Fédérale 3 – Tournefeuille, peut mieux faire, Revel, en progrès

0

Lors de cette deuxième journée de championnat, Tournefeuille, qui s’était imposé chez les Gersois de Vic Fezensac le weekend dernier, recevait Revel, vainqueur de Layrac à domicile. Un affrontement qui promettait, mais qui a accouché d’un match atone et crispé…(par Marco Matabiau)

le-centre-tournefeuillais-clua-bien-pris-aux-jambes-par-louvreur-revelois-barrau

Il y a des jours comme ça. Dès l’entame, on sentait que ce match allait se dérouler sur un faux rythme. Revel occupait le terrain au pied et ouvrait le score sur une pénalité de Mercier, des 40 mètres en face. Tournefeuille essayait pourtant de mettre son jeu en place mais il semblait évident que les banlieusards toulousains manquaient de repères. En effet, outre le fait que de nombreuses recrues composaient le paquet d’avants (la première ligne au complet notamment), les absences conjuguées de l’ouvreur Mathieu Graton, régulateur du jeu, et de Damien Lyet, arrière dynamiteur et habituel capitaine, se faisaient cruellement sentir. A la 8ème, Eridia répondait néanmoins à Mercier, puis donnait l’avantage à son équipe suite à un bel enchaînement des troisièmes lignes Suchaud et Coudrais. Revel tentait de riposter sur ballon porté, mais le pack de Tournefeuille faisait bonne garde. A la 26ème, suite à un jeu haut, Clua mettait la pression sur le réceptionneur revélois et obtenait une nouvelle pénalité, agrémentée d’un carton blanc pour l’ailier visiteur Raybaud. Eridia ne se faisait pas prier pour transformer : 9-3. On croyait que les hommes du duo Cettolo-Guiraud allaient se libérer, mais, au contraire, ils multipliaient erreurs techniques et mauvais choix. Malgré la sortie prématurée sur blessure de son jeune troisième ligne  Gayraud (18 ans), Revel s’accrochait, continuant à gratter de nombreux ballons au sol et à déranger les sorties de balle adverses. Grâce à deux nouveaux coups de patte de Mercier, les joueurs du Lauragais revenaient à égalité dans les arrêts de jeu de la première période. On avait joué 40 minutes, et pourtant, on avait l’impression que le match n’avait pas démarré.

Duel de buteurs entre Eridia et Mercier…

Après la pause, le match reprenait sur le même (faux) rythme. Les entraîneurs tournefeuillais tentaient bien de dynamiser leur équipe en faisant entrer du sang neuf, mais rien n’y faisait. Un lancement de jeu entre Suchaud et Pinarello sur une mêlée à cinq mètres échouait tout près de la ligne. Pire, Tournefeuille s’énervait et était pénalisé pour avoir contesté une décision arbitrale. Eridia (55è) et Mercier (64è) se rendaient coup pour coup. A quinze minutes de la fin, le score de 12-12 laissait présager d’une fin de match crispée, d’autant plus que Ducasse venait d’écoper d’un carton blanc pour avoir effondré un maul revélois après une «cocotte» de 40 mètres. Contre toute attente, c’est Tournefeuille qui allait le mieux gérer cette fin de match. Les bleu et blanc prenaient d’abord l’avantage sur une nouvelle pénalité d’Eridia, avant de mettre fin au suspense. Sur un nouveau jeu au pied haut, l’arrière revélois Faucon, tentait de relancer mais se faisait prendre dans ses 22 mètres. Eridia, toujours lui, grattait au sol et obtenait une ultime pénalité qu’il se chargeait lui-même de convertir des 25 mètres en bonne position. Les Revélois tentaient bien d’arracher la victoire sur une dernière pénalité jouée à la main, mais une nouvelle maladresse mettait un terme à cette rencontre. Au final, une victoire à l’arrachée pour Tournefeuille, et un bon point pris à l’extérieur pour Revel.

img_0092

LA FEUILLE DE MATCH

A Tournefeuille (stade municipal) : AS Tournefeuille bat RC Revélois 18 – 12 (mi-temps : 9 – 9)

