Honneur – Bressols s’offre le derby et la qualification contre Lauzerte

2

Qu’il est doux de suivre un joli derby, sous un franc soleil, au cœur de l’hiver, Entre Bressols et Lauzerte, les classements sont différents (3e contre 6e), mais les volontés communes : s’assurer la qualification pour les play-offs. Bressols affiche quatre victoires consécutives, série en cours, et dernièrement, une paire de baffes bien sentie infligée à Bagnac (57-5) et à Gramat (10-30). Lauzerte, de son côté, vient d’enchaîner deux victoires aussi et en déplacement, en prime, contre Bagnac (13-23), et Souillac (13-21). En somme, les Lauzertins ont été inspirés de prendre les points contre deux des trois derniers du classement en attendant la réception de Gramat (match reporté au 3 mars), le troisième des derniers. Qui allait poursuivre sa belle série ?… (Résumé et photos par Wildon)

DSC_0374
Dargassie perfore la défense de Lauzerte. L’arrière de Bressols marquera deux des six essais de la victoire.

Bressols décolle, Lauzerte s’accroche

Lauzerte entame la rencontre tambour battant, bien décidé à essayer de prendre son adversaire à la gorge, en jouant vite et haut. Les cinq premières minutes sont donc à l’avantage des hommes de Jean-Philippe Combalbert. Cinq minutes seulement car dès la sixième, Bressols enclenche la marche avant pour aller marquer le premier essai du match, en mode tractopelle, Montet montrant la voie à ses coéquipiers, Llopis bonifiant le tout (6e, 7-0). Si Abril-Cattoen réduit le score d’une pénalité parfaitement ajustée (10e, 7-3), Bressols n’entend pas laisser Lauzerte rêver à un quelconque « happy end ».

Sur une nouvelle action offensive, les Bressolais vont de nouveau visiter l’en-but lauzertin, Dargassies s’en va marquer en coin le premier de ses deux essais du jour, Llopis offrant deux points de mieux à son club (24e, 14-3). Alors que l’on pense à un décollage imminent du score en faveur des locaux, Lauzerte retrouve ses esprits. Temps fort, conquête du terrain, et touche en faveur des visiteurs parfaitement captée au saut, formation d’un ballon porté qui enfonce la défense bressolaise et pousse Landou en terre promise ! Simple, net et précis, le tout bonifié par Abril-Cattoen (28e, 14-10). Et si Lauzerte revenait, d’autant plus que Llopis rate les barres sur pénalité (35e) ?

DSC_0337

La vitesse et le réalisme de Bressols

Même pas en rêve ! Rapidement offensifs et froidement réalistes, deux minutes à peine après la pénalité manquée de Llopis, les Bressolais enfoncent le clou avec un essai de renard : maul sur la ligne d’essai lauzertine, ouverture à gauche dans le petit côté, un couloir d’à peine deux mètres de large, pour Laplace qui y trouve la sienne, et marque sans réelle opposition. Si Llopis rate à nouveau les barres (37e, 19-10), Bressols vire en tête à l’heure des citrons et des oranges. Logiquement, diront beaucoup, mais pas si évident au regard du score. Lauzerte s’accroche au moral et à la volonté et la mi-temps survient au bon moment pour Bressols, mis sous grosse pression dans les ultimes secondes du premier acte, notamment sur un contre lauzertin dans les vingt-deux bressolais. Il faut le coup de pied en catastrophe de Montet pour « tuer » une action qui sentait l’essai à plein nez.

DSC_0362

Pris à froid, Lauzerte est enrhumé dès la première minute

De retour sur le pré, et sans doute recadré par les coaches, le quinze de Bressols frappe dès le coup de sifflet de l’arbitre, avec un percée de Capmas sur vingt-cinq mètres. Deux passes croisées plus tard, Laplace enclenche le turbo, slalome géant dans la défense lauzertine et marque son second essai entre les poteaux. Lauzerte, pris à froid et enrhumé sur cette action, ne peut que regarder Llopis expédier le cuir facilement entre les barres (41e, 26-10). Six minutes plus tard, nouvelle attaque de Bressols, maul, ouverture à gauche, Laplace accélère pour mieux décaler Dargassie, lequel continue tout droit pour inscrire un doublé, le tout bonifié par Llopis (47e, 33-10).

