Honneur – La très grosse perf de Léguevin à Laroque-Belesta

0

Laroque-Belesta était tombé de haut à Léguevin lors de la première journée le 13 septembre dernier, en s’inclinant 9-6. Un match assez fermé où le promu avait fait ce qu’il fallait pour contrarier des ariégeois, pourtant favoris. Trois mois plus tard, la hiérarchie de la poule 2 s’est dessinée avec Sor Agout et Beaumont en tête, suivis par les joueurs du pays d’Olmes, premiers tombeurs des Tarnais le dimanche précédent. La venue de Léguevin sonnait donc comme un gros test et une revanche. On en donnait pas cher des chances des Léguevinois. Et pourtant…

leguevin laroque 9 15 (2)
Autant à l’aller qu’au retour, Léguevin aura levé les bras au ciel (photo Sab)

Benoît Cailloux, le capitaine, parlait de match crucial la semaine dernière, pour passer de bonnes fêtes. les Léguevinois ne partaient pas avec les faveurs des paris, et on voyait mal comment il pourrait en être autrement. Oui, mais ils se sont accrochés, ont collé au score, grâce à un Morgan Bouisset inspiré et précis. Son homologue buteur, Cathala n’était pas en reste en face. Un essai de chaque côté complétait la marque à la pause (8-16). Laroque reprend la seconde période à fonf, et marque un essai collectif. On croit la tendance inversée, mais Bouisset enquille trois points. A 15-19, Léguevin va courber l’échine, et encore plus avec deux joueurs sanctionnés d’un carton blanc et jaune. Le pack Ariegeois ne se fait pas prier pour enfoncer le Coq et marquer un troisième essai, que Cathala transforme à nouveau. 22-19. Le match vient de basculer. Du moins le croit-on. Bouisset concrétise le sursaut d’orgueil des siens et égalise à moins de dix minutes du terme. Il a la gagne au bout du pied trois minutes plus tard, mais il échoue sur le poteau. La chance est passée ?

Le sang froid de Bouisset…

Le buteur du Coq raconte ces derniers instants : “Je venais de louper une pénalité facile 22m décalée à droite et là on obtient une pénalité à 40m en coin. À 22-22, il ne restait pas beaucoup de temps alors je tente ma chance, et ça passe. Puis j’en ai une autre aux 22m, encore décalée à droite. Et cette fois, c’est le poteau. On aurait pu les mettre à 6 points, et on aurait pu passer la dernière minute un peu plus “sereinement”, ou au moins à l’abri d’une pénalité, mais bon, la victoire est là et c’est bien l’essentiel.” Pierre Mico, co-entraîneur de Laroque-Belesta dira de son équipe que les joueurs n’ont pas respecté le rugby. Ils perdent surtout pour la première fois à la maison, et une belle occasion de creuser l’écart sur les poursuivants. A lieu de quoi, Léguevin, qui était déjà allé chercher un méritoire bonus défensif à Beaumont, et deux victoires à l’extérieur (Auterive et TUC) ne sera plus pris à la légère. Les hommes de Mickaël Carré pointent à la quatrième place désormais, avec six points d’avance le suivant, Lisle-sur-Tarn.

Une superbe performance que Bertrand Cunnac, papa du pack léguevinois nous commente : “Très fier de la magnifique performance de mes coéquipiers, car je ne suis pas certain que beaucoup d’équipes soient venues s’imposer à Belesta. On savait que le match serait rude et engagé, et on ne s’est pas trompé. Nous avons réalisé le match parfait à l’extérieur en restant solidaires et lucides, nous avons bien occupé le terrain et nous avons scoré à chaque fois que l’opportunité s’est présentée. Nous avons fait peu de fautes en se consommant très peu dans les rucks ce qui nous a permis d’éviter de subir leurs ballons portés, très bien organisés sur les pénal touches. Ce match là est la suite logique de notre sortie à Beaumont où l’on s’est rendu compte qu’on pouvait accrocher les grosses cylindrées, même chez eux. On va pouvoir passer de bonnes fêtes et préparer comme il se doit la venue du leader de la poule, Sor Agout, chez qui nous avions pris une bonne raclée à l’aller (64-22)”.

Rendez-vous est pris le 10 janvier donc…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here