Finale Fédérale 1 : Valence d’Agen tombe avec les honneurs face à Chambéry

0

Valence d’Agen disputait la finale du trophée Jean Prat, qui réunissait  toutes équipes non participantes à la montée à la Pro D2, puisque la FFR l’avait souhaité ainsi. Discutable sur le principe, ces phases finales ont offert la possibilité aux clubs moins huppés de se distinguer, à l’image de Rodez et Lavaur par exemple. Mais l’équipe qui aura tiré le plus bénéfice de cette fin de championnat aura été Valence d’Agen…

valence d'agen

On n’attendait pas les Valenciens à pareille fête, et pourtant les Tarn-et-Garonnais ont déjoué les pronostics à chaque étape qui les a menés vers cette finale à Béziers. Et ils ont encore démontré, si cela était nécessaire, que leur place à ce niveau n’était pas galvaudée. En effet, les ciel et blanc ont bousculé une équipe de Chambéry, championne de France de fédérale 2 il y a trois ans et manifestement prête à jouer en Pro D2. Au terme d’un match de haute volée, les Savoyards remportent cette rencontre palpitante 34-27. Valence d’Agen peut être fier de sa saison, et se projète déjà sur la suivante tout en sachant que le groupe va évoluer au gré de plusieurs départs et arrivées. Mais nul doute que l’on retrouvera encore l’Avenir Valencien en haut de l’affiche l’an prochain, et ce, quelle que soit la formule qui sera proposée aux équipes de fédérale 1.

Réactions (source ffr.fr)

Laurent Thuery (Troisième ligne et capitaine de l’Avenir Valencien Rugby XV) : « tout d’abord, je tiens à féliciter cette belle équipe de Chambéry. Si on a fait des fautes – trop de fautes –, c’est aussi parce qu’ils nous ont mis à mal, il faut le reconnaître. Leur victoire est donc totalement méritée. On a fait beaucoup trop de fautes, c’est vrai. Mais on a quand-même proposé du beau jeu, avec de très beaux essais marqués. Une finale, ça se joue à des détails. La discipline à tous les niveaux, c’est très important. Aujourd’hui, on a été quelque peu sanctionné, mais je voudrais remercier le club, l’ensemble des joueurs, parce que c’est une saison mémorable qu’on a fait. Même si on échoue en finale, merci aux deux coaches (Olivier Laurent et Nicola Vial-Pailler) pour tout ce qu’ils nous ont apporté, et j’espère qu’on reviendra plus fort la saison prochaine. »

Michel Ringeval (entraîneur du Stade Olympique Chambérien Rugby) : « le match a été de grande qualité. On a gagné comme on avait décidé de jouer pour gagner. On avait vu à la vidéo que Valence d’Agen avait quelques faiblesses sur les extérieurs, notamment sur les lancements de jeu sur touche. On avait donc travaillé ces lancements de jeu là. D’habitude, on s’appuie sur nos ballons portés, une de nos forces. On savait qu’ils étaient très efficaces pour tuer les ballons portés. On a donc décidé d’éjecter les ballons et de les jouer sur des premiers temps de jeu sur les extérieurs. Le déroulement du match nous a donné raison. On marque deux essais qui partent de ces situations là. Mais la grosse satisfaction, elle est pour les joueurs. On a un groupe très travailleur, très réceptif, qui nous fait entièrement confiance. On a des Géorgiens, si on ne les arrête pas, ils s’entraîneraient la nuit (rires). On a donc bâti notre projet de jeu avec eux. Je suis donc très content et fier pour eux. Pour nos dirigeants, qui se décarcassent. Pour le staff, avec lequel je travaille en confiance. La saison prochaine sera sûrement ma dernière, parce qu’il faut savoir être raisonnable. Ce sera ma 9ème année à Chambéry. Et si j’entraîne encore, c’est parce que j’y prends du plaisir. Mais on a un beau challenge qui nous attend avec cette montée en Pro D2, qui nous est désormais accessible. »