DSC_0356
Adrien Laplace dans ses oeuvres. Le champion de France 2014 de Fédérale 1 sort un match énorme contre Lauzerte.

La fierté lauzertine

Le jeu va s’équilibrer par la suite, pendant un bon gros quart d’heure où les deux formations se donnent pleinement, sans jamais fermer le jeu, les uns pour mieux conserver les acquis du score, les autres pour empêcher celui-ci d’enfler. Bien au contraire ! Sourbier appelle ses coéquipiers à de la fierté, de garder la tête haute. Il faut reconnaître que le bonhomme va être entendu et les Quercynois vont imposer un gros temps fort sur la ligne d’essai bressolaise. Si la première tentative n’aboutit pas, la seconde sera la bonne. Sur une touche non disputée par l’alignement local, Lauzerte capte le cuir et monte une cocotte-minute qui parvient à envoyer une nouvelle fois Landou en terre promise. A cette superbe action, va s’ajouter le superbe poteau sortant d’Abril-Coatten sur sa tentative de transformation (60e, 33-15).

DSC_0541
Pour la seconde fois du match, le puissant pilier de Lauzerte, Landou, plonge dans l’en-but de Bressols…

Une fin de match irrésistible

Le jeu ne faiblit pas et les dix dernières minutes seront tout aussi passionnantes que plaisantes. Sur une touche lauzertine jugée pas droite, l’arbitre tourne celle-ci à l’avantage de Bressols. Il n’en faut pas plus pour que les Bressolais récupèrent parfaitement le cuir sur la nouvelle touche et mettent en marche un gros ballon porté d’où s’arrache Capmas pour marquer son second essai de l’après-midi, Llopis faisant le reste (70e, 40-15). Et le derby va s’achever avec une nouvelle et belle réaction de fierté des Lauzertins avec une très belle attaque qui part du centre du terrain. Irrésistible malgré la défense adverse, les coéquipiers de Sourbier envoient Gisbert à l’essai, lequel ne sera pas transformé (75e, 40-20).

C’est sur ce score que l’arbitre renvoie tout le monde aux vestiaires, au terme d’une rencontre intense, engagée et rythmée. Le sourire est de mise du côté de Bressols puisque le club décroche sa qualification pour les play-offs avec cette victoire bonifiée. Le sourire est également de mise côté lauzertin, car malgré la défaite, on a vu de belles réactions collectives (voir notre interview de l’entraîneur). Mais surtout, Lauzerte garde toujours la possibilité d’accrocher les barrages pour les play-offs avec deux matches en retard encore à jouer. Rien n’est donc fini et peut-être même que tout ne fait que commencer pour les deux clubs. Allez savoir…

DSC_0570
L’élégance du geste dans le brut du ruck : Gairaud, ouvreur de Bressols, à l’oeuvre…

Les réactions

DSC_0591
Malgré la défaite, J.P. Combalbert trouve des motifs de satisfaction pour la suite de la saison

Jean-Philippe Combalbert, entraîneur de Lauzerte

Rugby Amateur : Vous aviez conscience que Bressols serait un gros morceau à jouer, quels sont vos sentiments à la fin de ce match ?

JPC : Il en ressort beaucoup de satisfaction, malgré ce qu’on pourrait croire. Parce que cela faisait un mois qu’on n’était pas trop dans le combat, avec un état d’esprit un peu compliqué. Aujourd’hui, on s’est retrouvé dans nos valeurs. On avait à cœur de faire un gros match dans ce derby. Sur ces points, on est content des joueurs. Après, c’est sûr, il y a encore beaucoup de choses à revoir sur des détails et dans le jeu, mais j’ai apprécié l’état d’esprit.

RA : Le risque n’était-il pas de voir vos joueurs baisser les bras quand le score a commencé à enfler de manière significative ? Qu’est-ce qui les a « tenus » ?

JPC : Ce qui les a tenus, c’est le contexte. Nous savions que si les Bressolais avaient le bonus, ils avaient de grandes chances de se qualifier. Et ils se disaient peut être que dans le Tarn-et-Garonne, on pourrait « lâcher » le match pour favoriser leur qualification. Mes joueurs ont tenu à montrer qu’avec le maillot de Lauzerte sur les épaules, ils ne lâcheraient rien. Et on n’a rien lâché.

