Fédérale 3 – Rieumes-Tournefeuille, le choc a tenu ses promesses

0

Dans le match au sommet de cette poule 12 de Fédérale 3, le Sporting Club Rieumois (1er, 57 points) recevait l’Association Sportive de Tournefeuille (2ème, 55 points). L’enjeu de cette rencontre était multiple. Pour les locaux, il s’agissait de rester sur leur bonne dynamique (cinq victoires consécutives), de confirmer la grosse performance de la semaine passée (victoire à Layrac 10 -3, alors que les Lot-et-Garonnais restaient invaincus chez eux depuis près de trois ans) et de conserver la première place et ainsi éviter les barrages. Quant aux visiteurs, ils venaient chercher un match référence à l’extérieur (leur dernière victoire hors de leurs bases remontait au 13 novembre, à Grenade) et glaner quelques points, voire plus si affinités, afin d’éviter le retour de Revel, toujours en embuscade pour accéder directement aux phases finales… (par Marco Matabiau)

Du soleil, beaucoup de monde et de l’engagement pendant 80 minutes (photos Adscr)

Le  match démarrait sur un rythme élevé. Les Rieumois, privés de Conduché (suspendu) et visiblement crispés par l’enjeu, multipliaient les erreurs (jeu au pied approximatif et passes imprécises) mais se reposaient sur leur paquet d’avants. Conquérants dès la première mêlée (une des quatre mêlées perdues par les visiteurs sur leur propre introduction), les locaux donnaient le ton. C’est néanmoins l’ouvreur tournefeuillais Eridia, titulaire en lieu et place d’Arnaud (suspendu après son carton rouge reçu face à Grenade la semaine passée), qui ouvrait le score sur une pénalité des 38 mètres légèrement décalée sur la gauche : 3 – 0 (9è). Le même Eridia doublait la mise cinq minutes plus tard des 30 mètres en face : 6 – 0 (14è). Voyant son équipe apathique, le demi de mêlée rieumois Cazanave (dont c’était le dernier match de saison régulière à domicile), jouait rapidement une pénalité à la main sur la ligne médiane puis trouvait son compère de la charnière Ségarra à hauteur pour prolonger l’action. Après un point de fixation dynamique, le pilier Barrière ramassait et passait la ligne: 6 – 5 (16ème).

Le match semblait enfin lancé. Quelques instants plus tard, le troisième ligne Sentous était sanctionné pour un plaquage jugé haut par M. Gouzenne: Eridia redonnait un peu d’air aux siens : 9 – 5 (19è). Le pack rieumois continuait de martyriser son adversaire en mêlée fermée. Il faut dire que l’expérience de joueurs tels que le droitier Pons et le deuxième ligne Bleys (35 ans chacun) pesait lourd dans la balance et que, comme le confiaient Olivier Bouchard et «DD» Donadello à l’avant-match: «Ce n’est pas parce qu’on a quelques cheveux blancs que le potentiel n’est pas là.» A la 34è, Beyne venait conclure un beau mouvement collectif initié par ses lignes arrières. Il venait plein champ, cassait deux plaquages et déposait la défense visiteuse sur trente bons mètres pour inscrire un magnifique essai entre les poteaux. Delahaye transformait : 12 – 9. Le score n’évoluait plus jusqu’à la pause.

Chassé-croisé et final haletant

La seconde période reprenait avec une équipe de Tournefeuille plus entreprenante. Elle confisquait le ballon et enchaînait les temps de jeu. Le centre Clua venait récompenser cette domination sous les  perches, bien servi par Eridia d’une belle passe sautée. Avec la transformation, les joueurs du duo Cettolo – Guiraud repassaient devant : 16 – 12 (45è). Rieumes réagissait aussitôt mais la bonne percée de Sentous, bien relayé par Delahaye, ne donnait rien, si ce n’est une pénalité que le même Delahaye se chargeait de transformer: 16 – 15 (50è). Les bleu et blanc cherchaient à reprendre la main mais s’énervaient à nouveau: ils obtenaient une pénalité pour un plaquage haut mais discutaient avec l’arbitre. Bilan: pénalité retournée… et trois points de plus dans l’escarcelle d’Eridia  (19 – 15, 55è). Les locaux ne se décourageaient pas pour autant : suite à un rush de Nakobukobua bien relayé par Pons, le ballon rebondissait jusqu’à l’aile de Lannes, mais Lyet, dernier défenseur, faisait rempart et clouait le finisseur rieumois à un petit mètre de la ligne.

