Honneur – Muret prend l’eau à la Salvetat

0

Deuxième match de championnat et un derby pour situer les forces en présence. Muret, qui s’est fortement renforcé, a gagné son premier match contre le TUC mais n’a pas forcément convaincu. le RCM venait donc chercher des certitudes sur ses capacités. La Salvetat-Plaisance de son côté, a perdu quelques joueurs importants, mais a fait monter des jeunes prometteurs. Peut-être un e explication à son entame ratée à Montredon, le promu. Le RCSP doit impérativement gagner et ce, contre un adversaire qui depuis deux ans le bat systématiquement. Les matchs entre ces deux équipes qui se connaissent bien, n’ont pas toujours été d’une extrême tranquillité, mais il s’agit d’un derby, et certains joueurs ont fait un aller-retour dans les deux camps. Pas de tension particulière, mais une farouche envie de gagner des deux côtés… (résumé et photos par GR Vin)

Chatellard bien seul pour s'opposer à Mouls Dupuy et consorts
Chatellard bien seul pour s’opposer à Mouls Dupuy et consorts

Des le coup d’envoi, cette envie est nettement plus visible du côté local. La Salvetat emballe le match, propose du jeu, et sur le premier maul dans les 22 adverses, Gil le capitaine Muretain, se fait prendre à rentrer sur le côté. Pénalité, mais Potabes rate la cible. Dans ce premier quart d’heure totalement dominé par les locaux, Muret concède pas moins de cinq pénalités, mais Potabes n’est vraiment pas en réussite. Muret s’en sort bien tente de mettre la main sur le ballon, mais n’y arrive pas.

Sourouille et Muret ne s'en sortiront pas
Sourouille sous la pluie, Muret ne s’en sort pas

Le coaching visiteur commence tôt avec l’entrée très remarquée du Géorgien Tavberidze qui sur son premier ballon casse quatre plaquages. Malheureusement sur la deuxième action, il se blesse et doit quitter le terrain. Muret pour sa première incursion en camp adverse bénéficie d’une pénalité lointaine que Montaut ne peut ajuster. Ce sera la seule occasion de marquer des points dans cette première mi-temps à sens unique. De retour donc dans son camp et sous pression constante, Muret se fait encore sanctionner. Accumulation de fautes, plus plaquage haut, et c’est Montaut qui paye l’addition avec un carton blanc. Roussel qui remplace au tir Potabes, ouvre enfin le score sur la pénalité consécutive à ce carton.

Roussel bon butteur excellent animateur
Roussel bon buteur et excellent animateur

Le RCSP continue à appuyer là ou ça fait mal, propose une grosse séquence consécutive à une pénalité jouée rapidement à la main par Ponsolle (pourtant 30m face aux barres !) : son accélération décale Courcy qui « mange » le quatre contre un. S’en suit malgré tout une pénalité (plaquage cathédrale de Sanchez) que Roussel ajuste. Ce dernier double la mise quelques minutes plus tard quand Potgieter le Sud-Africain, écope d’un « jaune » pour plaquage haut. Roussel rate même la dernière de cette première mi-temps juste avant la pause. 9-0, c’est un moindre mal…

Sanchez au plaquage mais ca n'a pas suffit
Sanchez au plaquage mais ca n’a pas suffit

Avec le changement de camp et les sermons qui vont avec, on pouvait espérer un changement d’attitude et de physionomie de rencontre. Rien de tout cela, dès la reprise, le RCSP continue sur son excellente lancée, maintient la pression et le rythme, débouchant sur une nouvelle faute des Muretains. Pénal touche de Roussel, Maussion domine les airs, maul parfaitement maîtrisé et en deux temps, deux mouvements, essai. C’est Lucas qui pointe en but, Roussel transforme et le break est fait (16-0). Toujours ce récital de fautes avec les nouvelles règles et l’équipe qui n’a pas le ballon est forcément sanctionnée. Roussel a l’occasion d’aggraver la marque mais le ballon frôle les perches.

Malgré 5 défenseurs Maussion va marquer Copie
Malgré 5 défenseurs Maussion va marquer et concrétise la domination

Partie remise, nouvelle pénal touche, Courcy pour la touche, décalage dans la zone du 10 et Maussion cette fois, est à la conclusion. Roussel transforme (23-0). Paparil fait sa rentrée après de très longs mois d’absence et se rappelle aux bons souvenirs de tous sur trois actions qui furent bien près d’aboutir. Muret est dépassé, mais tente de sortir de l’étreinte et se découvre un peu plus. De fait, De Giusti JB et Lancelot porteront l’estocade avec deux essais supplémentaires et feront enfler le score (37-0 !)

Paparil déborde Fournil Copie
Paparil déborde Fournil

Muret était venu chercher des certitudes, et repart avec des doutes. Même si ce n’est que le début du championnat et que la route est longue, il y a quand même des inquiétudes à avoir avec bon nombre de blessés. Ce match peut être considéré comme un simple accident de parcours, mais les démons des dernières saisons pourraient vite refaire surface. Pour le RCSP, ce résultat est de nature à rassurer tout le monde après l’accroc subi à Montredon. Est-ce le vrai départ ou le début d’un parcours en forme de collines russes ? Les prochains matchs auront leur part de vérité.

Les joueurs : Au RCSP, Mouls le capitaine à la pointe du combat, Maussion et Jourdain dans l’engagement, Courcy dans les airs, Roussel à la manœuvre, Ponsolle au centre du terrain et Paparil quand il est rentré ont été précieux dans un groupe à féliciter en bloc.
Au RCM le capitaine Gil, Chatellard et Radenac ont été les seuls à surnager.


