Honneur – La Salvetat-Plaisance-Laroque d’Olmes-Bélesta, vainqueur boudeur, perdant content

0

Finis le foie gras, le chapon et la bûche, l’heure de la reprise a finalement sonné. En Honneur, dans une poule 2 largement dominée par le Canton d’Alban (11 matchs, 11 victoires, six bonus offensifs), deux équipes aux trajectoires bien distinctes, se faisaient face à Jean-Giraldou. A domicile, le RC Salvetat-Plaisance (2è, 40 points) souhaitait poursuivre sa belle série de quatre succès entamée avant la trêve. Face aux Jaune et Bleu, se dressait l’Entente Sportive Laroque Belesta (6è, 23 points). Après quatre défaites consécutives, les Ariégeois avaient passé les fêtes au chaud suite à leur large succès face au TUC (42-23) lors de la 11è journée… (par Marco Matabiau).

Les choses commençaient mal pour les locaux puisqu’avant même le coup d’envoi, lors de l’échauffement, le seconde ligne Maussion se blessait à l’arcade et devait céder sa place de titulaire à Antoine. D’entrée, La Salvetat-Plaisance essayait de dynamiser une pénalité par son capitaine De Giusti. Néanmoins, les visiteurs mettaient la main sur le ballon, jouaient à leur rythme et occupaient le camp des locaux grâce au long jeu au pied de Picheric. L’ouvreur ariégeois se fendait même de deux coups de pieds transversaux pour son ailier Cortes, mais les actions ne donnaient rien. Il fallait attendre la 10è minute pour voir le RCSP enchainer autour du demi de mêlée Pech et du troisième ligne Curutchet, mais cela restait bien maigre. Les jaune et bleu ouvraient pourtant la marque sur une pénalité de leur arrière Vernier (3–0, 16è). L’ESLB avait l’occasion de revenir au score dans la foulée, Picheric étant plaqué à retardement par Pech après un jeu au pied. La pénalité obtenue au point de chute, à une trentaine de mètres des barres, était manquée par le trois-quart centre Bendrell (20è).

Vernier RCSP
Les choses avaient bien commencé pour Vernier et le RCSP.

Le match se poursuivait sur un faux rythme et on se disait que seul un exploit pourrait débloquer la situation. On croyait y assister quand, suite à une prise en touche et une belle progression des avants, l’ouvreur salvetain De Giusti feintait la passe et s’infiltrait avant de servir son trois-quart centre Paparil dans l’intervalle. Ce dernier, après un superbe crochet intérieur, s’ouvrait le chemin de l’en-but avant, de façon assez incompréhensible, de faire une passe supplémentaire. Malheureusement, ladite passe ne trouvait pas preneur. Le troisième ligne ariégeois Tartie se mettait à la faute et écopait tout de même d’un carton jaune sur l’action (28è). Malgré l’infériorité numérique, Laroque-Bélesta revenait au score par la botte de Picheric (3-3, 35è), ce qui, tout comme le manque de continuité et de liant dans le jeu de son équipe, avait le don d’énerver “Joss” Authier, auteur d’un superbe coup de pied contre la “cahute” des coachs salvetains. Pour ne rien arranger, le RCSP perdait sa deuxième ligne avant la pause. Touché à la main, Bedenes devait sortir et était remplacé par Barbiere (34). Quant à Antoine, il allait se reposer dix minutes pour une faute sur le relayeur adverse (38è). Les locaux pouvaient toutefois reprendre l’avantage juste avant la mi-temps, mais la tentative de Vernier fuyait les barres (40è). M. Py sifflait alors la pause.

RCSP
Les deux paquets d’avants ont fait jeu égal dans l’alignement.