Tournefeuille faisait le dos rond, résistant aux incessants «pick and go» du pack rieumois, mais concédant de nombreuses pénalités. Sur l’une d’elles, le pilier droit Marty écopait d’un carton blanc (58è). Malgré leur infériorité numérique, les Tournefeuillais continuaient de s’appuyer sur leur conquête en touche (avec un Suchaud royal, auteur de 8 prises ce dimanche) et sur les mauls portés. Ils obtenaient même une pénalité à une quarantaine de mètres sur la droite, mais Eridia connaissait son seul échec de l’après-midi (64è). Cinq minutes plus tard, Rieumes allait repasser devant au score : sur une action bien menée, Nakobukobua perçait plein champ, le jeu rebondissait jusqu’à Ségarra qui, d’une superbe passe sautée lobée, trouvait Lannes en débordement. L’essai était transformé par Delahaye: 22 – 19 (69è). Tournefeuille essayait bien de recoller en jouant tous les ballons, mais sa mêlée se faisait à nouveau dominer sur sa propre introduction (72è) et deux actions échouaient non loin de la ligne d’en-but. Comme un symbole, le dernier ballon joué par les lignes arrières visiteuses voyait le centre Ferrié, venu à hauteur d’Eridia, échapper le ballon sur un énième plaquage offensif de la défense rieumoise.

Rieumes s’impose donc dans ce duel crucial de la poule 12 au terme d’un match intense et indécis, dans lequel chacune des deux équipes a eu ses temps forts. La différence s’est encore une fois faite dans le combat des paquets d’avants: si Tournefeuille (qui repart tout de même avec le bonus défensif) a su plus que rivaliser en touche et sur les mauls portés, la mêlée rieumoise a fait la différence dans les moments clés de la rencontre, au début pour donner le ton et à la fin pour en sceller le sort. Nul ne doute que ces deux équipes, qui présentent un jeu complet et équilibré ainsi que des individualités aux qualités indéniables, auront leur mot à dire quand viendra le temps des phases finales…

Damien Lyet, l’arrière de Tournefeuille, tente de déborder la défense locale, mais sans réussite cette fois

LES REACTIONS

Stéphane Bohn (Entraîneur, Rieumes): «Un match que nous avons abordé très tendus. A la différence de Tournefeuille, on découvre un peu ce que c’est de jouer le très haut de tableau. Je n’oublie pas où on était il n’y a pas si longtemps. On découvre donc tout ça, l’ambiance, le monde, beaucoup de monde, de supporters d’ailleurs aujourd’hui. Je disais aux joueurs qu’ils ont eu le mérite de faire revenir les gens au stade. Cet après-midi, on gagne aussi grâce à notre état d’esprit, qui nous fait avancer et qui, je l’espère, nous fera avancer encore longtemps. On a eu une grosse conquête directe en mêlée, les garçons aiment ça et mettent un point d’honneur à bien figurer dans ce domaine. Après, on est certains de finir premiers ou seconds. L’objectif est donc atteint, puisqu’on voulait faire mieux que la saison passée au cours de laquelle on avait terminé troisièmes.

Laurent Cettolo (Entraîneur, Tournefeuille): «On est restés bien structurés sur nos ballons portés, sur nos touches. Certes, on a eu un peu de mal en mêlée face à, peut-être, la seule équipe à ce niveau qui insiste là-dessus. Ça ne reste pas une priorité mais ça peut faire gagner certains matchs. A nous de travailler un peu plus cela et de continuer sur les points positifs, à savoir l’envie et la rigueur que nous avons démontrées. On avait hâte de faire un gros match. On ne venait pas ici seulement pour prendre un point de bonus mais pour gagner. Quand on joue le haut du tableau, on doit venir chercher autre chose que des bonus à l’extérieur. En résumé, déçu parce qu’on s’investit beaucoup mais qu’on ne s’impose pas, mais satisfait toutefois d’avoir pris un point et d’avoir réalisé un bon match.»