Les réactions 

Paul Schlegel
Paul Schlegel, aura vécu un weekend parfait : victoire de son équipe et du… PSG à Lyon !

Paul Schlegel entraîneur la Salvetat : Très content d’avoir fait un match abouti, d’avoir pris le bonus en se rattrapant de la déconvenue de la semaine dernière, qui plus est contre Muret qui depuis deux ans nous battait régulièrement. On rend une copie propre, on a bien alterné devant derrière. Maintenant, il faut continuer, ne pas s’enflammer, ce n’est qu’un match, mais prendre le bonus contre cette belle équipe de Muret c’est parfait, l’objectif c’était 4 pts, on en prend 5, tant mieux. Mais la saison est longue.

Vincent Desprez
Vincent Desprez

Vincent Desprez entraîneur RCM : Très très frustrant, on a eu 4 ballons, on a mis 4 coups de pied. On n’a pas existé, et ce qui m’embête par-dessus tout, c’est qu’on a deux blessés alors qu’on a déjà des mecs à l’infirmerie avec des croisés. On n’a jamais avancé, on a fait que des fautes, et quand notre capitaine est sorti l’équipe a perdu son âme. On n’a jamais été en mesure de les inquiéter alors que l’on venait avec des intentions. Ce n’est qu’un match perdu, il y en aura d’autres, à nous de nous remettre dans de bonnes dispositions.

Un couple bien soudé !
Un couple bien soudé : Paulo et Jos

Jocelyn Authier entraineur du RCSP : On a bien travaillé avec les nouvelles règles nos ballons portés. Je suis content car on marque deux fois dessus. On l’a très bien fait. Grosse vaillance, pas un mot, une bande de copains sur le terrain. Une seule faute quand on parle sur une pénalité, sans quoi c’est parfait. On a fait ce qu’on n’a pas su faire dimanche dernier car on s’est pris pour d’autres. Je félicite cette bande de jaunards qui m’a bien fait plaisir !

Jérémy Roussel 10 du RCSP : Match important avec la défaite de la semaine dernière on se devait de gagner d’autant plus que c’était un derby. On a tous répondu présent dans l’investissement et l’engagement. On voit que quand on a une bonne conquête c’est de suite plus fluide pour mettre notre jeu en place. Contrairement à dimanche dernier on a été très bon en touche très bon devant et défensivement aussi on fait un gros match on a toujours avancé. On ne prend pas de points aujourd’hui et très peu de pénalités on est dans l’avancée de la fin de saison l’an dernier. Il faut que ça continue.

Benjamin Gil, capitaine RCM: On a pris une leçon de rugby aujourd’hui, on a été pris sur l’engagement. Au rugby, sans les ingrédients, on ne peut pas exister. On était venus pour faire un coup et là on s’est manqué… et pas qu’un peu. On n’a pas respecté le rugby, pas respecté l’adversaire. Ca va nous remettre les pendules à l’heure. Avec les nouvelles règles, on va devoir s’y mettre, on a encore des réflexes et quand tu n’as pas le ballon forcément tu subis. Bref, on n’a pas fait le taf…

Flavien Chatellard, 8 du RCM : On est venu ici avec un peu trop de pression et puis on n’a pas été lucide, on n’a pas mis l’agressivité qu’il fallait. On savait que c’était un groupe assez gaillard, vicieux et soudé, car ils se connaissent bien. On n’a pas su tenir le ballon, on leur a trop rendu et trop facilement. On n’a pas essayé de jouer et puis ça défendait super bien, ils nous ont renvoyé chez nous. Maintenant ce n’est qu’un match, il y en aura d’autres. A nous de nous rattraper…


Feuille de match

La Salvetat – Muret : 37-0 (Mi-temps : 9-0) – Arbitre : Marino Salazar (LOR)
Spectateurs :300 environ

Vainqueurs : 4 E Lucas (42) Maussion (51) De Justi N. (70) Lancelot (74) 4T et 3 P Roussel (20, 27, 37)

Carton jaune : Potgieter (35) Descuns (50)
Carton blanc : Montaut (20)

Evolution du score : 3-0, 6-0, 9-0, 16-0, 23-0, 30-0, 37-0

La Salvetat : Potabes, Cabrol, Lancelot, Ponsolle , Vernier (o) Roussel, (m) Ribera, Mouls (cap), Courcy, Dupuy, Maussion, Villas, Faure, Jourdain, Louge
Sur le banc : Barbiere, Marque, Lucas, De Giusti JB, Lavigne, Paparil

Muret : Descuns, Ranza, Lafeuille,Sourrouille,Raymond, (o) Montaut, (m) Mascarenc, Chatellard, Marques, Radenac, Gil (cap), Sanchez, Vialette, De Torres, Male
Sur le banc : Pandor, Potgieter, Tavberidze, Rosso, Ibarcq, Fournil, Leberre
Réserves : La Salvetat 28 Muret 13

Muret et Descuns ont mordu la pelouse
Muret et Descuns ont mordu la pelouse
Male Potgieter De Torres pour un ultime assaut
Male Potgieter De Torres pour un ultime assaut
Sourrouille obligé de jouer au pied devant Ponsolle décidé
Sourrouille obligé de jouer au pied devant Ponsolle décidé
IMG_0106
Mouls en bon capitaine a montré la voie
IMG_0152
Roussel a assuré au pied..

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here