Le RCSP creuse l’écart, l’ESLB rentre dans le bonus

La seconde période reprenait sensiblement sur les mêmes bases que la première: Laroque-Bélesta imposait son rythme, prenant peu à peu confiance, et La Salvetat-Plaisance n’arrivait toujours pas à enchainer le jeu. Picheric ratait l’occasion de faire passer les siens devant au score (47è). Quelques minutes plus tard, Tartie se voyait à nouveau sanctionné, d’un carton jaune cette fois (53è). Dans la foulée, le RCSP campait sur la ligne de but: Pech cornaquait un maul porté puis éjectait le ballon petit côté pour envoyer le troisième ligne De Giusti marquer en coin (8-3, 55è). Touché au dos sur l’action, le pilier et capitaine visiteur Barthez devait céder sa place. Picheric prenait le capitanat. Mis en confiance par cette réalisation, les jaune et bleu lâchaient enfin les chevaux. Ballon volé en touche, enchainement de passes au contact et dans le temps, soutien à-propos: le cuir parvenait jusqu’à Paparil qui, côté gauche, servait son ailier Lavigne. Ce dernier, placé en débordement, faisait admirer sa pointe de vitesse et laissait tous les défenseurs dans son sillage pour aller inscrire le second essai des siens. Vernier rajoutait les deux points de la transformation (15-3, 59è).

RCSP
Le ballon est exploitable pour le RCSP, mais la défense de l’ESLB est déjà en place.

La Salvetat-Plaisance semblait avoir fait le plus dur mais retombait dans ses travers. De son côté, l’ESLB ne s’affolait pas et reprenait peu à peu ses esprits. Après une faute au sol face aux barres à proximité des 22, Bendrell rajoutait trois points (15-6, 64è). Le dernier quart d’heure voyait le RCSP faire le forcing, notamment sur de nombreux ballons portés, pour aller inscrire un troisième essai, synonyme d’un éventuel bonus offensif, mais Laroque-Bélesta faisait le dos rond et ne cédait rien, repoussant tous les assauts des locaux. Ce sont au contraire les Ariégeois qui, après une ultime récupération dans le camp salvetain, allaient inscrire les derniers points de la rencontre. Le demi de mêlée Blazy s’échappait au ras du ruck et perçait. L’action se poursuivait à proximité de la ligne de but et les jaune et bleu se mettaient à la faute. En excellente position, Picheric saisissait l’opportunité d’inscrire les trois derniers points de la rencontre (15-9, 80è+4) et de ramener son équipe dans le bonus défensif. M. Py mettait ensuite un terme définitif à ce match.

RCSP
Dans les dernières minutes, le RCSP a tout tenté pour empocher le point de bonus offensif. En vain.

Au terme d’une rencontre de reprise typique, la logique du classement de cette poule 2 a été respectée. Déjà battue à l’aller sur leurs terres (12-31), l’ESLB a cette fois bien plus crânement vendu sa peau, et ce malgré les absences prolongées de certains cadres de l’effectif. Accrocheurs et déterminés, les jeunes joueurs de Pierre Mico et Frédéric Vidal (qui, pour ceux qui l’ont connu joueur, sait ce qu’accrocheur et déterminé signifie) ont su contrecarrer les ambitions de leurs adversaires du jour. Même menés ou en infériorité numérique, ils n’ont jamais renoncé pour être, au final, récompensés par un point de bonus défensif qui n’a rien d’usurpé. Le capitaine Barthez, précieux dans le combat, le trois-quart centre Bendrell, souvent utilisé en premier attaquant, et l’ouvreur Picheric, véritable “papa” de cette équipe malgré ses 22 printemps, ont été les plus en vue. Les Ariégeois pourront s’appuyer sur ces points positifs afin de préparer la venue de Muret, l’un des autres ténors de la poule, au Stade Lopez-Trémesaygues.

Laroque
Les joueurs de l’ESLB sont restés solidaires et ne se sont jamais désunis. Cela a fini par payer en fin de match.

Pour sa part, le RCSP l’a certes emporté mais les nombreuses semaines sans jouer, entre matchs remis et trêve des confiseurs, se sont faites ressentir. A vrai dire, les joueurs du duo Jocelyn Authier – Paul Schlegel ne sont jamais réellement entrés dan le match. Amorphes en première période, ils ont su trouver l’ouverture par deux fois autour de l’heure de jeu avant de retomber dans un jeu plus approximatif et de buter sur la rude défense ariégeoise dans leur quête de bonus offensif. Devant, les troisièmes lignes De Giusti (dans le jeu courant) et Ducousso (impérial en touche) se sont montrés à leur avantage. Derrière, Paparil a une nouvelle fois fait apprécier (certes trop peu) sa vitesse et ses appuis. Il en faudra plus si les jaune et bleu comptent bien négocier la série de quatre déplacements qui les attend, à commencer par celui du côté de Maureilhan Montady dès le weekend prochain.