Greg Cazanave (Demi de mêlée, Rieumes): «Un début de match tendu. On fait une mauvaise entame, on joue un peu à l’envers. Pour leur part, ils ont bien joué, ils nous ont bien déplacés, ils ont récité leur rugby. Aujourd’hui, notre point fort a été la mêlée. On a été moins conquérants en touche. Ils nous ont bien gênés sur leurs ballons portés. Après, on a rien lâché, on est restés solidaires, ce qui nous a permis de conserver la victoire. On a la chance de pouvoir jouer les prétendants et les concurrents aux premières places lors des derniers matchs. Rien de mieux pour préparer les phases finales. On se doit donc d’aller faire un bon match à Revel.»

Stéphane Pons, le monsieur plus de la mêlée rieumoise

Stéphane Pons (Pilier, Rieumes): «La mêlée a été notre point fort toute la saison. On a misé sur ça pour récupérer quelques pénalités et des ballons. On a démarré le match un peu crispés. On a eu la pression toute la semaine de la part des entraîneurs et de l’ensemble du club. Ça s’est ressenti sur le premier quart d’heure au cours duquel on a fait de nombreuses fautes de mains. On n’arrivait pas à se trouver pour jouer. On s’est libérés vers la 20ème minute. Ça a été très tendu jusqu’à la pause, puis on a su reprendre le cours du match à notre avantage en seconde période en corrigeant notamment les petites fautes qu’on avait faites jusque-là. Au final, on l’emporte et même si la première place de la poule n’est pas mathématiquement assurée, on peut aller plus sereinement à Revel pour le dernier match de poule.»

Max Suchaud (Troisième ligne, Tournefeuille): «On est tombés sur une équipe très dense, on les savait solides en mêlée. On voulait les attaquer devant, les prendre dans l’axe, sur leurs points forts. Finalement, ça a payé. On a réussi à se hisser au niveau de cette équipe, première de la poule. C’est ce que l’on voulait faire, se prouver cela avant les phases finales. Après ça se joue sur des détails. Les enseignements que l’on peut tirer de ce match, c’est qu’on est trop fébriles, qu’on fait trop de fautes à des moments où l’on n’est pas trop en danger, et on les remet dans le match. Il faut qu’on travaille là-dessus.»

Eridia, l'ouvreur de Tournefeuille: 14 points, à 5 sur 6 dans ses tentatives.
Eridia, l’ouvreur de Tournefeuille: 14 points, à 5 sur 6 dans ses tentatives.

LA FEUILLE DE MATCH

A Rieumes (Stade Marcel Billières): Sporting Club Rieumois bat AS Tournefeuille 22 à 19 (mi-temps: 12 – 9).

Arbitrage: M. Jonathan Gouzenne (Comité Languedoc).

Pour Rieumes: 3 essais Barrière (16è), Beyne (34è), Lannes (69è), 1 pénalité (50è), 2 transformations Delahaye

Pour Tournefeuille: 1 essai Clua (45è), 4 pénalités (9è, 14è, 19è, 55è) 1 transformation Eridia.

Cartons blancs: à Tournefeuille, Marty (58è).

Composition Rieumes: Lièvremont ; Maret, Delahaye, Dos Santos, Lannes ; Ségarra (o), Cazanave (m, cap) ; Sentous, Nakobukobua, Beyne ; Bleys, Aka ; Pons, Marcellin, Barrière.

Sur le banc: Boussès, Viallard, Solyga, Nabalewa, Dutrain, Dupont, Montaut.

Entraîneurs: Patrick Miquel, Stéphane Bohn et Alain Deramon.

Composition Tournefeuille: Lyet (cap) ; Teillol, Clua, Pinarello, Abadie ; Eridia (o), Lacassagne (m) ; Suchaud, Coudrais, Bilhère Dieuzeide ; Ducasse, Trémolières ; Marty, Goulignac, Sicre.

Sur le banc: Marcet, Baboudjian, Bardet, Boistard, Sanchez, Ferrié, Desprez.

Entraîneurs: Laurent Cettolo et

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here