Fédérale 3 – Des regrets pour Saint-Sulpice, des certitudes pour la Vallée du Girou

0

La Vallée du Girou battue à la dernière minute lors de son premier match à domicilen avait la pression en recevant le leader invaincu. Saint Sulpice débarquait avec une étiquette logique de favori, mais pour ces deux anciens pensionnaires d’Honneur, qui se connaissent bien, les compteurs étaient remis à zéro..ou presque (par GR Vin)

vallée du girou saint sulpice 10 17 (6)
L’EVG a mis beaucoup d’intensité et du jeu en première période

L’entame de match est à l’avantage des locaux qui se livrent à fond avec l’appui du vent et produisent beaucoup de jeu. Saint Sulpice bien en place, défend parfaitement et mieux, sur sa première incursion dans le camp adverse, marque un bel essai par Garcia. Le pragmatisme d’une équipe tarnais en confiance vient de faire son effet. A l’inverse le complexe du promu met le doute sur le buteur local pas trop en réussite, et qui lâche quelques points de façon inhabituelle. Cela n’entame pas pour autant la détermination de ses coéquipiers, qui se voient récompensés par un essai de Malzac poussé en but par tous ses avants. Cesse passe une pénalité et donne un avantage de six points (13-7) à mi-parcours pour les locaux. Durant cette période les visiteurs ne sont venus que trois fois dans les 22m adverse une première pour l’essai, une deuxième fois avec un ballon écarté au large mais, en avant, de Sarran venu se proposer dans la ligne et une troisième fois sur une touche gâchée sur le lancer. Tout le reste du temps le Girou a eu le ballon et s’est évertué à produire du jeu, pénétrant et au large, mais sans arriver la déséquilibrer un très bon rideau défensif. On avait l’impression que l’EVG allait s’épuiser dans son entreprise alors que les visiteurs à l’affût pouvaient être très dangereux. Cette impression était bien palpable chez Didier Herrerias qui glissait au changement de camp « il va falloir maintenant faire une très grosse mi-temps ».

vallée du girou saint sulpice 10 17 (2)
Ponsole, auteur d’un match majuscule

Et dès la reprise, changement de décor (il y a certainement eu explication de texte dans les vestiaires) ce sont les visiteurs qui envahissent le camp adverse, Carayon rapproche de suite les siens grâce à une pénalité (13-10). Quelques minutes plus tard après une action qui balaye tout le terrain c’est Tonon en bout de ligne qui pointe en but. Carayon transforme et Saint Sulpice passe devant au score (13-17). A ce moment là et compte tenu de l’emprise tarnaise, on pense que le match est en train de basculer. Mais c’est mal connaître L’EVG qui repart de plus belle. Cesse voit sa tentative de pénalité renvoyée par le poteau mais les « bleu et blanc » récupèrent le ballon, s’en suit une séquence qui leur permet de marquer un bel essai collectif et de reprendre l’avantage 18-17. Sous pression et en infériorité numérique avec deux cartons successifs le Girou s’acharne à défendre et fait le dos rond. Ponsole les sort d’un très mauvais pas en confisquant une touche à 5m dans un temps fort des hommes de Carayon qui avaient choisi la pénal touche. Un peu plus tard Cesse assure une nouvelle pénalité (21-17). La fin de rencontre sera à sens unique pour des visiteurs qui camperont dans les 22m, joueront plusieurs pénalités dans les 5 derniers mètres mais n’arriveront finalement jamais à scorer, se heurtant a une défense héroïque des locaux.

Les joueurs : A l’EVG, Ponsole a été énorme dans tous les compartiments du jeu. La paire de centre Grange-Delpech performante sur tous les ballons. Malzac a mis souvent la marche avant et on peut toujours compter sur les anciens Gasc et Fournier. Une mention à Janeczek bon pilote, et Astolfi égal à lui-même. A St Sulpice : Heintz et Tonon sont de gros combattants, Cance et Galinie en troisième ligne se sont beaucoup employés, Garcia et Itan auraient mérité d’avoir plus de ballons.

vallée du girou saint sulpice 10 17 (3)
La défense de la Vallée a fait bonne garde en fin de partie

Les réactions

Didier Herrérias co-entraîneur EVG : Heureux et satisfait du match, du contenu, de l’investissement, enfin on a ce match référence. Il fallait absolument jouer pour ne pas avoir de regrets c’est ce que l’on avait dit. On a lâché les coups c’est bien, on peut toujours faire mieux certes, mais on fait une grosse première mi-temps et le score est resté serré. Très content du match d’hommes que l’on a fait.

vallée du girou saint sulpice 10 17 (1)
Didier Herrerias (debout) et Stéphane Robert (assis) se sont fait du souci jusqu’à la dernière seconde

Frédéric Delfau co-entraîneur St Sulpice : On a une grosse période de domination à la fin du match mais ils s’accrochent au score et c’est tout à leur honneur, La Vallée mérite sa victoire car on fait une mauvaise première mi-temps. On est bien organisé mais pas assez tueur près des lignes. On n’a pas su scorer avec le vent. Des regrets mais bon, il y aura d’autres matchs pour compenser.

Joris Janeczek N°9 EVG : Je suis content, le groupe naît, tout le monde s’investit on est en train de grandir. Sur la ligne on travaille mieux, on mériterait de faire plus de jeu sur les extérieurs car on a de très bons ailiers. On est lancé pour la saison.

Bertrand Cesses N°10 EVG : C’est un match référence car il y a la victoire et la manière. On a su faire ce que l’on voulait. C’est face à une grosse écurie qui vise la montée, c’est un très bon match pour nous. Si j’ai un peu plus de réussite au pied on peut les sortir du bonus mais la victoire c’est déjà beaucoup.

Cance 3ème ligne St Sulpice: Des regrets car il y avait certainement la place. A la fin on s’est entêté devant, on n’a pas été lucide, ils étaient en infériorité numérique et on a pilonné, croyant pouvoir passer. On a fait des erreurs qu’on ne fait pas d’habitude. On a fait beaucoup de physique cette semaine et on l’a un peu payé en fin de match. On comptera les points à la fin de la saison, car il y a d’autres matchs.

Ponsole jeune 3eme ligne EVG : Très heureux de cette partie, on a sorti un très très gros match, l’équipe a été exemplaire. Il faut retenir la solidarité que l’on a eu dans le dernier quart d’heure ou il nous ont pilonné dans les 22.

vallée du girou saint sulpice 10 17 (5)
Ponsole au four et au moulin (photo JR Huc)

Eric Roca co-entraîneur St Sulpice : Félicitations à eux, ils ont défendu bec et ongles. On va pas se cacher derrière l’arbitrage ou les absents. On a eu l’occasion de pouvoir scorer on n’a pas su le faire. Ils ont été meilleurs que nous dans les duels. On n’a pas joué notre jeu habituel, ils nous ont perturbé et on n’a pas trouvé les bonnes solutions. La charnière n’a pas orienté le jeu comme d’habitude et la conduite du jeu n’a pas été optimale à cause de ça. Après on est une équipe jeune et en devenir. Beaucoup de regrets quand même.

Pour Rugbyamateur, photos de GR Vin et JR Huc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here