Finale Honneur – La Salvetat-Plaisance prolonge son bonheur

0

 Une finale Salvetat-Plaisance contre Revel valait sûrement une belle côte en début de saison. Les candidats déclarés pour la montée et le titre étaient aussi nombreux que légitimes. Les deux formations se retrouvaient donc avec une victoire pour chaque camp, acquise en play off. Une finale reste un match à part, avec près de deux mille personnes venues assister à la clôture de ce beau championnat édition 2014-15 (par Beud Spencer et Jonah Lomu)

DSC_0508
Quand les arrières se mêlent au combat d’avants pour protéger la ligne (photo Denis A.)
Pas de round d’observation, avec d’entrée une première faute au sol à l’avantage de Revel, 1′ pénalité qu’Arnaud Faucon convertit  (3-0, 1ère). La Salvetat fait montre de son ambition et se sent fort en jouant des pénal-touches plutôt que de tenter d’égaliser au pied. Mais Revel résiste et repousse les assauts. Finalement, Sylvain Libralato, le buteur du Racing, prendra la quatrième pénalité pour égaliser (3-3, 10ème). Les intentions de jeu sont là incontestablement, mais des maladresses et des fautes viennent pertuber les lancements de jeu. Revel ne veut pas être en reste devant, et va infliger la même séance à son adversaire sur des pénal-touches répétées. Les rouge et noir font le siège des jaune et bleu pendant près d’un quart d’heure. La défense du RCSP résiste, alors que l’on pense qu’elle va flancher. Un carton blanc est distribué de chaque côté, Raybaud pour Revel et Ponsolle pour la Salvetat. La mi-temps est sifflée sur ce score de 3-3.
DSC_0386
La détermination rouge et noir symbolisée ici par la charge de Chaffre

L’entame de la deuxième période est à l’avantage de Revel. Escande bien mis sur orbite, tente le drop, mais ça passe à côté. Faucon l’imite quelques instants plus tard, mais nouvel échec. La Salvetat fait le dos rond. Les premiers changements interviennent. Le Racing met le nez à la fenêtre et enclenche une cocotte qui offre une pénalité à Libralato qui ne laisse pas passer l’occasion (6-3, 50ème). Un réalisme qui contraste avec la difficulté que les Revélois ont pour marquer des points, malgré leur évidente bonne volonté. Mais La Salvetat a sorti les barbelés. On ne s’économise pas des deux côtés. De Giusti (RCSP) prend alors un carton blanc dont on suppose des conséquences graves pour ses coéquipiers. Revel fait le forcing, se retrouve à cinq mètres de la terre promise, mais rien à faire. A la dernière minute, un joueur Salvetain se met à la faute, pénalité à trente mètre à droite des poteaux. Arnaud Faucon, peu en réussite le week-end dernier, prend ses responsabilités. Son pied gauche ne tremble pas, 6-6. On pense que le match va se terminer, mais sur le renvoi, Revel se met aussi à la faute. Libralato a la gagne au bout du pied. Le ballon s’élève, mais passe à côté. Prolongations.

11173347_10153264251969761_5967008335997794469_n
Le tournant du match quand Revel campe devant la ligne de la Salvetat. La défense des jaune et bleu ne cèdera jamais
Début de la première, et Revel cafouille à nouveau le renvoi. Le Racing tape en touche. Ballon bien négocié, énième cocotte, mais celle-ci a la particularité d’aller au bout. Essai du capitaine Marcet (non transformé, 6-11). Gros coup sur la tête des joueurs de Revel, qui vont accuser le coup. 92ème, pénalité pour avoir écroulé un maul. Le RCSP prend la touche à nouveau, maul écroulé à nouveau et pénalité dans les cordes de Libralato, qui permet à son équipe de faire le break. Revel, au courage, à l’image de Gasc et Ourliac, se lance alors dans une bataille contre l’adversaire et contre soi (le match en plus disputé en barrages se fait sentir, les crampes aussi), pour revenir au score. Malgré quelques maladresses, Revel est récompensé pour sa bravoure et marque trois nouveaux points (9-14, 99ème). L’espoir revient dans le camp lauragais, mais la Salvetat va bien gérer cette fin de partie, comme un champion qu’il allait être quelques minutes plus tard. 14-9, score final, l’arbitre, compréhensif et pédagogue, libérait le peuple jaune et bleu venu en masse et pouvait chanter sa satisfaction. A défaut d’assister à une grande finale par le jeu, le suspense a tenu en haleine les très nombreux spectateurs, et supporters des deux camps. Bravo à eux.
DSC_0537
16 ans après, le RCSP glane un nouveau titre à Blagnac

