Féminines – Le Stade Toulousain apprend vite

0

Dans un contexte rendu très particulier à cause des attentats de l’avant veille à Paris, ce derby avait attiré beaucoup de monde. Un premier match officiel au plus haut niveau entre l’expérimentée équipe de Blagnac-Saint-Orens, et le Stade Toulousain, ambitieux promu. (par Beud Spencer)

stade bsorf pamisire (3)
Le Stade Toulousain dominateur en conquête a gêné le Bsorf (photo Pamisire)

Une minute de silence est scrupuleusement respectée, pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris. Le match commence, le Stade Toulousain prend le dessus en touche et en mêlée. Le BSORF résiste bien, mais ne peut empêcher l’ouverture du score par Sansus (3-0, 6ème). Malgré beaucoup de fautes, surtout du côté visiteur, l’excellent arbitre M. Simon Mickael, laissera des avantages pour éviter de ternir cette rencontre. Le jeu pratiqué par les deux équipes reste très agréable à voir.  Il faudra atteindre la 20′ pour voir Blagnac obtenir et tenter une pénalité, qu’Abadie manquera. Un Bsorf dominateur mais stérile. Beaucoup d’agressivité en défense dans le bon sens, qui ne laisse guère d’ouverture. Juste avant la pause, Sansus en profite pour passer une deuxième pénalité (6-0, 37ème). L’arbitre siffle la mi-temps d’un match qui ne donne pas l’impression d’être lancé.

stade bsorf pamisire (1)
Gros pressing défensif et offensif des stadistes (photo Pamisire)

Début du second acte, les Toulousaines appliquent un gros pressing offensif et cela va s’avérer payant. Sur une mêlée introduction Blagnac, la mêlée tourne le ballon est sorti par Soulard (BSORF) qui donne le cuir à…Sansus, qui en demandait pas temps pour inscrire le premier essai du match, transformé par elle même 53′ 13-0. Il ne reste qu’une équipe sur le terrain tant la domination s’accentue, Blagnac défend bec et ongles, mais commet trop de fautes. L’une d’elles amène une pénal touche, les toulousaines mettent le cuir au chaud pour aller au paradis, essai collectif des avants, non transformé (18-0, 64ème). L’intensité du match baisse d’un cran, Clave Chastang (Stade Toulousain) reçoit un carton blanc. Le Bsorf en profite pour inscrire un essai par Carla Neisen, très présente. Abadie transforme, 18-7. Il reste une dizaine de minutes à jouer, l’espoir revient côté visiteur, d’autant que Peyronnet reçoit un carton jaune. Les rouge et bleue se rapprochent de la ligne, jouent une pénal touche importante. Mais le ballon est contré, et l’action se transforme en contre de 80 mètres, conclu par Sansus, encore elle, et en véritable coup de massue pour le Bsorf qui perd là tous ces espoirs de retour. La victoire dans la poche, les stadistes iront inscire un dernier essai par la supersonique Beauparlant. 28-7, score final. Le Stade Toulousain remporte une victoire bonifiée et symbolique face à la référence régionale du Top 8, depuis de nombreuses années…

Les réactions :    

Laure Sansus (capitaine ST): c’est pas Laure qui a gagnée mais c’est tout le groupe, c’est le match le plus abouti depuis le début de la saison. Ce n’est qu’une victoire, c’était un bon derby très correct, mais il y aura un match retour, et la saison est encore longue.

Philippe Gleyze (entraineur ST):  Je pense que l’on a pas vu le vrai visage du BSORF ou alors je ne m’y connais pas. Maintenant, les filles ont respecté les consignes, nous avions un plan de jeu bien établi, et je les félicite. Nous n’avions pas prévu de gagner pour être honnête.

Eric Carrière (entraineur BSORF ): Je ne sais pas ce qu’il c’est passé, on a été fébrile, passives, je ne comprends pas pourquoi elles se sont mises la pression toute seule, mais il faudra se servir de cette défaite        

Audrey Abadie (capitaine BSORF): on a été de véritables Bisounours, on a manqué agressivité. Il faut vite se reprendre si on veut aller plus loin dans la compétition

stade bsorf pamisire (4)
Un derby engagé mais dans un bon esprit (photo Pamisire)

A Toulouse: Stade Toulousain bat Bsorf 28-7 (6-0)                                                                                               Arbitre: Mr Simon Mickael  –  Temps idéal, ensoleillé, bonne pelouse, 550 spectateurs environ

Evolution du score: 3-0, 6-0, 11-0, 13-0, 18-0, 18-5, 18-7, 23-7, 28-7                                                                   Stade Toulousain: essai Sansus (53′, 76′), collectif (64′), Beauparlant (80), transformation Sansus (53′),               pénalité Sansus (6′, 37′)

Bsorf: essai Neisen (69′), transformation Abadie (69′)

Compositions:   

Stade Toulousain: Traore, Divoux, Menetrier, Loubet, Combebias, Peyronnet Mar, Bilon, Blackwood, Sansus, Imart, Aloulou, Peyronnet Mor, Fregier, Bertrand, Pegot, Laborie, Rouanet, ClaveChastang, Hermet, Sabatier, Kearney, Beauparlant

Bsorf: Rodionoff, Frendo, Andre, Forlani, Labatut, Lagarrigue, Deylaud, Soulard, Auriol, Abadie, Le Blanc, Raymond, Neisen, Perceval, Escande, Necer, Touye, Nkoumba, Triboulin, Martin, Houlle, Driguez

stade bsorf pamisire (2)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here