Réactions

Jocelyn Authier (Entraîneur, RCSP) : «Un match de reprise après près d’un mois sans jouer. On a tout de même gagné. Maintenant on va quatre fois d’affilée à l’extérieur. On va donc devoir changer complètement d’attitude, se remettre en question dès mardi et rebosser sereinement. On ne les a que trop peu souvent débordés et on n’a pas su s’adapter à notre adversaire.»

Jocelyn Authier
Au terme du match, “Joss” Authier pensait déjà aux rudes échéances qui attendent le RCSP.

Pierre Mico (Entraîneur, ESLB) : «Entièrement satisfait de ce qu’on a fait. On était venus petitement, on a beaucoup de blessés, on avait eu une fin d’année civile un peu délicate. Aujourd’hui, repartir avec un point de bonus défensif, c’est une victoire pour nous, clairement. Je pense que sur le match, on ne l’a pas volé. On s’est serrés en défense, on les a faits déjouer, on a occupé le terrain. C’était un peu l’objectif. Le RCSP est une belle équipe qui n’a pas fermé le jeu et qui devrait néanmoins rester en haut du classement. »

Pierre Mico Laroque
Pierre Mico (au premier plan) était très fier de ses joueurs au terme de la rencontre.

Paul Schlegel (Entraîneur, RCSP) : «Déçu du contenu. On voulait bien entendu faire mieux. Et surtout voir nos progrès. Aujourd’hui, rien n’a été bon : que ce soit sur les bases, le mouvement ou l’engagement, on n’a rien fait. On ne méritait pas plus au final. Quand on voit qu’en jouant 5 minutes on marque deux essais, on se dit qu’en faisant un peu plus, on aurait pu mieux faire. Quatre points pris oui, mais ce n’est pas un bon match du tout.»

Paul Barthez (Pilier et capitaine, ESLB) : «Un match qu’on a su prendre par le bon bout. On avait peur parce qu’on avait pris une sévère correction au match aller. On est donc arrivés un peu la peur au ventre en se disant que si on ne mettait pas ce qu’il fallait, on prendrait une deuxième valse. Beaucoup d’envie, de camaraderie au final. On s’est accrochés, on a défendu. Face à une équipe qui fait partie du haut de tableau de la poule, on a réussi à tirer notre épingle du jeu et à aller chercher ce point de bonus défensif qui devrait compter à la fin de la saison.»


Feuille de match

A La Salvetat Saint Gilles (Stade Jean-Giraldou): RC Salvetat Plaisance bat Entente Sportive Laroque Belesta 15 à 9 (mi-temps: 3 à 3).

Arbitrage: M. Cédric Py (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à l’ESLB, Tartie (28è); au RCSP, Antoine (38è).

Cartons jaunes: à l’ESLB, Tartie (53è).

Pour le RCSP: 2 essais De Giusti J. (55è), Lavigne (59è), 1 pénalité (16è) et 1 transformation Vernier.

Pour l’ESLB: 3 pénalités Picheric (35è, 80è + 4), Bendrell (64è).

Composition RCSP: Vernier; Potabes,, Paparil, Cabrol, Lavigne; De Giusti N. (o), Pech (m); Curutchet, De Giusti (cap), Ducousso; Antoine, Bedenes; Faure, Marque, Pelvet.

Sur le banc: Jourdain, Barbiete, Dupuy, Maussion, Ponsolle, Bechu, Ribera.

Entraîneurs: Jocelyn Authier et Paul Schlegel.

Composition ESLB: Cazalot; Côtes, Dumay, Bendrell T., Rouger; Picheric (o), Blazy (m); Tartie, Pouil, Samy; Faroux, Franot; Barthez (cap), Bendrell L., Zajkowski.

Sur le banc: Charrie, Vidal, Payen, Rivière, Leboa Nga, Romero, Perrault.

Entraîneurs: Pieere Mico et Frédéric Vidal.

 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de