Yves Garçon (président du Stade Olympique Chambérien Rugby) : « cette année, on avait des objectifs ambitieux, mais honnêtement, on ne remplissait pas tous les critères pour l’accession, notamment avec la non labellisation du centre d’entraînement qui, heureusement, vient juste de l’être. Une saison, c’est long. On espère beaucoup que la fédération va nous faire des poules cohérentes la saison prochaine, pour avoir plus de matches que cette année. Les gens ont dû être surpris de la qualité de ce match. Il faut reconnaître que Valence d’Agen a une très, très belle équipe, avec des trois-quarts qui vont vite. Mais je pense que l’expérience des phases finales de l’an dernier a joué en notre faveur, de même que la condition physique. Grâce à cette victoire, on espère arriver à fédérer autour de nous les clubs de la région, afin d’asseoir durablement le club en Pro D2. Il est plus facile d’attirer les partenaires lorsqu’on gagne un titre comme aujourd’hui, sans oublier que la saison prochaine, certains matches de Fédérale 1 vont être télévisés sur l’Équipe 21, ce qui est également attrayant. »

David Lagrange (Manager Valence d’Agen) : Une bien belle saison au delà de nos espérances avec une qualif et des phases finales de qualité. Nous sommes fiers de notre finale avec beaucoup de jeu proposé. Les joueurs ont su encore une fois se mettre à la hauteur de leur adversaire. C’est la fin d’une très belle aventure humaine .

Damien Vicente (Troisième ligne et capitaine du Stade Olympique Chambérien Rugby) : « cette saison a été longue, avec des règles compliquées, pour ne pas dire plus. Mais malgré cela, on a rempli notre contrat, avec la victoire et le bouclier. On a fait un travail énorme depuis 5 ans, les dirigeants, les joueurs, le staff. C’est franchement une satisfaction énorme. On a raté la montée d’un point la saison dernière. Et si on veut monter en Pro D2, il nous fallait montrer sportivement qu’on avait le niveau pour le faire. C’est ce qu’on a fait. Je sais que chaque joueur de cette équipe a le niveau pour jouer au-dessus. On est d’ailleurs régulièrement démarché par des équipes de Pro D2. Maintenant qu’on a fait le boulot sur le terrain, c’est aux dirigeants de faire le reste.

FICHE TECHNIQUE

Dimanche 12 juin 2016 au Stade de la Méditerranée (Béziers),  Stade Olympique Chambérien Rugby bat Avenir Valencien Rugby XV 34-27 (mi-temps : 17-17)

Spectateurs : 4.000 – Arbitre : Christophe MALLET (Bourgogne).

Valence d’Agen : 3 essais Lafitte (31), B. Lacombe (39), Gaston (75), 3 transformations J. Lacombe (32, 40, 75), 2 pénalités J. Lacombe (15, 59).

SOC Rugby : 3 essais Colliat (7), Blanc-Mappaz (55), Klouchi (65), 5 pénalités Grant (15, 26, 36, 40+7, 48), 2 transformations Grant (55, 65).

VALENCE D’AGEN :Lafitte – Fresneda, B. Lacombe (B. Borderies, 73), Pollen, Boropert – (o) J. Lacombe, (m) Dulay (Daniaud, 69) – Ake (Anania, 69), Gorcioaia, Thuery (cap) – Aisaké, Kbaier (Salsé, 68) – Soulies (Taeae, 58), Khanfous (Gaston, 50), Ben Amor (Nerocan, 50).

SOC RUGBY : Carquillat – Klouchi, Silago, Lailvaux, Gauci (Lahore, 72) – (o) Grant, (m) Colliat (Arthus, 66) – Blanc-Mappaz, Perez, Vicente (cap) (Gonzalez, 68) – Portzert (Robanakadavu, 66), Souvent – Bekoshvili (Kutil, 49, Marcotte, 63, Bekoshvili, 78), Gigashvili (Kutil, 63), Lafuye (Nostadt, 66)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here