Fédérale 3 – Saint-Sulpice-Revel, de bout en boue

0

“Une à une les gouttes d’eau me dégoulinent dans le dos, nous pataugeons dans la gadoue…..” voilà ce que chantait Jane Birkin à l’époque. Et tel fut aussi le leitmotiv des acteurs de cette rencontre entre St Sulpice et Revel. A Moletrincade, si les tarnais souhaitaient conforter leur place dans le trio de tête, les revélois rêvaient eux, de créer l’exploit. Quand on aime le rugby, on se moque bien de la météo et de l’état du terrain, pour retrouver un peu de joie et chasser la morosité de ce temps hivernal (par Fidel Hopost, photos Serge Cartou)

27023621_2275744122451529_7307161228431311481_o
Un match d’équilibristes parfois …

Pour que cette rencontre puisse se disputer dans des conditions quasi-acceptables, la municipalité de St Sulpice avait pris la précaution de n’autoriser qu’une seule rencontre au Complexe Sportif de Moletrincade. L’issue du match des équipes réservistes se déterminera donc au moyen de la péréquation, même si les protégés de Gregory Ségur avaient pris un soin tout particulier pour la préparer le matin même… dans une auberge locale.

Dès l’entame du match des équipes fanions, Saint-Sulpice était plus prompt à entamer les joutes, avec du rythme, malheureusement ponctué de très nombreuses fautes de main. Revel défendait tant bien que mal, mais n’était jamais inquiété. Comme les Tarnais n’y arrivaient pas, c’est même Revel qui leur offraient l’opportunité d’ouvrir le score. Une faute de main suivie d’une contestation permettait à Carayon de concrétiser la pénalité (3-0, 16ème). Lors d’une des premières incursions revéloise dans le camp local, les Tarnais allaient tout d’abord perdre sur blessure leur capitaine Denat (entorse de la cheville 23ème), puis concéder une pénalité pour un en-avant repris devant, convertie par Mercier (3-3, 26ème). Saint Sulpice ne se laissait pas abattre pour autant, et après une touche se créait la plus belle action offensive de la rencontre. Un débordement fulgurant sur l’aile trouvait Perron, intercalé, qui venait d’entrer pour le premier essai de la rencontre, transformé par Carayon (10-3, 31ème), Souhaitant prendre le large rapidement, sous l’impulsion de Pagès notamment, les Tarnais allaient cependant se heurter à une défense lauragaise très vigoureuse et efficace, et ce, jusqu’à la pause.

26952009_10210789151545381_2469529091510651446_o
Carayon assure son coup de pied, et la victoire des siens

Après s’être réchauffés dans les vestiaires, les acteurs revenaient pour la seconde période avec de nouveaux maillots. Sur l’une des premières actions, Revel perdait son talonneur Fabre, victime d’une suspicion de commotion. Les débats s’équilibraient, mais les fautes de main de part et d’autres continuaient à être la panacée de cette entame. Sanctionné par une pénalité, Saint Sulpice voyait Mercier redonner l’espoir à ses couleurs (10-6, 51ème). Sur le renvoi, c’était au tour de Revel de se mettre à la faute et Carayon ne se faisait pas prier pour scorer (13-6). Dès lors, les visiteurs retrouvaient quelques couleurs. Mais malgré une supériorité numérique consécutif à un carton jaune (61ème), ils n’allaient jamais parvenir à inquiéter la défense locale qui veillait au grain. La fatigue aidant, le terrain devenant un véritable bourbier, le jeu de part et d’autre devenait de plus en plus désordonné et brouillon. Une dernière pénal-touche mal négociée par Revel clôturait cette rencontre disputée dans un excellent état d’esprit.

