Finale champ. de France Promotion Honneur – Montréjeau (ré)écrit son histoire

0

2 600 personnes se sont déplacées pour assister à cette finale du championnat de France Promotion Honneur, du côté de Nay. Il faut dire que l’affiche était belle entre Montréjeau et Habas. Haut-garonnais et Landais au style de jeu similaire, tourné vers l’offensive, avaient gagné le droit de disputer le planchot après un parcours semé d’embûches, mais évitées avec maestria à chaque fois. On s’attendait donc à un match serré, qui plus est sous une grosse chaleur. Le physique serait primordial, le mental aussi… (résumé et photos par LéaF)

montréjeau habas finale 2019 ph (8)
montréjeau habas finale 2019 ph (8)

D’entrée, l’USMGP (comprenez l’Union Sportive Montréjeau Gourdan Polignan… d’où l’abréviation), prend le jeu à son compte et prive de ballons son adversaire. Après une série de pick and go, le centre Barthe file au ras, et se fait rattraper par un joueur… en position de hors-jeu, l’arbitre prend ses responsabilités et siffle alors un essai de pénalité (7-0). Montréjeau domine dans ce premier quart d’heure mais n’arrive pas à scorer de nouveau. Pouysegu, le buteur landais, réduit le score, ce qui redonne confiance aux siens qui dominent nettement cette seconde partie du premier acte. L’ailier François Lalanne, suit un coup de pied, anodin a priori, mais se transforme en essai habassais. 7-13, score à la pause.

montréjeau habas finale 2019 ph (6)

La seconde période démarre comme la première s’était terminée, à l’avantage des Bleus landais, qui profitent de l’indiscipline et des maladresses adverses. Le temps s’écoule sans que le tableau ne marque n’évolue. Mais Montréjeau au forceps et au mental, revient à trois points. Il ne reste qu’une poignée de secondes à jouer quand Barthe prend le but pour envoyer tout ce beau monde en prolongations. Son pied ne tremble pas (13-13). Les supporters auront droit à vingt minutes en plus. Mais l’on sent bien que les têtes baissées des Landais en disent long sur le coup de massue reçu, eux qui avaient fait du “money time”, une spécialité positive dans leurs parcours national.

La victoire du mental…

Sous une chaleur étouffante, tous les joueurs sont épuisés, et puisent dans leurs réserves. Le jeu en pâti forcément. Habas doit en plus composer avec ce moral au plus bas. Les deux équipes ne lâchent rien, la moindre occasion fera sûrement basculer le sort de cette finale. Et elle arrive à cinq minutes de la fin de ces prolongations interminables, pour Montréjeau. Barthe enfile son costume de héros du jour et passe trois points de plus (16-13). Les trois derniers du jour, trois points qui donnent la victoire et le titre à tout un club.

La demi-finale régionale perdue contre Andorre fin avril est oubliée, la mise en sommeil en 2015 aussi. Le renouveau de ce club historique redescendu en 1ère série, remonté en promotion, promu encore cette année en Honneur, se confirme. Voilà les Rouge et Noir sur le toit de la France avec un titre qui récompense l’immense travail des joueurs et du staff. Une grande équipe ne meurt jamais dit-on. Les frères Marchand (Julien et Guillaume) du Stade Toulousain en sont les témoins, ils étaient les premiers supporters de leur club formateur hier…

montréjeau habas finale 2019 ph (3)
Fin du match, et explosion de joie pour Montréjeau.

Réactions

Pascal Lorreyte, co-entraîneur de l’US Habas : « Beaucoup de regrets, car oui on l’avait gagné ce match… mais malheureusement, on manque de sceller le score à deux reprises et c’est impardonnable en finale. Certaines consignes n’ont pas été respectées, on peut le regretter. En prolongations, on a le moral au plus bas, alors que les Montréjeaulais ont eu un regain de confiance sur cette égalisation. Leur moral a primé sur le nôtre je pense. J’aurai aimé l’emporter ce bouclier, car je quitte le club l’an prochain, ça aurait pu être une belle fin. C’est comme ça… »

Cédrick Dubosc, co-entraîneur de l’USMGP : « Un match très compliqué comme toutes les finales, d’ailleurs. Habas était une équipe avec les mêmes qualités que nous, on savait à quoi s’attendre. Elle n’a rien lâché jusqu’au bout. De notre côté, on a peut être mis trop de pression à nos joueurs, on a proposé un jeu différent de celui que l’on pratique d’habitude. Peut être la raison de l’indiscipline qu’on avait réussi à effacer depuis un petit moment. C’est une sacrée aventure, il y a 15 ans j’étais sacré champion, mais le vivre sur le bord du terrain ce n’est pas la même chose. Ça restera à vie ! »

montréjeau habas finale 2019 ph (4)

 

montréjeau habas finale 2019 ph (7)


Feuille de match

USMGP 16 – 13 US HABAS (après prolongations) (M-T : 7 – 13)

Pour l’USMGP : 1E de pénalité (8’) ; 2P Barthe (80 + 3’ ; 94’)

Composition Montréjeau : Nicolas ; Sicard ; Barthe, Deo, Payreau, Laigneau(o), Daval(m,cap), Seube, Marty, Conques, Bernes, Antichan, Recurt, Cier, Fortassin.

Sont entrés en jeu: Gaillardot, Descarpentries, Brunel, Despouy, Berges, Serfs, Prieto.# Cartons : Conques (jaune, 15’, blanc 40’)

Pour l’US Habas : 1E Lalanne.F (37′) ; 1T Pouysegu (37′) ; 2P Pouysegu (15′, 40′)

Composition Habas : Tuquoi, Passicousset, Lalanne.R, Deberge, Lalanne.F, Vidaucoste(o), Pouysegu(m), Hillotte, Philippe(cap), Devaux, Guillenteguyt Lesbarreres, Meichan, Bizabeau.

Sur le banc : Fel, Dufau, Lesbarreres.V, Elie, Laborde, Ducamp, Lauga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here