Pour les vainqueurs : 6 pénalités Eridia (8è, 16è, 26è, 55è, 70è, 77è)
Pour les vaincus : 4 pénalités Mercier (3è, 38è, 40è + 3, 64è)
Cartons blancs: à Tournefeuille, Ducasse (64è) ; à Revel, Raybaud (26è)

Tournefeuille: Eridia ; Dandrau Cabarrou, Clua, Pinarello, Teillol ; Payre (o), Lacassagne (m) ; Suchaud, Coudrais (cap), Bilhere Dieuzeide ; Ducasse, Garaud ; Celaya, Marcet, Sicre.
Sur le banc: Goulignac, Artigue, Trémolières, Darrieussecq, Sentenac, Ferrié, Chaubeton.
Entraîneurs : Laurent Cettolo et Claude Guiraud.

Revel: Faucon ; Raybaud, Chaffre, Alquier, Vidal ; Barrau (o), Mercier (m) ; Gayraud, Poret, Pechard ; Antequera, Piquemal ; Mbenoun, Morin (cap), Prax.
Sur le banc: Bourrel, Vibert, Coustel, Ourliac, Rallier, Samsus, Gasc.
Entraîneurs: David Bégu, Rémy Fabre et Lilian Camciam.

Les réactions

laurent-cetollo-tournefeuille
Laurent cettolo visiblement pensif

Laurent Cettolo (co-entraîneur, Tournefeuille): «On va retenir la victoire. Un match très poussif. Ils nous ont bien gênés défensivement. Globalement la conquête a été positive, donc on a pu avoir des ballons propres et leur contrer quelques ballons en touche. On a beaucoup ralenti les ballons alors qu’il aurait sans doute mieux valu dynamiser… Cela aurait été plus efficace. On est allés très souvent au contact debout. Non seulement ça nous ralentissait, mais on perdait le ballon. On a besoin de se ressaisir très rapidement si on veut aller faire quelque chose le weekend prochain.»

david-begu-revel
David Bégu, déçu mais optimiste

David Bégu (co-entraîneur, Revel): «Plutôt satisfaits de ce résultat, même si on aurait bien entendu préféré gagner. On tombe sur une bonne équipe de Tournefeuille qu’on annonce déjà vouloir jouer les premiers rôles de cette poule. Nous sommes en reconstruction, nous sommes arrivés avec les autres entraîneurs en début de saison. On a gommé le tableau de l’année dernière et on a tout recommencé (…) On voit qu’on fait des progrès. Il ne faut pas oublier que l’an dernier, cette équipe de Revel était venue prendre 40 points ici (…) Certes, on a subi en première mi-temps, mais on a su se remettre dans l’axe en seconde pour prendre les dessus devant en touche et avoir une bonne réaction (…) On sait qu’à ce niveau, ça se joue sur des détails. Et bien aujourd’hui, on a pêché sur ces détails.»

Baptiste Eridia (arrière, Tournefeuille): «On a fait de nombreuses erreurs qui ne nous ont pas permis de concrétiser sur les derniers temps de jeu. Ils étaient bien organisés devant et nous, on s’est souvent précipité, commentant de nombreuses fautes de mains. Certes, ils nous ont gêné, mais on leur a aussi facilité la tâche par moments.»

Gérald Mercier (demi de mêlée, Revel): «Je pense qu’on aurait pu accrocher un match nul, voire s’imposer. En revanche, pour gagner, on aurait dû être beaucoup plus disciplinés. Le côté positif, c’est qu’on s’aperçoit qu’on a bien progressé devant, cette année. Au niveau du jeu, on a un peu réduit la voilure. Ça marche assez bien puisqu’on a réussi à bien avancer devant, et marquer des points sur des pénalités… même si dans le jeu courant, on a peut-être un peu abusé du jeu au pied et on s’est débarrassé du ballon un peu rapidement (…) L’objectif de la saison, c’est de gagner, d’aller faire des coups à l’extérieur. On a des coachs ambitieux, on ne va pas annoncer qu’on vient jouer que pour chercher un point.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here