Les réactions

Nicolas Peyrat (entraîneur RCSP) : C’est une incroyable saison, on est un club sans gros budget, on avait demandé aux garçons d’être dans l’agressivité seine et ils ont fait un match de fou. Je suis très fier pour tous les supporters, pour les bénévoles du club, et pour le club tout entier !
Philippe Galey (entraîneur RCSP) :  Je suis très content sur le plan personnel car je restais sur trois finales perdues de suite, après je suis fier des garçons, qui ont mis tous les ingrédients pour vaincre. Je suis content pour le club, car nous sommes un petit club. Nous avons lu dans la semaine des choses sur nous qui nous ont fait mal, donc pour ces gens là, c’est un bon pied de nez. Nous n’avons jamais été favoris, nous avons bien étudié notre adversaire, et la différence est que nous, on a du cœur, on n’est pas une équipe préfabriquée
Adrien Ourliac (capitaine Revel) : on a été beaucoup pénalisé, on n’a pas concrétisé nos temps forts, c’est la plus mauvaise place. On a quinze jours pour récupérer et partir en championnat de France remontés.
Michel Blanc (entraîneur Revel): On a eu un match compliqué en demi-finale, il nous a manqué sans doute un peu de fraîcheur. On a dit que Revel n’avait pas de valeurs et on a prouvé que cette équipe avait une âme . On prend un essai dans les prolongations, nous, on a passé les cinq dernière minutes à cinq mètres de la ligne, sans concrétiser. On n’a peut être pas assez osé.
Jérémy Marcet (capitaine RCSP): Nous avons gagné au mental, on a rien lâché, je suis heureux comme un enfant, on a un groupe qui na pas changé depuis trois ans, Philippe (Galey) nous a apporté le petit plus qui nous permet d’en être là.
Laurent Chaffre (ailier Revel) : Le sentiment qui me domine malheureusement est la tristesse. Je suis surtout triste de ne pas avoir pu voir mes amis avec le sourire et la joie de lever un bouclier. Triste également pour tous nos supporters qui ont vraiment était formidable. Pour une grande partie des joueurs, nous nous connaissons depuis l’enfance et gagner un titre ensemble aurait été un vrai souvenir qui nous aurait marqué très longtemps.Je pense que ce qui nous fait mal, c’est de ne pas marquer sur nos temps forts. Nous avons passé 20 minutes au bord de leur ligne d’en but sans marquer et je pense que le tournant du match est là. Nous aurions peut-être du ouvrir d’avantage les ballons sur notre ligne de trois quarts, on as vu à plusieurs reprises Cédric et Aurélien percer au centre du terrain. Cependant il faut relativiser et relever la tête. L’équipe est jeune et a donc une grande marge de progression, c’est très encourageant. Tous les joueurs peuvent être fier d’eux. Nous avons passé une saison formidable, le groupe et j’inclus tous les seniors 1 et 2, a vraiment bien vécu durant toute la saison et c’est pas fini. C’est vraiment un groupe de copains, nous avons assuré la montée en fédérale 3, c’est déjà quelque chose, et maintenant il y a le championnat de France.
Nicolas Ponsolle (centre RCSP) : Apres tout ce que j’ai klaxonné dans l’interview décalée de la semaine, j’étais obligé de ne pas me trouer. Contrat rempli pour mes coéquipiers et moi ,je suis fier de ce que l’on a réalisé car c’était pas gagné.Je me suis beaucoup fais brancher par les supporters de Revel suite à l’article, mais bon, c’ est de bonne guerre.
DSCN2200
Sylvain Libralato s’est rattrapé de son échec de la 82ème minute en passant une pénalité importante en prolongations

