Fédérale 3 – Rieumes passe la Côte et attend la bonne Etoile

0

Comme l’indiquait le score du match aller au Stade Paul-Cervello de Port Vendres (31-30 pour Rieumes), ce sont deux équipes très proches qui se retrouvaient sur la pelouse de Marcel-Billière ce weekend. Même si le SC Rieumois avait terminé en tête de la poule 12 et que l’Union Sportive Côte Vermeille XV s’était «contentée» du quatrième strapontin d’une poule 11 largement dominée par Gruissan, l’incertitude planait quant à l’issue de cet affrontement entre deux clubs aguerris et rompus aux joutes de la Fédérale 3… (par Marco Matabiau).

rieumes (4)

Il suffisait d’attendre quinze petites secondes pour assister au premier accrochage de la rencontre, signe que la tension face à l’enjeu était à son comble. Il n’en fallait pas plus pour mettre en route le pack rieumois qui, sur la mêlée qui suivait, emportait son homologue et gagnait une pénalité. Le ton était donné. Les bleu et blanc, vent dans le dos, lançaient ensuite le jeu: Dupont, bien lancé par Ségarra, transperçait la ligne et servait Lannes. Mais ce dernier jonglait avec le ballon et se faisait propulser en touche. Quelques instants plus tard, le centre catalan Garcia écopait d’un carton blanc pour avoir gêné une sortie de balle dans un ruck. Dans la foulée, Rieumes inscrivait son premier essai: Ségarra, toujours lui, allongeait la passe sur Lannes, venu se proposer entre les deux centres. Les faux appels de Conduché et Delahaye trompaient la défense catalane et l’ailier s’engouffrait dans une énorme brèche pour aller pointer entre les poteaux. Delahaye transformait : 7 -0 (11è). Le même Delahaye accentuait l’avance des siens sur pénalité (10 – 0, 14è). On savait qu’en ce dimanche, une alerte orange aux orages avait été donnée. Rien d’étonnant à voir un peu de «grêle» tomber suite à une nouvelle mêlée dominée par le pack local. Bilan: cartons jaunes pour Barrière et Demestres (18è).

Si Delahaye inscrivait trois nouveaux points des 40 mètres en face (13 – 0, 22è), la Côte ne désarmait pas, faisant plus que jeu égal dans l’engagement physique et maintenant un gros pressing défensif dans le sillage du talonneur Rofes (un ancien des maisons narbonnaise, montpelliéraine et béglaise) et du solide troisième ligne Aulet. Cette détermination était récompensée par un essai collectif (sur pénal touche), transformé par Marty (13 – 7, 26è). Les Rieumois se mettaient alors, semble-t-il, à douter et multipliaient les erreurs techniques, tout d’abord par Dupont (mauvaise réception de coup de pied haut), puis par l’arrière Lièvremont, qui tergiversait dans son en-but sur un ballon rasant délivré par l’arrière Garcia (déjà initiateur de l’action sur une belle relance). L’ailier Namy en profitait et aplatissait en coin (13 -12, 35è). Sentant la menace se préciser, Rieumes accélérait de nouveau, pilonnant la ligne adverse, mais la défense visiteuse faisait front et repoussait les assauts adverses. Dans les arrêts de jeu, suite à une nouvelle relance du feu-follet Garcia, la Côte obtenait une pénalité mais Marty ratait la cible. A la pause, un seul petit point (deux sur l’ensemble des deux matchs) séparait donc les deux équipes.

Le vent tourne… en faveur de Rieumes

rieumes (5)

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Eole (le dieu du vent) doit être rieumois. En effet, après la pause, le fort vent changeait lui aussi de camp et continuait à souffler en faveur des bleu et blanc. Delahaye ajoutait trois points (16 – 12, 44è) avant que Dupont n’hérite d’un carton blanc pour un jeu au sol illégal (49è). Cela n’empêchait pas la mêlée rieumoise de continuer à faire des ravages, emportant son homologue à deux reprises, ce qui permettait à Delahaye de donner un peu d’air aux siens (19-12, 54è). Malgré tout, les Catalans repartaient à l’attaque toujours portés par le duo Rofes – Aulet, très performants dans l’axe et le jeu «main – main». Sur un nouveau maul porté, c’est d’ailleurs Rofes qui inscrivait le troisième essai des vert et blanc. Les ententistes revenaient à deux points (19-17, 62è). Rieumes effectuait quelques changements, Ségarra laissant sa place à Dos Santos, Delahaye se repositionnant à l’ouverture. Un coaching qui allait s’avérer payant puisque sur une mêlée à cinq mètres obtenue grâce au pressing de Maret (lui aussi entré en jeu quelques minutes plus tôt), Delahaye croisait avec Dos Santos. Le centre cassait deux plaquages et allait inscrire l’essai de la délivrance entre les poteaux. Delahaye transformait sans souci (26-17, 73è) avant d’ajouter une dernière pénalité (80è) sanctionnant une contestation des Catalans, encore une fois réduits à quatorze suite au carton blanc reçu par Cazanova (77è).