RA : Quel est l’objectif de votre équipe maintenant ?

JPC : D’une part, de préparer le 1/8e de finale du championnat de France B qui va être très intéressant. Et d’autre part, de bien préparer les deux matchs en retard, et notamment la réception de Moissac.

Maxime Chatain, co-entraîneur de Bressols

IMG_8934
Maxime Chatain (2e en partant de droite), un des quatre techniciens de Bressols

RA : L’objectif de votre équipe est atteint, avec la qualification dans la poche sur un score plutôt flatteur. Quelles sont les choses à améliorer désormais ?

MC : Il y a pas mal de choses encore à améliorer. On commence bien les matches et ensuite on s’installe dans un faux rythme. Soit l’adversaire nous y met, soit on s’y met tous seuls et, du coup, Lauzerte a bien joué son coup. On a failli défaillir à cause de ça et de craquer à plusieurs reprises. Il nous faut absolument garder ce rythme, être plus concentré, plus constant et renforcer notre physique pour la fin de saison.

RA : Justement, quel va être votre programme ? Préparer le prochain match ou d’ores et déjà vous projeter plus loin ?

MC : Non, on va déjà préparer le prochain match qui va se dérouler à Souillac. Ce ne sera pas facile car Souillac va jouer son maintien, on l’a vu la semaine dernière contre Gramat. Et puis ensuite, préparer les prochaines échéances. Mais au club, nous travaillons sur trois ans, et continuer d’améliorer notre niveau de jeu jour après jour, semaine après semaine, saison après saison.

RA : En tout cas, la satisfaction est de mise, la qualification est acquise…

MC : Elle est de mise parce qu’on a eu des garçons qui ont su se montrer héroïques et vaillants dans certains matches. C’est une belle bande de copains et nous, on est fier de travailler avec eux.


La feuille de match

A Bressols (stade municipal) – Bressols – Lauzerte 40-20

Mi-temps : 19-10

Pour Bressols : 6 essais de Montet (6), Dargassie (24, 47), Laplace (38, 41) et Capmas (70), 5 transformations de Llopis (6, 24, 41, 47, 70)

Pour Lauzerte : 3 essais de Landou (28, 60) et Gisbert (75), 1 transformation (28) et 1 pénalité d’Abril-Coatten (10),

Arbitre : Mr Caulier, assisté de Mrs Armengaud et Birot

Bressols : Vaitanaki, Bolay (cap), Rusch, Kleitz, Montet, Constantin, Gasc, Capmas, Gairaud, Llopis, Larbaigt, Laplace, Pavan, Bassaler, Dargassie – Rempl. : Camarasa, Pradel, Martin, Bettiol, Delmas, Roux, Gibert

Lauzerte : Landou, Manente, Gilbert, Vieillevigne, Fournié, Bruel, Sourbier (cap), Fioretti, Blarez, Labro, Lafage, Abril-Cattoen, Moureu, Dutour, Sirben – Rempl. : Rouillon, Gisbert, Daumas, Daumières.

PORT FOLIO

DSC_0335

DSC_0344

DSC_0385

DSC_0393

DSC_0409

DSC_0413

DSC_0424

DSC_0432

DSC_0438

DSC_0470

DSC_0527

DSC_0575

2 Commentaires

  1. Même si c’est presque fait, ne parler pas de qualification car mathématiquement, Bressols ne l’est pas.
    En effet, trois clubs (St-Céré, Bretenoux Biars et Bressols) avec 52 pts et Moissac avec 47 pts (et un match de retard sur Bressols tout comme les deux autres seconds), non, Bressols n’est pas encore qualifié.
    Imaginez que Bressols ne l’emporte pas à Souillac (ce qui est peu probable, mais sait-on jamais).
    Laissez tout d’abord se faire les rencontres en retard, après peut-être Monsieur Wildon de rugby amateur, vous pourrez être plus affirmatif.

    • Bien noté cher Philippe, votre remarque est pertinente. l’affirmation de notre correspondant ne l’est pas moins au vu de l’ensemble de la saison. Rendez-vous est pris donc. Bonne journée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here