Sylvain Libralato (ouvreur RCSP) : On a fait une bonne entame de match, tout le monde était bien dans son match, avec pas trop d’ erreurs, et les défenses ont tout le match, pris l’avantage. En première mi-temps je pense qu’on aurait mérité de mener au score. Ensuite Revel a eu un bon temps fort à la moitié de la seconde mi temps, mais avec beaucoup d’envie, de courage et de solidarité. On a réussi à refouler pendant 5 minutes les attaques revéloises à 5 mètres de notre ligne. Ensuite, on a réussi a prendre un peu le dessus. Malheureusement je rate la pénalité de la gagne. Jétais au fond du sceau. Si on avait perdu le match, j’aurais eu envie de me pendre. Mais heureusement, l’équipe a été énorme, et dans les prolongations, Revel ne nous a pas inquiété, on a pris le dessus, marqué un essai d’entrée, même si encore une fois je rate encore une transformation et deux pénalités qui peuvent nous permettre de faire le break, mais bon, c’est comme ça. Mon pied était carré. Ensuite 22 mètres en face, je la mets et là, restant 2 minutes à jouer, à 15 contre 14, c’était presque fait. Vraiment content de la prestation de l’équipe, je pense que la meilleure équipe a gagné samedi soir. C’est énorme de vivre des moments comme ça, on est comme des gosses.

Arnaud Faucon (arrière Revel) : Le match était serré du début jusqu’à la fin, cela c’est joué sur quelques détails. Aller en prolongations n’était pas bienvenu pour nous avec le match en plus contre la Vallée du Girou. On a rien lâché et malheureusement dans une finale, il  y a un gagnant un perdant. On va relever la tête et tout faire pour aller le plus loin possible en championnat de France. Je souligne et dis un grand merci à tous les supporters qui sont venus nous soutenir, ne changez rien, vous êtes énorme”
DSC_0532
La déception d’Adrien Ourliac, malgré le soutien amical de Jacques Rezungles

 La feuille de match

Finale Honneur

A Blagnac: La Salvetat bat Revel 14 / 09 (3-3)
Arbitre: Mr Brousset pierre (midi Pyrénées)

2 000 spectateurs, temps idéal, pelouse souple

Pour RCSP : essais Marcet (82′), Pénalité Libralato (8′, 50′, 93′) – Pour Revel : pénalité Faucon (1′, 80′, 99′)

Evolution du score: 0-3, 3-3, 6-3, 6-6, 6-11, 6-14, 9-14
Avertissements: carton blanc Raybaud (Revel) 35′, De Giusti (RCSP) 73′, carton jaune Bonne (Revel) 95′
Composition des équipes :
RCSP: Patti, Marcet, Faure, Arcidet, Maussion, De Giusti, Lucas, Gil, Gouaze, Libralato, Herbert, Marcet, Ponsolle, Ginicis, Perrin, Plantie, Proudhom, Louge, Ducoussso, Pelvet, Fornous, Mencel
Revel: Lux, Morin, Mazur, Coustel, Pradelles, Ourliac A, Gras G, Gasc, Sansus, Escande, Chaffre, Impérial, Barnagaud, Raybaud, Faucon, Tournier, Perruchet, Gras M, Alibert, Gaillac, Bonne, Suret
L’intensité du combat résumé en quelques images…
DSCN2190 DSCN2169 DSCN2163 DSCN2157 DSCN2164

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here