)

Léguevin a mis les ingrédients nécessaires pendant un mi-temps (photo Sab)
Léguevin a mis les ingrédients nécessaires pendant un mi-temps (photo Sab)

Ce sont les locaux qui entament bien la rencontre avec beaucoup d’agressivité, dans le bon sens du terme, et sont récompensés par une pénalité réussie par Bouisset. Il faudra attendre une dizaine de minutes pour voir les visiteurs sortir de leu camp. Mais de quelle manière ! Puisque c’est au bout de cette première incursion qu’ils iront pointer en coin par l’intermédiaire de Denat. (3-5, essai non transformé). Le Coq ne s’en laisse pas compter et remet la pression sur les Tarnais qui se mettent à la faute. Bouisset rate la cible pour sa deuxième tentative. L’accumulation des fautes pousse M. l’arbitre à sortir le carton blanc contre Tonon, le talonneur de Saint-Sulpice. Bouisset en profite pour passer trois points et donner l’avantage aux siens (6-5, 26ème). Revenus à quinze contre quinze, les Saint-Sulpiciens vont profiter d’un renvoi aux 22 trop court pour inscrire un deuxième essai par Noyer, que Carayon transforme. 6-12 à la pause, un peu contre le cours du jeu.

Après des discours musclés de la part des entraîneurs des deux camps, le rythme de la seconde période est plus rapide. Les Tarnais jouent rapidement une pénalité dans le dos de la défense léguivinoise, et Denat inscrit un troisième essai qui fait mal au moral des locaux (6-17, 41ème). Bouisset ramène le score à 9-17 cinq minutes plus tard, mais on sent le RCS plus à son aise. Carayon rajoute trois points (9-20, 48ème). Julia (Léguevin, 51ème) et Bola (Saint-Sulpice, 61ème) reçoivent un carton jaune, sans conséquence au tableau d’affichage. Les Tarnais maîtrisent leur sujet, vont en pénal touche, sûrs de leur force collective. Démontrée en effet sur une cocotte qui emporte tout et finit dans l’en-but. Essai transformé par Carayon (9-30, 71ème) qui inscrira trois nouveaux points avant la sirène, 9-33 score final.

Saint-Sulpice a assumé son statut de favori, face à une équipe de Léguevin courageuse, mais qui n’a rien pu faire face à la cohésion tarnaise. Le RCS a un pied et quatre orteils en demi-finale…

coq2
Saint-Sulpice a renversé la pression pour mettre la pression sur le Coq en seconde période (photo Sab)

Les réactions

Eric Roca (entraîneur Saint-Sulpice):  nous avons eu un début de match qui n’a pas été en notre faveur parce que nous n’avions pas mis les bons ingrédients. Nous avons corrigé le tir en mettant plus de vitesse, et plus d’agressivité dans les rucks. On remporte la première manche, reste à terminer le travail. 

Ichem Ghanmi (capitaine Saint-Sulpice): ils ont joué sur leurs valeurs en première mi temps, et ils nous ont surpris, après on fait des choix hasardeux. Les coachs nous ont secoué à la pause, on a mis de la vitesse et notre jeu est revenu. 

Mickael Carre (entraineur Léguevin) : La marche était haute, mais cela va nous faire grandir, on a beaucoup appris. Notre naïveté notre manque d’expérience font que nous perdons sur deux grosses faute, il fallait être concentré tout le match, mais dans l’ensemble je n’ai rien à reprocher à mes joueurs 

Bertrand Cunnac (capitaine Léguevin) : On commet deux grosses erreurs, alors qu’on a mis beaucoup d’engagement. Le match bascule en fin de première et début de seconde mi-temps, où on prend deux essais. Saint Sul n’a pas fini premier de poule pour rien, ils ont des joueurs de qualité, ça fait la différence.

Thierry Tonon (président Saint-Sulpice):  On a marqué des essais parce qu’on a mis de la vitesse, on a un avantage mais il reste un autre match à jouer, et surtout de ne pas refaire la première mi temps que l’on a faite aujourd’hui. Nous restions sur une défaite à la maison, il fallait répondre présent, on a gagné sans Piri Weepu qui est venu quand même au stade et a signé des autographes pour les jeunes de Léguevin. On aime tirer le rugby de village vers le bas, s’il avait joué, il aurait fait rêvé 1500 personnes

mms_img2055231645Piri Weepu (Saint-Sulpice) : Les gars ont fait un bon entraînement vendredi, ils ont réussi de bons enchaînements. La première mi-temps était moyenne, mais la seconde mi-temps a été bien meilleure, et la victoire est méritée. Je pense que pendant la semaine qui vient, les entraîneurs vont travailler certains points qui n’ont pas bien fonctionné pour faire un meilleur match ce dimanche à la maison.

Aucun article à afficher

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here