Finale 3ème Série Occitanie – Canet d’Aude s’adjuge le titre face à Bassoues Lupiac Montesquiou

0

Ce dimanche se tenait à Roques la finale du championnat régional de 3ème série entre deux des favoris de la saison. D’un côté, le Rugby Club Bassoues Lupiac Montesquiou, auteur d’un sans faute en phase régulière (14 succès en autant de sorties, 434 points inscrits, seulement 89 encaissés), qui s’était offert le luxe de disposer des solides Tarnais de Peña XV (19-17) en demi-finale. De l’autre, l’Association Sportive Canet, à créditer d’un beau parcours en poule 3 (10 victoires, dont 9 bonifiées, en 12 rencontres), qui avait pour sa part dominé une autre grosse cylindrée au tour précedent, à savoir l’Entente des Deux Rives (29-15).  Qui des Gersois ou des Audois soulèverait le bouclier tant désiré ?… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Montségur)

Pas de round d’observation dans cette finale. Engagement total dès l’entame… et un premier carton jaune pour le trois-quarts centre gersois (et ancien de l’EAB) Cestac. Profitant de cette supériorité numérique, Canet lançait le jeu après touche. Le pilier Antonetti était sollicité à deux reprises et faisait avancer sa formation. La domination se traduisait par une pénalité. Des 22, l’arrière Treig la tentait, mais sa frappe trouvait le poteau gauche (6ème). L’ASC continuait de dominer, mettant ses adversaires sous pression et à la faute. Sur une nouvelle pénal touche, la « cocotte » audoise passait la ligne mais le ballon n’était pas aplati. Qu’à cela ne tienne, la pénalité suivante était jouée à la main. Sandragne faisait d’abord donner ses avants puis écartait le jeu, Wundrack, servi à quelques encablures de l’en-but, pivotait au contact et marquait (5-0, 10ème).

IMG_0592
Antonetti à la charge : « Le Corse » a mis les siens dans l’avancée dès l’entame.

Cet essai avait pour effet de réveiller les Gersois, qui mettaient enfin la main sur le ballon et commençaient à gagner quelques duels. A l’image de ce départ sur mêlée du troisième ligne Lussan (peut-être l’effet des 4 côtes de cochon noir ingurgitées la veille) ou de cette percussion, dans la foulée, du capitaine Dupouy. Le RCBLM obtenait d’ailleurs une pénalité que Labourdère transformait depuis le bord de touche (5-3, 17è). L’ouvreur récidivait quelques instants plus tard, suite à un plaquage haut du troisième ligne audois Croux (qui écopait pour le coup d’un carton jaune) sur Dupouy, des 15 mètres cette fois (6-5, 22è). Après avoir pris la tête, pourquoi ne pas amplifier son avance ? C’était chose faite quand, suite à un contre joué au pied, le ballon était éjecté par Laboisse vers Labourdère, lequel feintait la passe et plongeait en but sans opposition, avant de transformer lui-même (13-5, 26è).

IMG_0615
Sur ce démarrage, Lussan signe le réveil de son équipe.

Canet remettait ensuite la marche avant, dans le sillage de ses troisièmes lignes Iche et Ferreres, mais Laboisse interceptait le cuir dans ses 22 et dégageait les siens (28è). Les Audois revenaient tout de même au score grâce à la botte de Treig (13-8, 32è), mais le RCBLM reprenait ses distances juste avant la pause grâce à Labourdère (16-8, 39è). Malgré tout, les Canétois faisaient le forcing pour recoller. C’était chose faite dans les arrêts de jeu. Après des trouées du trois-quarts centre Brull et de Iche, l’ouvreur Castany se faisait reprendre tout près de la ligne, mais obtenait un pénalité. Une pénalité jouée à la main. Bonne idée puisqu’après une longue séquence de possession, Roda, tout fraichement entré, passait par là et  marquait en force. Treig transformait (16-15, 40è + 3) et M. Samora sifflait la pause.

IMG_0636
Iche (ballon sous le bras) trouve un intervalle et file plein axe.

Un trou d’air de quinze minutes, le réveil, et puis…

Comme ils avaient terminé le premier acte, les Audois entamaient le second. Ils faisaient entrer du sang frais, notamment en la personne de l’expérimenté Fellous (passé par le rugby à XIII et, entre autres, les Dragons Catalans, Hull KR ou encore Widnes). Cette addition, tout comme le discours des coachs à la mi-temps, semblait rebooster le groupe. Dont acte. Fellous, justement, faisait parler sa puissance et transperçait le rideau. Les avants enchainaient et Ferreres, dernier servi, passait la ligne. Treig rajoutait deux points (22-16, 42è). Les Canétois ne s’arrêtaient pas en si bon chemin. Touche à 5 mètres, énième prise de Rey, maul porté, puis ballon renversé petit côté pour Treig qui plongeait derrière la ligne. MM. Samora et Andreau se consultaient avant de valider l’essai (27-16, 47è).

