Fédérale 3 – Grenade renversé en vingt minutes par Rieumes

0

Dans tous les matchs, cela ne surprendra personne a priori, il y a deux mi-temps. Et parfois, chacun a la sienne. Ce fut d’une rare évidence hier. 25-6 pour Grenade au changement de côté, et 28-30 à la fin des courses. Car des courses il y en a eu aussi, et Rieumes a remporté la course poursuite… (photos et résumé par GR Vin)

duel-au-sommet-delpech-dupont
Duel au sommet entre Delpech, ballon en main, et Dupont

Rieumes gagne la pièce, et choisit de commencer contre le vent. Sur le coup d’envoi de Grenade, le vent et la marée noire emportent les bleu et blanc sur vingt bon mètres, faute et trois points du maître artilleur local, Delpech. Le temps d’engager, de se chercher, et Delpech double la mise. La saine agressivité et l’engagement total des locaux à l’image d’un Estaque impressionnant, font déjouer des visiteurs visiblement empruntés et mal inspirés, qui manquent en plus de réussite en laissant deux pénalités en route. A l’inverse Grenade prend tout ce qui est possible, pénal touche, ballon qui sort et drop de…Delpech bien sûr (9-0). Rieumes n’abdique pas et propose des séquences intéressantes, mais une faute vient toujours perturber la machine. Une action est caractéristique : Grenade trouve une touche dans les 5m adverses, deux joueurs de Rieumes se précipitent pour la jouer rapidement, cafouillage et en avant. Conséquence lourde, l’arbitre siffle, accordera un essai aux locaux dans les secondes qui suivent. Delpech transforme, 19-3. Toujours dans l’approximation, ou la précipitation, Cazanave joue au pied derrière sa mêlée, Nakobukoboa est pris hors jeu, offrande pour Delpech, 3 points de plus pour Grenade. Et encore trois points dans la besace jaune et noire, quand Beyne plaque en léger retard. Finalement Rieumes marquera deux pénalités pour virer à 25-3 à la pause. On a pourtant assisté à une première mi-temps électrique, tendue ou ça a tapait fort devant, mais avec des intentions de part et d’autre, Rieumes proposant du jeu, et Grenade attaché à occuper le camp adverse au pied. Mais avec 19 points d’écart, on voyait mal comment le gain de la partie pouvait échapper aux locaux…

Le réveil de Rieumes…

rieumes-et-nakobukobua-ont-souvent-avance
Rieumes et Nakobukobua ont souvent avancé

Et pourtant, changement de décor à la reprise avec une main mise palpable des visiteurs qui commencent à récolter les bienfaits du travail de sape préalable. C’est Maret tout d’abord qui est à la conclusion d’une belle séquence avants trois quarts, et qui plonge victorieusement en coin. Delahaye transforme, avant de passer une pénalité. Delpech lui répond (28- 13). Rieumes se fait de plus en plus pressant et multiplie les attaques. Estaque et Delpech sortent pour souffler quelques minutes, mais c’est un véritable trou d’air que sont en train de vivre les locaux. Ils laissent en plus en route deux pénalités, certes pas faciles, par Tortelli, qui suppléait Delpech au but. Rieumes a clairement repris les les commandes du match, et revient à 28-23, grâce à un essai de Dupont notamment. Peu avant l’heure de jeu, Conduché tape à suivre pour Dupont, intenable depuis le début, et profite d’une hésitation de l’arrière garde noire pour marquer entre les poteaux, Conduché transforme. Rieumes passe pour la première fois devant au score (30-28) et ne sera plus inquiété par la suite.

Cette rencontre, d’un très bon niveau, aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. La maîtrise collective du Sporting Club Rieumois, au potentiel énorme, a prévalu sur celui d’un ensemble aux valeurs exemplaires, mais en proie au doute. Grenade aligne en effet une cinquième défaite consécutive, dont trois bonifiées malgré tout, signe que le GS n’est pas loin. Mais avec deux revers à la maison, une dernière place, et un déplacement à venir à Layrac, il devient nécessaire de prendre plus de points en plus de faire jeu égal. Avec un Delpech comme animateur buteur, Estaque au tempérament de feu et Gatumel en capitaine exemplaire, Grenade peut croire en son destin. Pour Rieumes, après le large succès contre Vic Bigorre, et ces quatre points glanés à l’extérieur, la réception de l’autre Vic, Fezensac, pourrait permettre permettre au Sporting de s’installer dans le fauteuil de leader. La triplette Beyne, Sentous, Nakobukobua qui a toujours avancé hier, Viallard précieux quand il est rentré, Cazanave qu’on ne présente plus, Dupont qui a du feu dans les jambes et Lièvremont qui a toujours vingt ans, ce Rieumes-là peut aller loin cette saison !