26961921_10210789247107770_6484410806517403654_o
Il a fallu frotter fort sous la douche pour s’enlever la boue
26961639_2275741922451749_6984343444215024635_o
Les remplaçants étaient facilement reconnaissables

Réactions :

Eric Roca, entraîneur de St Sulpice : “Nous avons obtenu l’essentiel pour continuer à bien figurer dans la compétition. Avec de telles conditions météo et sur un terrain à la limite du praticable, il ne fallait pas s’attendre à de grandes envolées et à voir du beau jeu. Même si nous avons connu quelques difficultés en début de rencontre, nous avons su bien gérer l’occupation du terrain et grâce à une bonne organisation défensive, nous avons pu obtenir la seule chose qui importait aujourd’hui : La victoire. Ce ne fut pas facile pour nous et nous avons dû jouer contre nature. Dans cette rencontre, même si le spectacle ne fut pas au rendez-vous, il faut féliciter tous les joueurs de St Sulpice et de Revel pour l’engagement et l’abnégation dont ils ont fait preuve. Il faut également saluer la prestation de l’arbitre qui n’a pas eu une tâche aisée pour reconnaître les joueurs fautifs lors des regroupements.”

Rémy Fabre, entraîneur de Revel : “Avant toute chose, il faut féliciter les acteurs de cette rencontre pour avoir essayer de produire du jeu malgré les conditions météo et l’état de la pelouse. Pour mon équipe, il faut saluer l’excellent état d’esprit et la solidarité dans l’engagement. Dans ce type de rencontre, cela se joue souvent sur des petits détails qui malheureusement nous ont été contraires. Un jeu au pied trop approximatif, de mauvais choix sur nos rares occasions, notamment lors de la dernière pénal-touche). C’est dommage, mais ramener un bonus défensif de ce difficile déplacement chez un des leaders de la poule est une excellente opération comptable et ce résultat nous satisfait au final. Nous pouvons désormais préparer sereinement l’échéance importante de la semaine prochaine avec la réception d’un concurrent direct au maintien, Laroque Belesta.”

Thierry Tonon, Président de St Sulpice : “Je suis vraiment très heureux de cette victoire face à un adversaire vaillant, qui nous a posé des problèmes durant toute la rencontre. Avec de telles conditions de jeu, ce ne fut pas facile et même si nous n’avons pas assisté à un beau spectacle, l’engagement de mes joueurs a été exemplaire, il convient de les féliciter à ce titre.”

deant capitaine saint sulp
Denat raccompagné sur la touche, le capitaine sera-t-il sur pied rapidement pour les prochaines échéances ?

La feuille de match

R.C ST SULPICE :
Points : 1 E ; Perron (31″) – 1 T ; Carayon – 2 P Carayon (16″;53″)
Cartons : Jaune : De Torres (60″)
Composition : Pagès ; Sarran, Garcia, Denat (Cap), Baisagale ; Diez (O), Carayon (M) ; Salinier, Zahnd, Cance ; Jaussely, Archambal ; Heintz, De Torres, Rachmann. Remplaçants : Tonon, Ratel, Vidotto, Puech, Arroyo, Itan, Perron. Entraineurs : Eric Roca ; Frédéric Delfau

R.C REVEL :
2 P Mercier (26″,51″)
Composition : Gayraud ; Compagnon, Alborola, Barnagaud, Sansus ; Bousquet (O), Mercier (M) ; Gaillac, Cancian, Oubliac (Cap) ; Mignot, Maury ; M’Benou, Fabre, Hambo. Remplaçants : Morrin, Pitton, Mackowiack, Durrieu, Poret, Gomez, Mercier. Entraineurs : David Begu, Fabre Rémy

Arbitre : Patrick Benoît (Périgord Agenais)

26962509_2275743845784890_5533389676275064189_o

26850814_2275742069118401_8511891282446514307_o

26951812_2275746055784669_5238945844422840839_o

27021795_10210789162705660_8433126438437876452_o

26962418_10210789184026193_135149635319216529_o

 

Bravo et merci à Adeline Faral et Serge Cartou pour ces très belles photos
prises dans le froid et l’humidité !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here