IMG_0700
Laboisse choisit de contourner la solide défense des hommes des Corbières.

Le RCBLM tentait de se relancer, mais les velléités offensives étaient contrecarrées par les gratteurs adverses, notamment ce diable de Chaumont Soler. Celui-ci s’accrochait néanmoins avec Laboisse et les deux allaient se reposer dix minutes (51è). Ce contretemps ne perturbait guère Canet, qui accroissait son avance sur un coup de filou de Ferreres. Ballon récupéré par le RCBLM et relance. Dupouy cherchait du soutien à hauteur, mais le troisième ligne audois surgissait, interceptait et filait sous les barres. Treig rajoutait deux points (34-16, 55è). La messe semblait dite. Et pourtant…

IMG_0705
Ferreres, l’un des grands artisans du succès audois, signe le cinquième essai de son équipe.

Après ce gros passage à vide, les Gersois, tout de même sonnés, remettaient la main sur le ballon. Treig se voyait sanctionné d’un carton jaune pour un plaquage haut (57è), ce qui ouvrait des espaces pour les attaquants adverses. Ces derniers en profitaient même si Favarin, servi côté droit, était repris en bord de touche. Bis repetita quelques instants plus tard. Le ballon volait de mains en mains: Cestac, Favarin, Labourdère et enfin Villas, mais l’arrière (replacé à l’aile depuis l’entrée de Saint Agne en 10) était propulsé en touche suite au retour in extremis de Le Panse (63è). Les efforts de RCBLM étaient toute fois récompensés. Longue séquence de conservation, puis Labourdère trouvait un coup de pied transversal pour Favarin. Il manœuvrait le dernier défenseur pour servir Villas, qui disposait de Fellous pour inscrire le deuxième essai des siens. Labourdère transformait (34-23, 68è).

IMG_0618
Deux numéros 5 en altitude : Chaumont Soler prend ici le dessus sur le capitaine Dupouy.

L’espoir renaissait, de quoi donner des idées de relance à Labourdère depuis ses 22 sur le renvoi suivant. Mieux encore. Les hommes du Pays d’Astarac inscrivaient un nouvel essai, toujours par l’intenable Villas. Servi en bout d’aile, il mystifiait son adversaire direct sur un « cad’dèb » d’école, tendait le bras et marquait (34-28, 74è). Tout semblait alors possible, d’autant plus que le RCBLM héritait d’une touche dans les trente mètres. Cependant, comme cela avait déjà été le cas à de trop nombreuses reprises lors de cette rencontre, le ballon était perdu dans l’alignement. Canet en profitait pour mettre le cuir au chaud pendant de longues secondes, multipliant les temps de jeu à une passe, jusqu’à l’ultime dégagement en touche. Au coup de sifflet final de M. Samora. Canet d’Aude venait d’être sacré champion d’Occitanie de 3ème série 2021-2022

IMG_0718
Les dernières offensives du RCBLM seront muselées par le rideau défensif de l’ASC.

UN RÉ-GAL ! Voilà la conclusion que l’on peut tirer de la finale disputée par ces deux formations sur la pelouse ensoleillée du Stade Albert-Nauroy. De l’intensité, du jeu, des prises d’initiatives, du suspense, tout y était. Après un début difficile (il a fallu d’entrée gérer une infériorité numérique), le RC Bassoues Lupiac Montesquiou a su se remettre la tête à l’endroit, tenant davantage le ballon, dans le sillage de son capitaine Dupouy (exemplaire de bout en bout) et de l’ouvreur Labourdère. Jusqu’à prendre 8 points d’avance avant la pause. Néanmoins, le gros passage à vide (26 points encaissés en 15 minutes, sans en rendre un) aura bien entendu été fatal. Les hommes de Michel Lasbats et Frédéric Bertozzi (il faut le rappeler privés des troisièmes lignes Mendes et Doubrère) auront tout de même trouvé les ressources pour revenir dans la partie, emboitant le pas de Saint Agne, entré en jeu à l’ouverture et très précieux dans l’organisation. Au bout du compte, il s’en sera fallu de peu pour qu’ils ne réalisent l’exploit.

IMG_0645
Labourdère (10) s’est certes illustré dans le jeu mais s’est également employé en défense.

