Fédérale 3 – Rieumes met fin à l’incroyable invincibilité de Layrac

0

Gagner à l’extérieur n’est jamais anodin, mais l’emporter sur un terrain resté imprenable pendant plus de trois ans, comme celui de Layrac l’était, est le genre de défi que tout entraîneur et joueur aime relever. Rieumes se présentait en leader avant la rencontre, mais se savait en danger avec Tournefeuille, Revel et Tournon à ses trousses et à quelques points. Layrac voulait prolonger son invincibilité et prendre des points pour assurer sa qualification…(photos par Victor Spotter)

layrac rieumes 03 17 victor (2)
Rieumes, en rouge, a su prendre de la hauteur pendant la rencontre

Les intentions rieumoises ont été une nouvelle fois à la hauteur. Par des avants conquérants tout d’abord, même s’ils furent chahutés sur une première mêlée, puis par une ligne de trois quart tranchante et inspirée. Le tableau d’affichage ne reflétait pas forcément cette main mise, puisque ce sont les locaux qui menaient suite à une pénalité justifiée offerte à Decottignies (3-0, 10ème), à laquelle répondait Delahaye dix minutes plus tard (3-3). Mais les visiteurs, visiblement sûrs de leurs forces, se montraient patients, et inscrivaient un essai avant la pause par Dupont, plus rapide à suivre un coup de pied à suivre de Delahaye, ce dernier transformant. 3-10. Peut être que le tournant de cette rencontre se jouait là, en fin de première mi-temps. Sanctionnés à deux reprises par deux cartons, les Rieumois évoluaient à 13 contre 15. Les Lot-et-Garonnais poussaient, sans pour autant concrétiser, au pied tout d’abord (3 échecs pour le buteur Decot), puis sur une pénalité jouée à la main, mais sans succès.

La deuxième période, douchée par une pluie très présente, n’offrait que peu de moments de s’enthousiasmer, malgré quelques occasions pour Rieumes, avortées donc. Layrac, qui avait fait trembler Rieumes à l’aller jusqu’au bout, mettait son coeur et ses tripes dans un combat farouche, mais sans parvenir à trouver la faille, dans une défense intraitable. Aucun point ne sera marqué durant ce second acte, l’arbitre sifflait la fin, Rieumes venait de mettre fin à trois ans d’invincibilité d’une équipe de Layrac pourtant valeureuse, et ce n’est pas peu dire tant l’ASL a défendu son stade José Pénétro avec ardeur.

layrac rieumes 03 17 victor (9)

layrac rieumes 03 17 victor (5)Réactions

Stéphane Bohn (co-entraîneur Rieumes) : un match à l’extérieur se gère essentiellement par une bonne conquête, une bonne défense et une bonne occupation au pied. On a été moyen en conquête et au pied, mais en revanche on a été présent en défense, en étant très peu pénalisés, sans être certain que celles qui ont été sifflées étaient valables, mais à partir du moment où elles sont validées par l’arbitre, il faut s’y soumettre. On retiendra cette victoire, qui aurait pu tout aussi revenir à Layrac, comme au match aller d’ailleurs, donc on ne parlera pas de logique, juste que cette victoire nous maintient en haut du tableau, avant de recevoir Tournefeuille.

Mathieu de Carli (entraîneur joueur Layrac) : On n’avait plus connu la défaite à domicile depuis presque quatre ans, donc forcément un sentiment de déception bien légitime. Je ne peux que souhaiter que cette défaite soit salvatrice malgré tout. Maintenant on va voir comment va réagir le groupe, si on se désunit ou au contraire si on est un groupe de copains.

layrac rieumes 03 17 victor (7)
Mat de Carli discute avec l’arbitre, il sent que la rencontre est en train d’échapper à son équipe

Feuille de match

Layrac 3 – Rieumes 10 (MT : 3-10) ; arbitre : M. Samora (Béarn)

Vainqueurs : 1 E Dupont (34), 1 T, 1 P Delahaye (24).
Vaincus : 1 P Decottignies (11)

LAYRAC : Mula ; Solal, Cler, Gilard, Quittard ; (o) Decottignies (cap.), (m) Inigo ; Pédron, Rivière, Massardi ; Trocmez, De Carli ; Escurraing, Garens, Rigal.
Sur le banc : Calmel, Claysac, Basquet, Bernos, Witheley, Lompech, Mazak.

RIEUMES : Lièvremont ; Dupont, Conduché (cap.), Dos Santos, Lannes ; (o) Delahaye, (m) Ségarra ; Beyne, Nakobukobua, Dutrain ; Bleys, Pierre ; Pons, Marcellin, Barrière.
Sur le banc : Boussès, Sentous, Aka, Solyga. Non Entrés : Lafforgue, Maret, Raffit.

Carton blanc : Nakobukobua (40+3) ; carton jaune : Conduché (40+6).

layrac rieumes 03 17 victor (8)layrac rieumes 03 17 victor (6)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here