Honneur – Feu rouge pour Bressols, feu vert pour le RC Montauban

0

Un derby, ça reste un derby. Quels que soient les clochers de France et de Navarre qui se rencontrent. Certes, dans le cadre de ce derby tarn-et-garonnais, les deux clubs ne brillent pas spécialement par leurs classements, le Racing Club Montauban (7e) devançant Bressols (8e) de deux petits points seulement. Certes (bis), les deux adversaires ne semblent pas en danger de relégation (pour l’instant en tout cas), Bretenoux-Biars nageant respectivement à treize et onze longueurs plus loin. Mais bon, un derby reste un derby. Le Tarn-et-Garonne est bien loti en la matière dans cette poule, qui compte quatre clubs du département (avec Lauzerte et Moissac). Bressols va même en disputer deux consécutifs avec le RC Montauban ce dimanche donc, et Lauzerte le 16 février. Le beau temps était de la partie, la buvette est remplie, prêt pour le derby ? (résumé et photos par WilDon)

DSC_0056
A l’image de Laviale, le RCM a survolé totalement la première mi-temps

Autant le dire sans détour : la moitié de terrain montalbanaise, Bressols va la voir trois ou quatre fois en quarante minutes. Le reste ? Une sorte d’attaque-défense dans l’autre moitié de terrain, avec une équipe locale qui, malgré une vaillance certaine, va complètement passer à côté de son sujet. Et si Laplace-Rougé ouvre le score pour Bressols (2e, 3-0), ce sera ensuite une domination quasi sans partage de Montauban qui entame son festival offensif par un essai porté marqué par Alloi et transformé par Iribaren (11e, 3-7). Bressols tente de repousser au plus loin le quinze montalbanais mais redonne systématiquement le cuir aux racingmen. Forts de ses munitions, il s’en faut de peu qu’Iribaren passe trois points de mieux mais rate sa pénalité (20e).

Ce n’est que partie remise : quatre minutes plus tard, au terme d’une action offensive et collective partie sur la droite bressolaise, le jeu revient vers le centre et c’est Laviale qui s’envole littéralement dans l’en-but (photo du haut donc) pour le deuxième essai montalbanais, non transformé par Iribaren (24e, 3-12). Et pour mieux enfoncer le clou, Kleitz prend un carton blanc pour un placage à l’épaule et laisse Bressols à quatorze pour dix minutes. Compliqué…

DSC_0059
Blatche dégage son camp sous la pression des Montalbanais… pour mieux leur rendre le cuir.

Dans ce laps de temps de supériorité numérique, le Racing en profite pour balancer deux pénalités victorieuses (30e et 35e), Iribaren trouvant même le poteau rentrant sur la première des deux. Certains y ont vu l’adresse, d’autres que le destin de ce match avait choisi son camp (3-18). C’est pourtant dans les arrêts de jeu de la première période que Bressols rallume la lumière avec un brillant essai de Laplace-Rougé, qui traverse en solo la défense adverse pour aller marquer. Et lorsque Gayraud s’élance pour la transformation, il trouve, lui aussi, le poteau, mais sortant ! (40+2, 8-18). Le Destin du match s’amuse comme un petit fou…

DSC_0002
Bressols de se sortir de l’étreinte des racingmen. En vain jusqu’à la 40e +2.

Dès la reprise, Bressols prend le jeu à son compte. Sans que cette domination soit écrasante, elle est suffisante pour mettre Montauban sur le reculoir et pousser les racingmen à la faute. La sanction arrive rapidement, Laviale écope à son tour d’un carton blanc et dix minutes de pause administrative (47e). Au bout de onze minutes de domination, le quinze bressolais est récompensé d’un essai inscrit par Larbaigt, Gayraud ne transforme pas (51e, 13-18). Encore des points de perdus, mais Bressols revient dans la partie.

DSC_0114
Montauban le cul par terre, Bressols est revenu sur le pré avec d’autres intentions…

Montauban passe alors en mode gestion du score, avec clairvoyance et réussite. Cinq minutes après l’essai bressolais, Loukili balance un drop-goal magistral, ce qui remet le RCM à distance de sécurité (56e, 13-21). Bressols réplique par la pénalité d’un Gayraud dont le pied redevient efficace (59e, 16-21). Qu’à cela ne tienne, Iribaren remet le couvert d’une pénalité parfaitement ajustée (66e, 16-24). Bressols s’accroche et met Montauban sous pression. Nouvelle pénalité pour les pensionnaires du Municipal ! Gayraud s’élance et… rate les perches ! Le Destin a choisi son camp et zappe Bressols-Montauban pour France-Angleterre. Des fois que…

Dans la foulée de la pénalité ratée, les Bressolais retombent dans les travers d’un en-avant, d’une faute dans le maul, des coups de pied de dégagement qui redonnent le ballon à Montauban. Les secondes passent, le temps file, mais le sort du match est scellé. Le RCM remporte le derby et le droit de rêver à une qualification en play-offs. Bressols, de son côté, pleure une saison quasiment terminée. Mais doit encore remporter deux victoires minimum pour s’assurer définitivement le maintien…

DSC_0189
Les deux camps se sont rendus coup pour coup
DSC_0164
Arrêt-buffet dans les “22” : Bressols cale sur la bande d’arrêt d’urgence. Le derby va à Montauban.