Pour sa part, l’Association Canet d’Aude ne pouvait rêver meilleur dénouement. Auteurs d’une entame sérieuse, les Canétois ont ensuite eu des difficultés à se créer de réelles occasions de marque dans le premier acte… Jusqu’aux arrêts de jeu. En effet, les joueurs de Julien Bergès, « Pedro » Fernandez et Steve Jarlet ont alors su mettre les choses dans l’ordre, s’appuyant d’abord sur une conquête performante (Rey et Ferreres impériaux en touche, notamment en contre avec 4 ballons confisqués) et sur le jeu au pied long de Castany, avant de se montrer plus réalistes aux moments clés de la rencontre, bien organisés autour de Iche et de Treig (auteur de 14 points). Le bouclier de 3ème série rejoint donc les Corbières, de quoi ravir bien évidemment le président Walter Langlade.

IMG_0791
Pour rapporter le bouclier à bon port, prière de suivre le panneau…

Réactions

« Pedro » Fernandez (Entraîneur, ASC): « C’est beau. Les mecs ont fait preuve d’une sérénité énorme dans le vestiaire. On attaque bien, on se fait prendre à notre jeu, mais que ce groupe est fantastique. C’est le plus beau cadeau qu’ils puissent faire à un entraîneur. On a mis les ingrédients. On a attendu, on a été patients. On savait que c’était du solide en face. C’est tout simplement fantastique ».

Frédéric Bertozzi (Entraîneur, RCBLM): « Je tiens à féliciter mes joueurs, une fois encore exemplaires. Ils se sont filés à 200%. On a un petit passage à vide. Cela nous coûte très cher. On ne va rien lâcher pour aller chercher quelque chose en championnat de France ».

IMG_0648
Le coach gersois pense désormais au championnat de France.

Adel Fellous (Trois-quarts centre, ASC): « Sur l’ensemble du match, on mérite amplement la victoire. On les a dominés de la tête et des épaules. Notre plus grand adversaire aujourd’hui, c’était nous. Sur l’engagement, il n’y a pas eu photo. On a été meilleurs. On était déterminés à ramener ce titre à Canet ».

IMG_0723
Les courses tranchantes de Fellous ont fait pas mal de dégâts dans la défense du RCBLM.

Benoit Saint Agne (Demi d’ouverture, RCBLM): « On a été vaillants. On a joué avec nos vertus. On a eu un trou d’air en début de seconde période face à cette belle équipe qui comporte de solides individualités. On a essayé de jouer en groupe, comme on le fait depuis le début de la saison. Aujourd’hui, il nous manque dix minutes (…) Maintenant on va se raccrocher au championnat de France. Pour ma part, ça fait douze ans que je joue ici. On a une histoire. On est des amis. Chez nous, on n’a que ça, le rugby. On a loupé une marche. On va se rattraper ».


Feuille de match

A Roques (Stade Albert-Nauroy):  Association Sportive Canet bat Rugby Club Bassoues Lupiac Montesquiou 34 à 28 (mi-temps: 16 à 15 pour Bassoues Lupiac Montesquiou).

Arbitrage: M. Thomas Samora assisté de MM. Hugues Samora et Pierre Andreau (Ligue Occitanie).

Cartons jaunes: à l’ASC, Croux (21è), Chaumont Soler (51è), Treig (57è); au RCBLM, Cestac (2è), Laboisse Y. (51è).

Pour  l’ASC: 5 essais Wundrack (10è), Castany (40è + 3), Ferreres (42è, 55è), Treig (47è), 1 pénalité (32è) et 3 transformations Treig.

Pour le RCBLM: 3 essais Labourdère (26è), Villas (68è, 74è), 3 pénalités (17è, 22è, 39è) et 2 transformations Labourdère.

IMG_0564
Une rencontre disputée notamment sous les yeux d’Alain Doucet. Le président de la Ligue Occitanie a apprécié à sa juste valeur le spectacle proposé par les deux formations.

Composition ASC : Treig; Navarro, Wundrack, Brull, Tota; Castany (o), Sandragne (m); Iche, Croux, Ferreres; Chaumont Soler, Rey; Antonetti, Anthony, Ramey (cap).

Sur le banc: Dehard, Viana, Roda, Sailhan, Puech, Fellous, Le Panse.

Entraîneurs: Julien Bergès, « Pedro » Fernandez et Steve Jarlet.

IMG_0509
Les supporters du RCBLM avaient pourtant effectué en grand nombre le déplacement jusqu’à Roques.

Composition RCBLM : Villas; Lubas, Lupeau, Cestac, Dubarry; Labourdère (o), Laboisse Y. (m); Lussan, Piquemil, Ramon; Dupouy (cap), Caumont; Joullié, Hilario, Laboisse L .

Sur le banc: Perrussan, Louit, Saint Agne, Goux, Rigade, Favarin, Couget

Entraîneurs: Michel Lasbats et Frédéric Bertozzi.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here