Honneur – L’exploit de Saint-Affrique à la Salvetat

0

19 joueurs sur la feuille de match de l’équipe 1, dont deux qui ont doublé avec l’équipe réserve, voilà ce que Saint-Affrique pouvait proposer de mieux dimanche dernier. En cause, un manque d’effectif certes, des blessés aussi, mais surtout des vacances au ski prévues de longue date, puisqu’il s’agissait d’un match reporté. Autant dire que l’avant dernier de la poule n’avait pas les faveurs des pronostics en se déplaçant chez le second de poule, la Salvetat. Surtout après le forfait de dernière seconde de leur capitaine et de leur demi de mêlée. Et pourtant…

saint affrique 02 17 Photo Christophe Garvi
Ce ne sont pas les Jaune et Bleu que l’on croyait, qui ont gagné (Photo Christophe Garvi)

Et pourtant oui, au courage, les Aveyronnais ont défendu, résisté aux vagues offensives locales, ont collé au score, pour le prendre à leur avantage, et finalement, au prix d’une énorme débauche d’énergie, ont réussi l’impensable. Ils s’imposent 3-9 à la surprise générale. Cette victoire inattendue les place dans une situation plus confortable en bas de classement. Avant dernier avec 16 points (un match en moins au compteur mais il s’agit d’une réception délicate, Saint-Girons le leader) le RCSA compte 5 points d’avance désormais sur Saint-Juéry, dernier. Dans cette poule de 9, il n’y aura qu’une seule descente, autant dire qu’en cas de victoire, ce dimanche contre Muret, la pression serait moindre avant un éventuel dernier match chez les Tarnais qui pourrait ressemblait à un véritable barrage.

Yoan “Rozo” Marty (ailier St Affrique et buteur), nous a livré son sentiment : “Nous sommes partis à 17 en B et 19 en 1ère. Notre capitaine n’est pas rentré à cause d’une épaule douloureuse, tout comme notre demi de mêlée remplaçant. On a donc réalisé cet exploit à 17. Je crois qu’ils nous ont pris un peu de haut en ne prenant pas les points, en jouant tout le temps les penal touche. Mais nous avons été très solidaires, très forts en défense, les empêchant de jouer. Nos avants ont dû leur piquer une dizaine de balles en touche. Tout le monde a fait  une grosse prestation, gagner chez les seconds fait du bien pour le groupe qui avait besoin de se reconstruire sur une victoire comme celle-ci. Elle fait plaisir aussi et surtout pour le club, à nos dirigeants et nos supporters. Maintenant il faut continuer à bosser pour aller chercher le maintien et ne pas nous reposer sur nos lauriers. Nous prenons 5 pts d avance sur le dernier, donc à nous de tout faire à la maison pour se mettre à l’abri avant un dernier match qui sentirait la poudre.”

Paul Schlegel, l’un des deux entraîneurs salvetain ne cachait pas de son côté, sa déception, tout en avouant que ce n’était pas si surprenant que cela : “Ce qui devait arriver, est arrivé tout simplement ! On s’est mis dans la m…. tout seul, à nous de nous en sortir comme des grands. Il nous manquait du monde aussi, mais ça n’explique pas le contenu de notre match, ni l’implication depuis la reprise en janvier. On a un super groupe, il faut réagir, ensemble. Il reste trois matchs, il faudra faire le plein, nous n’avons pas le choix.”

Dimanche dernier, “Rozo” et ses coéquipiers ont pris le temps de s’arrêter au café Brennan, histoire de bien fêter l’exploit, mais aussi et pourquoi pas, l’espoir d’un maintien au terme d’une saison compliquée…

rozo 9 salvetat 6
Le passage chez Trévor Brennan a laissé quelques traces…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here