maret-pour-lessai-qui-remet-rieumes-dans-la-course
L’essai de Maret qui a relancé Rieumes

Les réactions 

Arnaud Gatumel (capitaine de Grenade) : On a perdu car on manque de confiance, on a bien entamé le match on les fait déjouer et on a profité des occasions. Les valeurs on les a, tout n’est pas négatif. Mais la peur de perdre nous joue des tours.

Greg Cazanave (capitaine de Rieumes) : On a commencé le match trop en dedans. On savait comment ils allaient attaquer la rencontre, avec de l’agressivité dans le bon sens du terme. Ils nous ont perturbé tous les ballons. Ensuite ils explosent un peu, en seconde mi-temps.

Philippe Gordo (co-entraîneur de Grenade) : On est dans une spirale négative, on a changé beaucoup de choses, il y a un fonctionnement différent il faut qu’on se cale. On n’est pas en confiance mais on ne doit jamais perdre ce match. Il y a des choses simples à faire et des faits de jeu sur lesquels on ne doit pas se manquer.

Stéphane Bohn (entraîneur de Rieumes) : Il y a eu deux matchs dans le match. En première mi-temps tout ce qu’il ne fallait pas faire, on l’a fait, on a fait n’importe quoi. On s’est agacé, fait des fautes, et on a pris deux cartons alors qu’eux n’ont pas été sanctionnés. Ensuite on est revenu dans le match avec nos schémas de jeu et ça a été bien mieux.

Mathieu Delpech (ouvreur Grenade) : On a trop besoin d’une victoire. On a mis ce qu’il fallait, mais on a un passage à vide où on prend 14 points. Face à une belle équipe, avec une charnière expérimentée, on a eu du mal. Il faut serrer les dents, les hommes on les a, le staff est nouveau mais ça va prendre, j’en suis convaincu.

 

il-y-a-eu-de-beaux-face-a-face-comme-celui-destaque-et-pons
Il y avait de beaux caractères sur le pré aussi, à l’image d’Estaque pour Grenade et Pons pour Rieumes

Grenade 28-30 RIeumes (Mi-Temps : 25-6) – Arbitre : Baghdadi Mohamed (CBL)
Spectateurs : 800 environ

Vainqueurs : 3E Maret (44) Dupont (53,64) 3P Delaye (21,40, 54) 3T Delahaye (44,64) Conduché (64)
Carton Jaune : Aka (15) Pons (31)
Vaincus : 1E Crouzoulon (28) 1T 1D (16) 6P Delpech (1,6,23, 35, 37, 49)

Evolution du score : 3-0, 6-0, 9-0, 9-3, 12-3, 19-3, 22-3, 25-3, 25-6 / 25-13, 28-13, 28-16, 28-23, 28-30

Grenade : Servat, Gheritault, Caillou, Crouzoulon, Vidoni, (o) Delpech (cap) (m) Alvarez, Begue, Castelnau, Estaque, Destarac, Gatumel (cap) Orsingher, Lepinay, Rey
Sur le banc : Pinsard, Montiel, Bejna, Refloch, Mejasson, Tortelli, Andrieu

Rieumes : Lievremont, Dupont, Lannes, Conduché, Maret, (o) Delahaye, (m) Cazanave (cap) Sentous, Nakobukobua, Beyne, Bleys, Aka, Pons, Marcellin, Barriere
Sur le banc : Viallard, Bousses, Ferre, Pierre, Lafforgue, Dos Santos, Floch

Réserves : Grenade – Rieumes 36-32

retrouvailles-entre-anciens-muretains-estaque-conduche-gatumel
Estaque, Conduché et Gatumel, quand des anciens coéquipiers (à Muret) se retrouvent, pour la belle image du jour

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here