Le SC Rieumois s’impose donc 29 à 17 au terme d’une rencontre somme toute équilibrée. En dépit de quelques coups de moins bien, les hommes de Stéphane Bohn, Patrick Miquel et Alain Deramon ont su prendre les points dans leurs temps forts, s’appuyant à nouveau sur une conquête directe toujours aussi impressionnante et sur un Delahaye royal (19 points). Les bleu et blanc ont néanmoins eu du mal à mettre leur jeu en route, gênés par le pressing et l’abnégation des Catalans. En effet,  les vert et blanc se sont appliqués à faire déjouer leurs adversaires avant de proposer eux aussi de belles séquences, notamment autour de Rofes, Aulet et de l’arrière Garcia, très en jambes ce dimanche. Le manque de discipline (trois cartons, de nombreuses pénalités concédées) et le fait de jouer contre le vent lors des deux actes (!!!) leur auront cependant été fort préjudiciables. Au prochain tour, Rieumes devrait retrouver d’autres Catalans, ceux de l’Etoile Sportive d’Argelès, avec pour enjeu la montée en Fédérale 2. Tout un programme.

rieumes (3)

Feuille de match

A Rieumes (Stade Marcel-Billière): Sporting Club Rieumois bat Union Sportive Côte Vermeille XV 29 à 17 (mi-temps: 13 à 12).

Arbitrage: M. Mickael Chappe assisté de Guillaume Ferrer et Mohamed Khamallah (Comité Auvergne).

Pour Rieumes: 2 essais Lannes (11è), Dos Santos (73è),  5 pénalités (14è, 22è, 44è, 54è, 80è),   2 transformations Delahaye

Pour Côte Vermeille: 3 essais collectif (26è), Namy (35è), Rofes (62è), une transformation Marty

Cartons blancs: à Rieumes, Dupont (49è) ; à Côte Vermeille, Garcia (10è).

Cartons jaunes: à Rieumes, Barrière (18è) ; à Côte Vermeille, Demestres (18è), Cazanova (77è).

Composition Rieumes : Lièvremont ; Dupont, Conduchet, Delahaye, Lannes ; Ségarra (o), Cazanave (m, cap) ; Beyne, Nakobukobua, Solyga ; Bleys, Aka ; Pons, Viallard, Barrière.

Sur le banc: Boussès, Marcellin, Pierre, Nabalewa, Dos Santos, Maret.

Entraîneurs: Patrick Miquel, Stéphane Bohn et Alain Deramon.

Composition Côte Vermeille : Garcia ; Namy, Garcia, Cazanova, Nhabi ; Marty (o), Schuster (m) ; Aulet, Demestres, Basilaia ; Capallère, Ollier ; Triaire, Rofes (cap), Gibert.

Sur le banc: Delacroix, Donninac, Taofifenua, Makisi, Fabre, Gonzalvez, Desclaux.

Entraîneurs: Alexandre Bonni, Laurent Rovira et Florian Chaubet.

Réactions

Stéphane Bohn (Entraîneur Rieumes) : «On n’a pas lâché. On savait que ça allait être difficile. Je n’ai pas été du tout surpris par les événements. On savait qu’ils allaient s’accrocher, ils ne s’étaient pas qualifiés par hasard. On a fait vingt bonnes premières minutes, puis on est sortis un peu du cadre. Ils ont joué leur jeu, conquête directe et mauls portés. Ils ont été bons dans les contre rucks, gênant nos sorties de balle. Ils ont été efficaces. Nous, on a un peu plus besoin de jouer pour l’être. Néanmoins, je suis très satisfait de la mêlée qui a fait un gros travail. Les mecs ont été solidaires. On se donne le droit de jouer le match de montée pour la deuxième année consécutive, ce qui montre une belle régularité. Je suis également satisfait car le match s’est déroulé dans des conditions normales, et l’essentiel c’est que le rugby sorte grandi de ce genre de rencontres.»

Laurent Rovira (Entraîneur Côte Vermeille) : «On a des regrets même si on savait que le retour serait difficile à l’extérieur. Des regrets par rapport au match aller où sur l’ensemble du match, on aurait mérité de prendre l’ascendant au niveau du goal-average. Des regrets aussi par rapport à la gestion des dernières dix minutes. On a un ballon important et au lieu d’aller chez eux, on joue vite, on fait le mauvais choix (…) On voulait les agresser, mettre du combat devant, proposer un jeu un peu plus restreint avec un 10 qui aurait dû monter des chandelles pour qu’on les presse défensivement, jouer dans l’axe avec les avants. Mais ça n’a été fait qu’à moitié.»

Kevin Dos Santos (Trois-quart centre Rieumes) : «On  a fait un gros travail en première période même si on a eu du mal. Ils nous ont imposés un gros défi physique notamment sur les ballons portés. Ensuite, en seconde, on a réussi à faire deux, trois actions, et ça a payé (…) On a répondu présents même si on a un peu déjoué par moments. Dès qu’on a mis la main sur le ballon, c’était tout bénef pour nous (…) Quant à mon essai, j’ai bénéficié du gros travail de sape des copains, les défenseurs avaient peut-être mal aux épaules, j’ai réussi à faire un crochet et ça a marché.»

Loïc Marty (Demi d’ouverture Côte Vermeille) : «Je pense qu’ils ont mieux géré le match que nous sur l’occupation du terrain. Leur buteur a tout «enquillé». On marque un essai de plus qu’eux, on revient bien après vingt premières minutes compliquées. A la mi-temps, le vent très fort se lève et il tourne. Mais sur l’ensemble des deux matchs, je pense qu’ils méritent de passer (…) Notre force c’est notre paquet d’avants, on voulait les catcher dans l’axe et monter fort pour les empêcher de développer leur jeu. A mon avis, on l’a bien fait, on les a mis dans le dur. Après ça se joue sur des détails, un plaquage manqué, un essai. C’est dommage.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here