Réactions

DSC_0145

Cédric Desplats, co-entraîneur de Bressols

Rugby Amateur : est-ce que cette défaite ne s’est pas jouée uniquement en première mi-temps, en donnant l’impression d’avoir été hors-sujet ?

CD : (la voix étranglée, les yeux rougis) Oui, tout à fait. On est totalement passé au travers de ce match, surtout en première mi-temps où on n’a pas mis les ingrédients nécessaires et le combat qu’il fallait. Après, forcément, on court après le score et c’est très compliqué. Le Racing avait très bien préparé ce match. Voilà… (silence). Je suis très déçu, vraiment, car cela me tenait à cœur de gagner ce match. Aujourd’hui, on ne joue plus la qualification c’est une évidence, on joue même le maintien. C’est dur, très dur (larmes dans les yeux)


 

DSC_0120

Christophe Miatto, co-entraîneur du RC Montauban

Rugby Amateur : Vous avez construit votre succès en première mi-temps puis avoir été « gestionnaire » du score en seconde partie…

CM : Tout à fait. Au début de la seconde mi-temps, on s’attendait à une réaction de Bressols parce qu’on a fait une très bonne première période, en respectant les consignes qu’on avait données aux joueurs. La réaction de Bressols est venue mais les joueurs se sont accrochés. Bressols a été valeureux, c’est indéniable, et n’a rien lâché. Nous, on a été serein, on a fait quelques fautes mais on ne s’est pas trop affolé. On a tenu avec de la discipline.

RA : Du coup cette victoire vous permet de regarder vers le haut du classement. Quel est votre objectif aujourd’hui ?

CM : Accrocher la dernière place qualificative et c’est qu’on va se dire sur les cinq derniers matches à jouer. Le prochain contre Lectoure sera primordial. Je pense que si on veut se qualifier, il faudra gagner trois des quatre matches à venir, dont Lauzerte qui est notre concurrent direct.

RA : Dans votre façon de manager vos joueurs depuis le banc de touche, on a l’impression que vous les utilisez comme si le match était une partie d’échecs…

CM : (sourire) En fait, on essaie de s’adapter aux équipes, par rapport à nos points forts et aux points forts de l’adversaire. On a beaucoup travaillé la conquête, cette semaine. Nos joueurs ont été très bons sur les touches, sur les ballons portés. C’est une partie du gain du match, mais aussi la discipline qu’on a su maintenir. Après, il est vrai qu’il faut savoir s’adapter aux circonstances.


LA FEUILLE DE MATCH

A Bressols (Stade Municipal) – AS Bressols – RC Montauban 16-24 (MT : 8-18)

Pour Bressols : 2 essais de Laplace-Rougé (40) et Larbaigt (51), 2 pénalités de Laplace-Rougé (2) et Gayraud (59)

Pour RC Montauban : 2 essais de Alloi (11) et Laviale (24), 1 transformation (11) et 3 pénalités d’Iribaren (30, 35, 66), 1 drop-goal de Loukili (56).

Arbitre : Mr Vial-Montpellier

Bressols : L. Vaitanaki, Kaviki, Vayssie, Garrabet, Kleitz, Martin, Gasc, Rodrigues (cap), Léger, Laplace-Rougé , Bassaler-Puyaubert, Gayraud, Dargassies, Larbaigt, Blatche – Remplaçants : Lafon, M. Pradel, Lamarque, Le Lamer, Bettiol, Bichaoui, J. Pradel.

RC Montauban : Ginestier, Alloi, Souques, Boisse, Bonis, Denis, Bergamasco (Cap), Martin, Iribaren, Loukili, Montels, Lagasse, Muncherji, Laviale, Carbonnel – Remplaçants : Diaz, Duffic, Stierle, Tartini, Combalbert, Lafforgue, Gaillardeau


PORT FOLIO

DSC_0024

DSC_0038

DSC_0062

DSC_0071

DSC_0131

DSC_0160

DSC_0211

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here