Honneur – La Vallée du Girou fait plier Mazères-Cassagne

0

Sous une chaleur étouffante, Mazères-Cassagne, de retour au plus haut niveau territorial après une fabuleuse épopée en Promotion Honneur l’an passé (finales régionale et nationale), recevait la Vallée du Girou, une des grosses cylindrées de la poule et du championnat…(par Marco Matabiau)

mazeres-vallee-du-girou-09-16-1
Un beau bras de fer devant (photo ©RugbyAmateur)

Une minute de silence en mémoire au père du capitaine Lagerle, décédé quelques semaines plus tôt, était observée avant la rencontre. Le début de match se déroulait dans la plus pure tradition des affiches d’antan : coup d’envoi direct en touche, charge à l’épaule sur un joueur non porteur de la balle, accrochage. L’arbitre convoquait les deux capitaines, recadrait tout son monde et le jeu pouvait reprendre…ou commencer. Sur sa première incursion dans le camp des locaux, la Vallée ouvrait le score sur une pénalité de Bouras. Sur leur lancée, les hommes du duo Robert-Herrerias confisquaient les ballons à leurs hôtes du jour, peut-être pris par l’enjeu et l’importance d’un premier match à domicile. Mais manquaient de maîtrise technique pour conclure certaines actions, pourtant bien amorcées, notamment grâce au dynamisme du demi de mêlée Parisotto. En revanche, à la vingtième minute, aucun ballon tombé ni maladresse : sur une attaque en première main, Péméja venait redoubler Fassion en bout d’aile et pointait en coin au terme d’une action des plus limpides (0-8)

Le «water break» semblait revigorer les joueurs commingeois qui ouvraient enfin leur compteur sur une pénalité de Souquet, consécutive à un hors-jeu de ligne des banlieusards toulousains. Ce même Souquet, actif autour des zones d’affrontement et distillant un jeu au pied intéressant derrière les rucks, récidivait à la 35ème minute des 20 mètres sur la gauche, puis enfonçait le clou à la 39ème, permettant à sa formation de virer en tête à la pause (9-8).

mazeres-vallee-du-girou-09-16-2

Dès la reprise, Mazères essayait de donner un peu plus de volume à son jeu mais pêchait par manque de précision, comme sur cette percée de Thewissen, bien servi à hauteur par Gauthier. Les débats s’équilibraient, mais les individualités des Loups du Girou allaient faire la différence. A la 56ème, Joyet, entré peu après la reprise, héritait d’une passe sautée de son ouvreur Pérez, naviguait et laissait sa carte de visite à quatre défenseurs avant d’aller scorer entre les perches. Avec la transformation, la Vallée prenait six points d’avance (9-15). Les joueurs de Mazères semblaient alors baisser de pied physiquement, dominés en conquête (de nombreux ballons volés en touche par le jeune Ponsole, également très actif en défense). La Vallée aurait pu se mettre définitivement à l’abri à la 72ème minute, mais à cinq mètres de la ligne, Bouras oubliait son ailier venu se proposer à l’intérieur. Ce n’était  pourtant que partie remise. A cinq minutes du terme, Joyet, toujours lui, interceptait une passe dans la ligne et sprintait 80 mètres jusqu’à l’en-but adverse, résistant au retour du dernier défenseur. A 8-20, l’issue du match ne faisait plus aucun doute, mais les hommes de Nicolas Martin et Laurent Estaque privaient néanmoins la Vallée du bonus offensif en inscrivant un essai collectif dans les arrêts de jeu. Et récoltaient par là même un bonus défensif pas immérité du tout au vu de leur performance d’ensemble. Au final, un résultat plutôt logique entre deux équipes encore en rodage, mais dont on se doute qu’elles auront leur mot à dire dans cette compétition.

A Cassagne (Stade Bouque de Lens) : Entente Vallée du Girou bat Mazères Cassagne Sports 20 à 14 (Mi-temps : 8-9)

Pour Mazères-Cassagne :  1 essai collectif (80è) ; 3 pénalités de Souquet (22è, 35è, 39è). Carton jaune: Iriart (32ème)

Pour la Vallée du Girou:  3 essais Péméja (20è), Joyet (56è, 75è) ; 1 transformation Bouras (56è) ; une pénalité Bouras (2è). Carton jaune: Mizzi (32ème)

Composition des équipes

Vallée du Girou : Astolfi ; Sournia, Péméja, Bouras, Fassion ; Pérez, Parisotto ; Gasc (capitaine), Furlan, Rieutord ; Tournay, Piu ; Mizzi, Marth, Saurin.
Sur le banc: Leroux, Almon, Lescot, Lemaitre, Ponsole, Messal, Joyet.
Entraîneurs : Didier Herrerias et Stéphane Robert.

Mazères Cassagne Sports: Lopez ; Sirgan, Thewissen, Gauthier, Payreau ; Dubost, Souquet ; Lagerle(capitaine), Lakina, Boue ; Lozach, Chaubet ; Iriart, Abadie, Desbiaux.
Sur le banc: Delrieu, Picasse, Mousnier, Coste, Galy, Lages, Palobart
Entraîneurs: Nicolas Martin et Laurent Estaque.

REACTIONS

Jérôme Hispa (Président, Mazères Cassagne Sports): «On savait qu’on rencontrait une des équipes favorites de la poule. On a un peu de retard dans notre préparation, entre la reprise tardive de certains et l’incorporation des nouveaux arrivés, donc on imaginait bien que cela allait être difficile. Maintenant, par rapport à l’investissement, à l’état d’esprit des joueurs, à ce qu’on leur avait demandé, ils ont été irréprochables. Après, on monte d’un cran. On a commis trop d’erreurs, notamment en défense, pour pouvoir l’emporter aujourd’hui. Il faudra apprendre de ces erreurs.»

Maxime Souquet (Demi de Mêlée, MCS): «Un match difficile. Du mal à se mettre en place, un manque de repères. On a compensé par l’agressivité face à une grosse équipe du Girou. On voulait jouer debout et mettre du volume, mais c’était difficile avec la chaleur.»

Fabien Gasc (Troisième Ligne, Vallée du Girou): «On voulait bien commencer la saison car notre groupe est très remanié depuis la saison dernière. Dur avec cette chaleur, on a voulu passer par le jeu, on y est parfois arrivés, même s’il faut l’avouer, on voulait surtout se rassurer sur la conquête. On s’est fait un peu peur à deux ou trois reprises, ce qui prouve qu’il reste encore beaucoup de boulot. Pas évident, la saison ayant repris tard mais le championnat très tôt.»

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here